La première étude légale sur le LSD depuis des décennies

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

La première étude légale sur le LSD depuis des décennies

Ça faisait longtemps, la première étude légale et totalement scientifique sur les applications médicales du LSD depuis 35 ans vient récemment de prendre fin. Qu'a-t-elle découvert ? Eh bien, que le LSD est bénéfique, bien sûr !

Ça faisait longtemps, la première étude légale et totalement scientifique sur les applications médicales du LSD depuis 35 ans vient récemment de prendre fin. Qu'a-t-elle découvert ? Eh bien, que le LSD est bénéfique, bien sûr !

Des chercheurs en Suisse se sont penchés sur la consommation de LSD pour le traitement de l'anxiété associée avec des maladie mortelles. En général associé à la spiritualité et aux mouvement hippies des années 1960, le LSD a été reconnu assez tôt comme une aide potentielle pour les troubles psychologiques. Des recherches dans ce domaine avaient commencé, mais elles ont été stoppées brutalement en raison de l'interdiction de la drogue. Ce n'est que maintenant qu'elle recommence à être étudiée.

Le LSD est très bénéfique et soulage l'anxiété

Qu'est-ce que ces scientifiques ont fait exactement ? Eh bien, les chercheurs dirigés par le Dr Peter Gasser ont commencé à faire des tests chez des participants en 2007 avec l'appui légal du gouvernement suisse. L'étude était composée de 12 participants qui ont reçu des doses de LSD et des placebos pendant 30 séances. Durant ces séances, aucun effet secondaire négatif n'a été observé chez les participants, aucun n'a eu d'effets paranoïdes, suicidaires, anxieux ou de délires. Les 12 participants ont de plus rapporté avoir ressenti des bénéfices de ce traitement et ils ont déclaré se sentir bien moins anxieux par rapport à la maladie mortelle qu'ils combattaient. Il ont aussi déclaré être plus conscients de ce qui était important dans la vie, et bien plus détendus par rapport à ce qui leur arrivait. Seulement 2 des 12 participants avaient déjà consommé du LSD avant l'étude.

Parce que les participants n'ont eu aucun effet négatif (ou bad trip) et que 100 % des participants ont trouvé que le LSD était bénéfique, l'étude suggère que le LSD pourrait être un traitement sûr, dans un environnement clinique. Il faut noter que plus de recherches sont nécessaires avant de pouvoir considérer un usage plus répandu : ne sautez pas de joie en imaginant pouvoir en consommer à l'hôpital rapidement. C'était une étude à très petite échelle, ce qui la rend difficilement significative statistiquement. Cependant, elle a monté qu'il existe des raisons valables pour la poursuite des expérimentations et elle a jeté les fondations de ce qui pourrait amener à la diminution des souffrances dans le monde entier.

Une recherche révolutionnaire pour la psychothérapie au LSD

Le Directeur exécutif Rick Dobin, de l'Association Pluridisciplinaire pour les Études Psychédéliques, a ainsi décrit les implications de cette recherche révolutionnaire : « Maintenant que le LSD est de retour dans les laboratoires, nous sommes de retour sur le long chemin vers la diffusion courante de la psychothérapie assistée par le LSD. »

Il a continué en déclarant : « Dans 10-15 ans, les bénéfices potentiels du LSD peuvent devenir disponibles légalement sous prescription pour des psychiatres/psychologues spécialement entraînés, le tout sans faire d'amalgame avec la contre culture, les peurs exagérées, et les mythes du remède miracle en une dose. »

Ce sont des nouvelles très prometteuses, et même si ceux qui souffrent actuellement ne peuvent bénéficier de l'importance de cette recherche, nos enfants et nos petits-enfants pourront, espérons-le, en bénéficier. Ce serait ainsi accomplir le rêve originel du découvreur du LSD, Albert Hofmann qui, arrivant à la fin de sa vie, n'a cessé de chercher le soutien de grand noms ayant bénéficié du LSD, comme le défunt Steve Jobs.

comments powered by Disqus