Berlin vote l'ouverture de son premier coffeeshop

Publié le :
Catégories : BlogMonde

Berlin vote l'ouverture de son premier coffeeshop

La guerre contre les drogues est un combat perdu, et de plus en plus de politiciens le réalisent. A l'initiative du Maire Monika Hermann, le conseil municipal de Berlin a voté l'ouverture du premier coffeeshop légal d'Allemagne.

La guerre contre les drogues est un combat perdu, et de plus en plus de politiciens le réalisent. A l'initiative du Maire Monika Hermann, le conseil municipal de Berlin a voté l'ouverture du premier coffeeshop légal d'Allemagne.

Cette décision n'est pas exactement motivée par un désir de rendre le cannabis plus accessible, mais plutôt de retirer le pouvoir des mains du crime organisé. Les autorités consacrent et gaspillent d'innombrables heures et de grandes quantités d'argent des contribuables à la lutte contre le crime associé au cannabis, largement sans aucun effet. Le crime ne vient pas du cannabis en lui-même, mais de la violence et du crime organisé engendrés par sa prohibition. Permettre aux gens de s'en procurer légalement va minimiser le pouvoir des gangs, libérer des ressources gouvernementales et offrir aux consommateurs un accès plus sûr.

L'expérimentation va se dérouler dans la zone Friedrichshain-Kreuzberg de Berlin, d'une façon similaire à ce qui se passe à Amsterdam. Selon la loi actuelle, la culture et la vente de cannabis sont illégales, mais la possession d'une petite quantité est tolérée. Avec la nouvelle loi, tous les adultes pourront s'en procurer légalement dans un coffeeshop.

Ce vote a largement été provoqué par le célèbre Görlitzer Park de la région. C'est dans ce parc que les autorités locales passent leur temps à traquer les ventes de drogue. Selon le Maire Hermann, la police a fait 113 descentes dans le parc et a arrêté 984 personnes depuis le début de l'année.

Le plan

La proposition qui a été mise en avant par le Maire Hermann et adoptée par le conseil vise à utiliser une clause spéciale dans les lois prohibitives allemandes assez strictes. Cette clause stipule que les substances classées comme narcotiques (dont le cannabis en Allemagne) ne peuvent être vendues que si c'est dans l'intérêt du public. En adoptant la proposition, le conseil municipal a transmis une demande à l'Institut fédéral des médicaments et des dispositifs médicaux. Si la réponse est positive, la zone Friedrichshain-Kreuzberg devrait alors être la première à voir un coffeeshop ouvrir en Allemagne !

Il subsiste cependant toujours quelques obstacles qui doivent être surmontés. Pour commencer, le fait de savoir qui va gérer le coffeeshop et d'où viendra le cannabis n'est pas très clair. Le cannabis sera-t-il importé d'un pays comme les Pays-Bas ou la République Tchèque ? Beaucoup de questions restent encore sans réponse.

Quoi qu'il en soit, le fait qu'un conseil municipal allemand ait voté en faveur de la création d'une source légale de cannabis est un pas énorme pour les défenseurs de la légalisation. Il est encore trop tôt pour savoir ce qui va exactement se passer. Le gouvernement va peut-être s'y intéresser et tuer l'initiative dans l’œuf, ou peut-être assistons nous au début de la décriminalisation en Allemagne, le temps nous le dira.