Ayahuasca : un traitement efficace contre le cancer ?

Publié le :
Catégories : BlogHerbe et grainesScience

Ayahuasca : un traitement efficace contre le cancer ?

L'infusion psychédélique de l'Amazonie est bien connue pour ses effets guérissant l'âme. Des études venues du Brésil suggèrent que cet enthéogène pourrait potentiellement être utilisé pour combattre le cancer.

Selon Eduardo Schenberg de l'Université de Sao Paulo, il y a des preuves qui suggèrent que l'Ayahuasca, à savoir la DMT et les alcaloïdes harmala qu'elle contient, pourraient être utilisés pour aider à combattre le cancer. D'après Schenberg, DMT et harmine ont montré avoir des effets positifs sur des cultures de cellules utilisées pour étudier le cancer, ainsi que sur les processus biochimiques utilisés pour traiter le cancer, à la fois in vivo et in vitro.

L'Ayahuasca, un mélange de plante élaboré qui contient de la DMT et des alcaloïdes harmala, est une infusion psychédélique qui est utilisée par les chamans et les peuplades de la forêt amazonienne depuis des millénaires. C'est un mélange constitué de différentes plantes et herbes de la forêt amazonienne, les deux ingrédients principaux étant la vigne de Banisteriopsis caapi et les feuilles de Psychotria viridis. C'est la combinaison des béta carbolines de la vigne et de la DMT des feuilles qui fait de l'Ayahuasca un si puissant psychédélique.

Schenberg pense que les témoignages de personnes combattant le cancer et qui ont tiré des bénéfices de l'utilisation de l'Ayahuasca devraient être pris au sérieux, car la DMT et l'harmine ont prouvé qu'elles étaient actives sur les processus biologiques impliqués dans le traitement du cancer. Il déclare que « l'hypothèse présentée ici, totalement testable par des expérimentations scientifiques rigoureuses, aide à comprendre les cas existants et ouvre la voie pour de nouvelles expériences. »

Des témoignages de l'action bénéfique de l'Ayahuasca chez ceux qui souffrent de cancer ne sont pas rares. Schenberg décrit neuf cas d'utilisation de l'Ayahuasca pendant le traitement du cancer, et sur ces neufs cas, trois semblent avoir tiré un bénéfice de l'ayahuasca.

Pourquoi l'Ayahuasca est bénéfique ?

La DMT, l'une des substances psychédéliques les plus puissantes connues, est une drogue qui se lie aux récepteurs sigma 1 dans l'organisme, récepteurs ayant prouvé leur implication dans de nombreuses fonctions cellulaires, dont l'envoi du signal de mort aux cellules cancéreuses. Il existe aussi des preuves scientifiques pour suggérer que l'harmine dans le mélange peut provoquer la mort de certaines cellules cancéreuses, et inhiber la prolifération des cellules.

Selon Schenberg, « l'hypothèse est que les actions combinées des β-carbolines et de la DMT dans l'Ayahuasca peuvent diminuer le flux sanguin vers la tumeur, activer des voies apoptotiques, diminuer la prolifération des cellules, et changer le déséquilibre métabolique des cellules cancéreuses, ce qui est connu sous le nom d'effet Warburg. L'Ayahuasca peut donc agir sur les caractéristiques principales du cancer, tels que angiogenèse, l'apoptose, et le métabolisme des cellules. »

Il faut noter qu'il s'agit de recherches préliminaires, et le sujet doit encore être beaucoup étudié. Ceci n'est pas un conseil médical et toute personne intéressée par la consommation d'Ayahuasca devrait d'abord consulter un professionnel de santé.

Dans l'état actuel des choses, la DMT et l'Ayahuasca par extension sont très contrôlées, et sont classées dans la catégorie la plus sévère des drogues dans la plupart des pays. Mener des recherches est difficile, car les projets de recherches ne sont que rarement approuvés. S'il peut être scientifiquement prouvé que l'Ayahuasca possède en effet les pouvoirs de guérisons que des explorateurs psychédéliques, des ethnobotanistes et anthropologistes rapportent depuis longtemps, alors d'après Schenberg, la restriction de la consommation d'Ayahuasca à but médical est une mascarade et un affront aux droits humaines les plus basiques. Nous sommes totalement d'accord.