Shatter : La Nouvelle Terreur du Cannabis

Publié le :
Catégories : BlogCannabisOpinion

Shatter : La Nouvelle Terreur du Cannabis

Les médias sont rapides à effrayer pour ce qui est du cannabis, et c'est encore plus vrai avec le shatter, une forme de BHO qui a récemment fait les titres.

Vite, prenez les enfants et direction le bunker, c’est la fin du monde ! Une nouvelle drogue appelée «shatter» s’empare de la ville, elle empoisonne les gens, provoque des explosions et une violence incontrôlée ! Oh, c’est juste un concentré de cannabis ? Ça ne provoque rien de tout ça ? Oubliez ce que je viens de dire alors ... C’est actuellement ce qui se passe dans des régions des États-Unis et en Europe, où des médias et des activistes anti-cannabis essayent de provoquer une nouvelle campagne de terreur à la suite des succès du mouvement pour la légalisation. Nous n’exagérons pas en affirmant que le scénario précédent n’est qu’une partie des inexactitudes et semi-vérités employées. Alors nous avons voulu mettre les choses au point.

QU’EST-CE QUE LE SHATTER ?

Le Shatter est une forme de BHO. C’est bien ça, la BHO, un concentré existant depuis longtemps, et qui est consommé de manière responsable par de nombreuses personnes. Le terme Shatter (brisure) fait référence à la consistance de ce type de BHO, qui est souvent fin et cassant. Il n’est pas plus puissant que tout autre type de BHO, c’est simplement sa méthode de production qui diffère - bien entendu, la BHO elle-même peut varier en puissance d’un stock à l’autre, selon les compétences du producteur et l’herbe utilisée comme base.

POURQUOI CETTE PANIQUE ?

Les activistes anti-cannabis comparent depuis longtemps la BHO au «crack» du monde du cannabis, afin de pouvoir faire des comparaisons hasardeuses, en déclarant quelle est très addictive, toxique, qu’elle provoque une psychose instantanée, des hallucinations et même de la violence. Aucune de ces affirmations n’est soutenue par la science, aucune n’a jamais eu lieu, et pourtant la vague de panique continue. Dès que quelqu’un est arrêté avec une grande quantité de Shatter, la police fait une déclaration sur l’augmentation de la consommation de Shatter et les dangers liés. Les médias s’en emparent et s’en donnent à coeur joie, en faisant des citations tronquées et en présentant des faits déformés dans des articles sensationnalistes.

Un bon exemple de la tactique de panique et des informations erronées nous vient d’un média du Jersey, qui a déclaré que du Shatter avait explosé au visage d’un adolescent qui essayait de l’allumer, à cause du butane ! Ceci montre bien qu’il n’ont pas fait de recherches. Le seul réel danger posé par le Shatter, et la BHO en général, est dans le processus de fabrication. C’est là qu’il existe un risque d’explosion si la production est incorrecte ou insuffisamment sécurisée. La BHO produite dans un laboratoire réglementé, comme cela se passe au Colorado par exemple, est totalement sans danger.

Il existe aussi l’argument que le Shatter est 5-6 fois plus puissant que de l’herbe normale et qu’il peut avoir un contenu en THC jusqu’à 90% et donc qu’il provoquerait des empoisonnements, overdoses et psychoses. Alors oui, bien sûr, la BHO peut être très puissante, mais la plupart des consommateurs de cannabis savent comment s’auto-administrer du cannabis et consommer de manière responsable des concentrés de cannabis. Alors quand ils tireraient cinq bouffées d’herbe normale, ils n’en tirent qu’une de BHO. Pourquoi ? Parce que leur corps leur fait sentir que la dose suffit ! C’est une insulte faite à l’intelligence des gens que de suggérer que comme le BHO est plus fort, les gens sont dépassés.

Une bonne comparaison pour mettre en parallèle le cannabis et la BHO est de comparer la bière avec l’alcool fort. Le Shatter est l’équivalent du whisky, alors que l’herbe normale est l’équivalent de la bière. On ne s’attend pas à ce que les gens se mettent à boire un litre de whisky comme ils boiraient un litre de bière, non ? Les dangers sont aussi très similaires, car essayer de distiller de l’alcool fort à la maison entraîne de sérieux risques d’explosion.

Il faut aussi noter que, tout comme avec le cannabis normal, il n’y a jamais eu d’overdose ou de décès associés à la consommation de Shatter. La seule chose qui peut se passer si vous en prenez trop, c’est une sensation d’inconfort, peut-être de l’anxiété et une paranoïa temporaire, ainsi qu’une nausée ou une sensation d’évanouissement imminent dans des cas extrêmes - exactement les mêmes sensations qu’en consommant trop d’herbe normale. Aussi horribles que les sensations puissent être, elles ne posent pas de danger de mort, ne laissent pas de gueule de bois le lendemain et ne vous rendent pas violent.

 

Alors, la prochaine fois que vous lisez dans le journal que la BHO ou tout autre concentré de cannabis transforme les gens en zombies, en fous violents ou en psychos déments, vous saurez que c’est n’importe quoi. Les concentrés ont les mêmes effets que le cannabis - ils y amènent juste plus rapidement.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs