Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Qu'est-ce que le LSA ?

LSALe LSA, Acide Lysergique Amide ou ergine, est un produit durant la création du LSD et une substance psychoactive par elle-même. Il a été découvert à l'état naturel plus tard et sa présence est connue dans les graines de Belle-de-Jour (ainsi que dans les graines d'Ololiuhqui (Rivea corymbosa) et de Bois de Rose Hawaïen (Argyreia nervosa), certaines vignes Convolvulaceae, certains champignons comme Achnatherum robustum (Acremonium) et l'ergot). Chimiquement, elle est connue comme LA-111 et c'est un alcaloïde ergoline.

Comme c'est un précurseur du LSD, la structure chimique du LSA et celle du LSD sont similaires. Bien qu'actif avec avec des doses en microgrammes, le LSA n'est pas aussi puissant que le LSD synthétisé et les effets présentent des caractéristiques distinctes.

Sur le marché noir, le LSA est souvent vendu en le faisant passer pour du LSD, comme il est plus facile à obtenir. La plante Morning Glory est la meilleur source connue de LSA et ses effets sont connus des tribus indigènes depuis des temps reculés.

Argyreia nervosaBien que la Liane d'Argent et la Morning Glory contiennent abondamment du LSA, les graines de Morning Glory trouvées en jardinerie peuvent être couvertes de fongicide pour empêcher la moisissure. Une consommation accidentelle de graines traitées chimiquement peut entraîner de sérieux maux de tête et une nausée prolongée. Bien sur, les graines de Morning Glory obtenues auprès d'une source sûre ne sont pas traitées avec des produits toxiques.

"TiHKAL: The Continuation" est un livre publié par Alexander Shulgin. Cet ouvrage brosse un large portrait des tryptamines et s'intéresse aux effets mentaux et physiologiques du LSA. Shulgin raconte qu'une dose d'un demi-milligramme (une très faible quantité, plutôt grande comparée aux doses du LSD) de LSA a amené un "état de fatigue, rêveur" qui se dissipe après 5 heures. Il ne considère pas son épimère comme une substance psychoactive majeure dans les graines de Belle-De-Jour, citant l'auto-expérimentation de la substance par Albert Hofmann dans laquelle ce dernier a dit ne ressentir que peu d'effets mais une sensation de "fatigue et de vide". Il écrit que l'épimère de LSA est C-8 inversé et l'identifie comme isoergine ou d–isolysergamide. Pointant du doigt le fait que l'acide lysergique et l'ergine sont sous programme aux États-Unis, il avance que c'est une tactique du gouvernement pour mieux faire appliquer les lois sur le LSD, car ces substances sont impliquées dans la synthèse du LSD. Le livre de Shulgin jette une lumière bien nécessaire sur les propriétés chimiques du LSA et du LSD, en décrivant les substances apparentées et les autres trypatamines. Toutefois, le débat sur la similarité entre une expérience sous LSA et sous LSD continue toujours.

 

Zamnesia

Graines de LSA