La Différence Entre Chanvre Et Cannabis

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCannabis médicalScience

La Différence Entre Chanvre Et Cannabis

Chanvre et cannabis sont souvent confondus. Même si elles ont une multitude d’applications différentes ayant le potentiel de changer le monde médical et industriel, ces deux plantes partagent les mêmes racines.

Le cannabis sativa est probablement la plante la plus profonde et pourtant controversée avec laquelle l’humanité a eu une relation si intime et longue. Elle a catalysé une montée de l’industrie pour les colonies américaines, en apportant du papier, du carburant et en servant aux voiles et cordages des navires. Du papier de cannabis était le canevas sur lequel la Déclaration d’Indépendance américaine a été rédigée. Ses utilisations remontent loin dans l’histoire, à la fois comme outil et comme remède, au moins jusqu’à 4000 av. J.-C. en Chine, où des empereurs écrivaient ses louanges.

Après une période de vaste suppression, cet plante alliée recommence à s’épanouir en liberté. De nombreux pays sur terre commencent de nouveau à l’étudier et à l’utiliser pour ses propriétés médicinales et industrielles. Cependant, de nombreux gouvernements dans le monde persécutent toujours les consommateurs et cultivateurs en les enfermant en prison pendant longtemps s’ils exercent leur droit souverain à cultiver du cannabis pour ses apports diététiques et médicinaux. En raison de la censure injuste et de décennies de propagande vicieuse, beaucoup de confusion et de distorsion des faits se sont installées au sujet de la nature de cette plante aux multiples facettes.

Une zone particulière qui reste fortement mal-comprise est la différence entre ce qui est souvent appelé chanvre, et ce qui est reconnu comme étant du cannabis et/ou de la marijuana. En réalité, ces deux choses en sont une seule et la même. Ce qui diffère, c’est leur composition génétique. Ces différences ont surgi en raison de l’adaptation à des changements dans l’environnement, avec des siècles de croisements sélectifs.

Le facteur qui divise cette plante en deux catégories séparées est la quantité de tétrahydrocannabinol, ou THC, qu’elle produit. Cette acronyme à trois lettres devrait faire dresser les oreilles de nombreux consommateurs de cannabis et profanes, car cette molécule est ce qui donne au plant de cannabis sa capacité à produire la sensation psychoactive du fameux effet défonce de la weed.

Santé Canada déclare « Dans le Règlement sur le Chanvre Industriel, le chanvre industriel inclut les plants de Cannabis et parties de plants, ou toute variété, qui contiennent 0,3 % de tétrahydrocannabinol (THC) ou moins dans les feuilles et têtes florales. » [1]

Ce genre de classifications varient d’un pays à l’autre, mais cette définition donne un cadre convenable pour comprendre la différence fondamentale entre les deux variations de la même espèce de plante.

Le chanvre est en général cultivé en extérieur, demande très peu voire pas de produits chimiques pour être cultivé, c’est une puissance industrielle qui a été et qui continue à être utilisée pour produire un large éventail de produits, des aliments au carburant en passant par le papier.

Le cannabis, d’un autre côté, est plus riche en THC et ses applications sont donc ancrées dans les domaines de la récréation et de la médication.

Chacune de ces variations du plant de cannabis ont des multitudes d’applications qui servent à l’humanité depuis des siècles. Comme nos outils d’analyse scientifique deviennent de plus en plus avancés et raffinés, nous continuons à plonger plus en profondeur dans le plant de cannabis et ses constituants. Ce qui a été révélé, c’est une usine à guérir qui dépasse toute compréhension. Alors que le chanvre est nécessaire aujourd’hui plus que jamais comme notre abus des sources d’énergie non-renouvelables pousse la Terre dans ses limites absolues.

Le Chanvre, un Messie Botanique

Souvent, quand je pense au chanvre, je suis profondément impressionné par sa nature polyvalente et industrieuse, et je ne suis pas le seul. De plus en plus d’auteurs, d’activistes et de scientifiques font la même affirmation audacieuse que « le chanvre peut sauver le monde ». Ce genre d’affirmations peut sembler exagérée au premier abord, mais elle est plus que vraie. Bon nombre des industries desquelles dépend l’humanité pour pouvoir fonctionner selon son mécanisme capitaliste sont lentement mais sûrement en train de piller, de polluer et de détruire la Terre, cette forme de vie à laquelle nous sommes tous intimement liés et de laquelle nous dépendons pour survivre et nous épanouir. Ces actions néfastes incluent la déforestation des forêts pour le papier, la combustion des énergies fossiles pour de l’énergie et des pratiques agricoles qui déciment les sols, tuent les abeilles et répandent des produits chimiques dans les océans. Il se trouve que le chanvre a prouvé qu’il offrait des alternatives extrêmement efficaces à ces manières de faire très honnêtement barbares.

Une Ressource Capitale

Selon le World Wildlife Fund, la surface de 36 champs de football en arbres sont déforestés chaque minute [2]. Ceci a entraîné la décimation de la moitié des forêts tropicales du monde. En plus d’être totalement inacceptable, ce genre d’activité est aussi totalement non-nécessaire. Selon le Paper Calculator du Environmental Paper Network, l’équivalent d’environ 640 millions d’arbres en papier sont jetés chaque année rien qu’aux États-Unis. Le chanvre est la solution à ce problème. On peut fabriquer du papier à partir des fibres de la tige de chanvre et ce papier peut être recyclé jusqu’à 10 fois, en comparaison de la faible recyclabilité du papier qui ne peut être réutilisé que deux fois. De plus, le chanvre est prêt à être récolté et utilisé après une seule saison, au contraire de certains arbres qui prennent des vies entières pour maturer et des vies entières pour être remplacés.

Le chanvre a aussi la capacité à rendre le coton, un tissu utilisé dans le monde entier, totalement inutile. Le coton demande de grandes quantités d’engrais, d’herbicides et de pesticides nocifs pour être cultivé. C’est une énorme menace pour l’écosystème. En plus de produire plus du double de la récolte du coton par acre, le chanvre n’a besoin d’aucun de ces produits chimiques désastreux pour être cultivé, car il est fortement résistant aux menaces externes. Le chanvre est un matériau bien plus durable que le coton.

Le chanvre est aussi un matériau de construction durable incroyable. UK Hempcrete déclare :

« Matériau composition relativement nouveau fabriqué avec un mélange humide de bois de chanvre avec un liant à la chaux, le béton de chanvre ou hempcrete apporte un matériau d’isolation naturel, perméable à la vapeur et hermétique qui a aussi une masse thermique, ce qui lui donne des performances thermiques à l’efficacité unique. Utiliser du béton de chanvre dans votre construction crée un environnement intérieur sain (sans produits chimiques ni humidité). C’est un « matériau à l’empreinte carbone négative », qui emprisonne plus de carbone atmosphérique durant la durée de vie de la construction que ce qui a été émis durant sa construction. » [3]

Le chanvre peut également être utilisé pour créer une forme de bio-carburant qui est plus respectueux de l’environnement que le carburant au pétrole et ses émissions de décomposent bien plus rapidement.

Les statistiques suivantes, venant de hemp.com [4], apportent des détails en profondeur sur les bienfaits de cette forme de carburant.

- Le biodiesel est la seule forme de carburant alternatif qui fonctionne avec tout moteur diesel conventionnel, sans modifications.

- Il peut être stocké partout où on peut stocker du carburant issu du pétrole.

- Le biodiesel est sans danger à manipuler et transportable car il est aussi biodégradable que du sucre, 10 fois moins toxique que du sel de table et qu’il a un point d’ignition élevé de 150°C en comparaison du carburant pétrole qui a un point d’ignition de 50°C.

- Le biodiesel peut être fabriqué à partir de récoltes de graines à huiles produites localement et renouvelables comme le chanvre.

- Le biodiesel est un carburant éprouvé avec plus de 30 millions de miles roulés aux États-Unis et 20 d’utilisation en Europe.

- Utilisé dans un moteur diesel, le biodiesel remplace l’odeur d’échappement du pétrole avec l’odeur agréable du chanvre, du pop-corn ou des frites.

- Le biodiesel est le seul carburant alternative aux États-Unis à passer les tests EPA Tier I Health Effects Testing selon la section 211(b) du Clean Air Act, qui apporte l’inventaire le plus complet des effets sur l’environnement et la santé de l’homme que la technologie actuelle permet.

- Le biodiesel est constitué à 11 % d’oxygène en poids et ne contient pas de soufre.

- L’utilisation de biodiesel peut étendre la durée de vie des moteurs diesels car il est plus lubrifiant que le carburant à base de pétrole, alors que la consommation de carburant, l’auto ignition, la puissance développée et le torque du moteur sont relativement non-affectés par le biodiesel.

- Le Congressional Budget Office, le Department of Defense, l’US Department of Agriculture et d’autres organismes ont déterminé que le biodiesel est le carburant alternatif à bas coût pour que les flottes de véhicules répondent aux exigences de l’Energy Policy Act.

Aliments

Le chanvre produit une graine qui est consommée dans le monde entier comme source d’aliments bénéfique et nutritive, souvent pressée sous forme d’huile. La graine de chanvre pourrait facilement être classée comme super aliment grâce à son excellent profil nutritif. Elle contient de hauts niveaux de calcium, de fer, de zinc, de magnésium ainsi que de fibres. La graine de chanvre est une protéine complète qui renferme 21 acides aminés, dont 9 sont des acides aminés essentiels que le corps ne peut pas produire et qu’il doit obtenir d’une source extérieure. Pour cette raison, c’est une excellente source durable de protéines pour les végétariens. [5]

Le chanvre contient aussi de bonnes quantités d’acides gras oméga-3 et oméga-6 qui sont cruciaux pour entretenir une santé optimale et pour éloigner tout un éventail de maladies et troubles de santé.

Guérison Environementale

En plus de soigner potentiellement les humains, le plant de chanvre pourrait être la réponse pour aider à soigner la Terre des dégâts environnementaux provoqués par notre espèce. Le chanvre a des propriétés de bioremédiation, ce qui signifie qu’il peut aider à réparer et remédier l’environnement. Par exemple, il a été prouvé que le chanvre, en condition de laboratoire, peut éliminer de grandes quantités de métaux lourds comme le plomb du sol [6]. Le chanvre peut également aider à stabiliser et enrichir le sol et empêcher l’invasion d’espèces envahissantes grâce à sa canopée haute et intense, ce qui peut permettre d’éviter d’utiliser des herbicides toxiques.

Le Cannabis est une Panacée Médicinale

Avec la grande quantité d’applications que le chanvre apporte, il pourrait sembler évident qu’il dépasse toute autre plante par ses capacités. Cependant, son cousin riche en cannabinoïdes (qui, comme nous l’avons déjà dit, est en fait la même plante) a peut-être autant d’applications, juste dans un cadre différent.

Des croisements sélectifs ont permis à de nombreux plants de cannabis de regorger de composés médicinaux bénéfiques. Il existe de nombreux composés actifs dans cette herbe guérisseuse, mais les plus intéressants et les plus puissants sont les cannabinoïdes. Le plus connu est le THC grâce à ses effets psychotropes sur le consommateur. Le deuxième cannabinoïde le plus important est le CBD qui est de plus en plus populaire grâce à ses applications médicinales.

La raison qui pousse le corps à réagir si positivement à ces molécules est qu’il existe un système interne au corps connu par la science sous le nom de système endocannabinoïde ou SEC. Il est composé de récepteurs à cannabinoïdes qui interagissent spécifiquement avec ces substances, ainsi qu’avec des cannabinoïdes endogènes au corps humain, les endocannabinoïdes.

Fumer du cannabis est de loin la façon la plus répandue d’introduire des cannabinoïdes dans notre organisme. Mais cette façon de consommer ne fait qu’effleurer la surface du potentiel médicinal de la plante et de ces composés. Diverses huiles et extraits permettent au consommateur de saturer son organisme de cannabinoïdes pour un résultat bien plus puissant.

Examinons ensemble quelques aspects scientifiques qui soulignent les pouvoirs de guérison de cette ancienne plante. En raison de sa nature interdite dans le monde entier, bon nombres d’études sont inconcluantes en raison des aspects politiques impliqués. Mais les études qui existent donnent un aperçu du potentiel en jeu, espérons qu’un jour la science sera libre d’analyser cette forme de vie dans sa totalité.

Cancer

Le site du gouvernement américain cancer.gov déclare ouvertement que les cannabinoïdes affichent des propriétés anti-tumeur, en déclarant : « les cannabinoïdes pourraient provoquer des effets anti-tumeur par divers mécanismes, dont le fait d’induire la mort des cellule, l’inhibition de la croissance des cellule et l’inhibition de l’invasion tumorangiogenèse et des métastases. » [7]

Une étude de 2009 menée à l’Université Complutense en Espagne a apporté des éléments montrant que le THC avait des effets anticancéreux sur les cellules cancéreuses du cerveau chez l’homme. La molécule a atteint ce résultat via un processus appelé autophagie qui est la destruction contrôlée des cellules par le corps. [8]

Une autre étude, publiée par l’American Association for Cancer Research, a découvert que le CBD infligeait la mort programmée des cellules dans les cellules cancéreuses du sein. [9]

Ces études suscitent beaucoup d’espoir et de potentiel mais ne sont qu’un petit aperçu de la science émergent qui montre l’inévitabilité de l’utilisation du cannabis contre cette terrible maladie.

Épilepsie

Une enquête menée à l’Université Stanford a trouvé que les parents qui avaient donné à leur enfant du cannabis riche en CBD avaient vu de grandes améliorations dans la condition de leur enfant. 18 parents ont été interrogés, 83 % ont indiqué une diminution de la fréquence des crises sans effet secondaire. [10]

Une autre étude présentée à l’American Academy of Neurology a collecté des données du 137 personnes ayant reçu un médicament appelé Epidiolex, composé à 99 % de CBD. De grandes diminutions des crises ont été constatées dans tout le groupe. [11]

Maladie d’Alzheimer

Le cannabis est maintenant envisagé comme un moyen de traiter la maladie d’Alzheimer, selon des études récentes. Une étude du Salk Institute a trouvé que le THC réussissait à soulager l’inflammation et l’accumulation de la plaque dans des neurones cultivés en laboratoire, ces facteurs état clés dans le développement de cette terrible maladie. [12]

Douleur

Le cannabis est une des plantes les moins dangereuses qui existent et il semble impossible de faire une overdose de ses composés actifs. Ce fait contribue à son utilisation comme médicament contre la douleur, surtout quand on prend en compte le nombre élevé de décès provoqués par les médicaments anti-douleur chaque année.

Ce qui suit est une citation de norml.org :

« Des données d’une enquête indiquent que la consommation de cannabis est courante chez les patients souffrant de douleurs chroniques et une majorité de patients qui en consomment pour cette indication rapportent son efficacité. En plus des témoignages, plusieurs essais cliniques récents conçus par la FDA ont rapporté que du cannabis inhalé peut significativement réduire la douleur neuropathique. Ces essais incluent deux essais cliniques randomisés et contrôlés par placebo qui démontrent que fumer du cannabis réduit la neutopathie chez les patients atteints de VIH de plus de 30 pourcent en comparaison du placebo. » [13]

SSPT

Une étude clinique au Nouveau-Mexique démontre que fumer du cannabis est associé à la réduction de certaines symptômes du SSPT. Les résultats d’une étude récente montrent une réduction de 75 % des symptômes du SSPT avec la consommation de cannabis.

Les chercheurs ont déclaré : « de nombreuses personnes atteintes de SSPT rapportent une réduction des symptômes avec le cannabis, et il faut mener un essai clinique pour voir quelle proportion et quel type de malades du SSPT peuvent en bénéficier, avec du cannabis ou les principaux ingrédients actifs du cannabis. » [14]

Researches stated, “Many PTSD patients report symptom reduction with cannabis, and a clinical trial needs to be done to see what proportion and what kind of PTSD patients benefit, with either cannabis or the main active ingredients of cannabis.” [14]

Le Futur est Cannabis

Bien que différents génétiquement, le chanvre et le cannabis sont vraiment la même plante, sous des formes adaptées différemment. Malgré les efforts draconiens déployés pour éliminer cette technologie naturelle et l’éloigner du grand public, les choses changent. Le cannabis a le potentiel pour dominer la sphère médicale une fois que la recherche aura vraiment libéré ce dont il est capable. Alors que le chanvre retrouvera sa position sous les projecteurs en tant qu’outil protecteur et innovant capable d’arrêter l’ignorance de l’humanité et de former une approche symbiotique pour vivre main dans la main avec le monde naturel, au lieu d’essayer de l’écraser.

Ressources :

[1] http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/substancontrol/hemp-chanvre/about-apropos/faq/index-eng.php#a20

[2] http://www.livescience.com/27692-deforestation.html

[3] https://www.ukhempcrete.com/

[4] www.hemp.com

[5] http://nutritiondata.self.com/facts/custom/629104/2

[6] http://www.herbmuseum.ca/content/industrial-hemp-bioremediation

[7] http://www.cancer.gov/about-cancer/treatment/cam/hp/cannabis-pdq

[8] http://www.medicalnewstoday.com/articles/279571.php

[9] http://mct.aacrjournals.org/content/10/7/1161.full

[10] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24237632

[11] http://www.gwpharm.com/PR241215.aspx

[12] https://www.salk.edu/news-release/cannabinoids-remove-plaque-forming-alzheimers-proteins-from-brain-cells/

[13] http://norml.org/library/item/chronic-pain

[14] https://www.sciencedaily.com/releases/2014/05/140522104850.htm

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Top 10 médical