L'alcool sans gueule de bois - Ça devient une réalité

Publié le :
Catégories : Blog

L'alcool sans gueule de bois - Ça devient une réalité

Vous aimez boire de l'alcool mais vous détestez la gueule de bois ? Un scientifique britannique vient juste de faire un pas en avant pour faire de la gueule de bois et des dégâts associés un mauvais souvenir du passé.

Vous vous en souvenez peut-être, ou pas, il y a quelques mois, nous avions rapporté une histoire soulignant comment les scientifiques étaient de plus en plus proches de la découverte d'un alcool sans gueule de bois. Eh bien ce rêve est de plus en plus réalisable. Le professeur David Nutt, le célèbre tsar des drogues et ancien conseiller du gouvernement britannique qui a appelé à une décriminalisation du cannabis et qui a déclaré au gouvernement que monter à cheval était plus dangereux que de prendre de l'ecstasy, vient de créer une substance et un alcool synthétique dont il pense qu'ils feront de la gueule de bois une chose du passé.

Bien entendu, ce n'est pas vraiment de l'alcool « naturel » sans gueule de bois que nous aimerions voir découvert un jour, mais c'est un pas significatif dans la bonne direction.

LA SUBSTANCE

Regardons d'abord la substance. Nommée « chaperone », cette pilule se prend avec de l'alcool et semble empêcher que la personne devienne ivre au point de perdre ses capacités, quelle que soit la quantité d'alcool ingurgitée. Pour certains, ce n'est pas très désirable, car la gueule de bois n'est pas vraiment éliminée, mais cette substance peut empêcher d'atteindre des niveaux d'intoxications qui vous feraient passer un mauvais moment le lendemain matin : de quoi réduire potentiellement l'aspect amusant de la soirée. Cependant, boire vite et trop n'est jamais une bonne chose, et pour ceux qui s'inquiètent de leur santé, cette substance possède beaucoup de potentiel !

Il y a également des inquiétudes sur le fait que cette substance puisse être consommée abusivement et donner aux personnes une excuse pour boire plus que de raison ou perdre le compte des quantités ingurgitées. À quel point la substance peut prévenir les dégâts est encore inconnu, de même pour ce qui est de savoir si ce ne sont que les symptômes des dégâts qui sont éliminés. C'est pourquoi cette pilule devrait être assez coûteuse et uniquement disponible dans des bars haut de gamme, où le prix des consommations n'est pas vraiment une inquiétude. Avec ces dispositions, il est espéré que la substance soit plutôt utilisée comme moyen de se « désenivrer », plutôt que comme moyen de boire autant que l'on veut.

L'ALCOOL SYNTHÉTIQUE

La deuxième création, probablement plus intéressante, est appelée « Alcosynth ». Bien que n'étant techniquement pas de l'alcool, alcosynth est un liquide qui imite de près les effets de l'alcool, sans en avoir la toxicité, le côté agressif, la perte de contrôle et la gueule de bois. Cette substance n'a pas été créée pour permettre de boire plus, mais pour offrir une alternative saine et, espérons-le, réduire les abus et dégâts potentiels (pour l'individu et la société).

Ce nouvel alcool synthétique pourrait bien finir par remplacer tout l'alcool des boissons, ce qui permettrait toujours de savourer une bière ou un alcool fort, sans danger. Si cette substance synthétique va être appréciée ou non est encore à déterminer et tout va probablement se jouer sur le degré d'attachement des gens à leurs boissons alcoolisées. Par exemple, les connaisseurs du vin et du whisky ne vont probablement pas apprécier ce changement, mais de toutes façons, ils ne boivent pas pour l'ivresse. Tout dépend de votre but.

Cette substance synthétique est un dérivé des benzodiazépines, mais sans le côté addictif ni les symptômes de manque.

C'EST UN VRAI BESOIN

Que vous, personnellement, soyez ou non susceptibles de consommer ou non ces alternatives sans gueule de bois à l'alcool, ce pas en avant dans le champ scientifique lié à l'alcool répond à un vrai besoin. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, l'alcool est responsable de 3,3 millions de décès chaque année dans le monde entier, ce qui en fait l'une des drogues les plus dangereuses connues de l'homme en termes de dégâts pour la société. Une alternative sûre, qui apporterait toujours « l'ivresse », pourrait potentiellement sauver des millions de vies tout en maintenant l'industrie des boissons alcoolisées (même si elle devrait faire une transition). Il est encore tôt, mais les choses semblent positives, et il se pourrait bien que bientôt vous voyiez des boissons à base de « alcosynth » dans les bars près de chez vous !

comments powered by Disqus