Product successfully added to your shopping cart.
Check out

La pourriture grise des têtes

Sachez reconnaître la pourriture grise, aussi appelée Botrytis Cinerea. Une façon de s'apercevoir de la présence de la pourriture grise à temps est de surveiller de près les feuilles qui poussent dans les têtes. Quand celles-ci prennent une coloration étrange (voir la photo ci-dessous), et peuvent être arrachées sans effort de la tête, vous pouvez être surs à 99% que la tête est infectée par la pourriture grise.

Propagation de la pourriture grise

Les causes de la pourriture grise incluent les feuilles mortes qui tombent à l'arrivée de l'automne, les toiles d’araignée, les larves et les cocons d'insectes ... qui pourrissent tous dans votre plant. La cause la plus courante est un champignon appelé pythium. Cette moisissure attaque les racines et provoque leur pourriture. Elle attaque surtout les jeunes plantes et les clones. Les plantes plus grosses sont bien mieux capables de résister au pythium. Dans ces formes les plus sévères, la plante peut se renverser sur elle-même.

Le pythium se reconnaît à la coloration marron que prend la base de la tige. Au début, cette coloration brune peut être enlevée facilement, mais le processus de pourrissement pénètre plus au cœur de la plante.

Le pythium est une moisissure, qui profite d'un environnement humide. Les spores de pythium se propagent uniquement par l'eau. Il existe deux formes de spore : les spores d'essaim et les spores dormantes. Les spores d'essaim germent mieux à une température de 15 degrés Celsius, alors que les spores dormantes germent à la chaleur, dans les 28 degrés.

Afin de prévenir une contamination par le pythium, une température du sol constante est préférable. De larges écarts de température sont à éviter et vous devez contrôler le niveau d'humidité.

La pourriture des feuilles, le mildiou, et les champignons filaments sont moins communs que le pythium. Le mildiou peut causer une pourriture des têtes, entre autres symptômes. Parmi les causes de pourriture des têtes, on retrouve aussi la chute des feuilles en automne, les toiles d'araignée et les larves et cocons d'insectes.

Prévention de la pourriture des têtes

La prévention est difficile dans le climat d'Europe de l'ouest à cause de l'affinité de cette moisissure avec des températures basses et une humidité de l'air importante, ce qui est inévitable dans cette partie du monde. Tâchez de garder les plants les plus secs possible. Vous pouvez par exemple secouer la rosée du matin de vos plants quotidiennement, les placer sous la lumière directe du soleil et dans un endroit où le vent apporte une ventilation suffisante. La meilleure solution et de rentrer vos plants en intérieur chaque nuit pour leur éviter les températures les plus froides et l'humidité. Placer les plants un peu au-dessus du sol permet de garder une température de la terre plus stable, diminuant la baisse de résistance des plants et les aidant à combattre les maladies.

Une autre solution est de passer les plants en cycle de floraison plus tôt, avant l'apparition de l'automne et de l'humidité, en les exposant à plus d'obscurité. Les têtes profiteront plus du soleil des mois d'été et seront probablement de meilleure qualité.

Il est aussi utile de pulvériser vos plants avec du Teldor de chez Bayer pendant la période de croissance, à deux reprises (ou une fois du Teldor et une fois du Finesse pour éviter les résistances) et une fois de plus au début de la floraison. Pendant la floraison, pulvérisez uniquement les tiges. Le Teldor se fond avec la couche cireuse des feuilles et ne se lave pas aisément.

Combattre la pourriture des têtes

La seule chose que vous pouvez faire pendant la floraison est de tailler les branches infectées en stérilisant les ciseaux entre chaque taille. Vous combattez un champignon, et les champignons libèrent des spores qui peuvent facilement infecter d'autres parties saines de la plante. Il est utile de couvrir le feuillage infecté avec un sac plastique avant la taille pour éviter toute contamination par diffusion de spores.

Travaillez avec précision et hygiène et continuez à inspecter vos plants à la recherche d'éventuelles nouvelles infections. En réalité, dès l’apparition de la première pourriture, vous avez déjà perdu la bataille. En cas de réelle urgence le mieux à faire est de récolter prématurément pour sauver ce que vous pouvez de la récolte.

Si la moisissure ne touche que la tige et les branche, elle peut être gardée sous contrôle par l'application de "savon vert", une pâte épaisse nettoyante bien connue, qui s'achète en pot et s'applique à la brosse. Cet environnement basique (alcalin) stoppera la moisissure, l'endroit concerné deviendra noir et les détériorations cesseront. Assurez-vous cependant de ne pas en appliquer sur les têtes ! Le savon vert permet à la tige ou la branche de rester en place un peu plus longtemps et empêche la libération de spores.

Une autre option est d'enlever le plus possible de parties affectées et de frotter doucement avec une solution de 3 à 10% de peroxyde d'hydrogène. La tige peut être frottée avec un mélange de Teldor, d'eau de Javel et de Dettol (n'en mettez pas sur les racines !).

Récolter et fumer des têtes contaminées par la pourriture ?

Il n'est pas conseillé de fumer des têtes avec de la pourriture grise ou d'autres moisissures ! La meilleure façon sauver ce qui peut l'être et le traitement à l'eau (voir le texte correspondant).