Est-ce qu’Alice Au Pays Des Merveilles Fut Inspiré Par Les Psychédéliques ?

Publié :
Catégories : Art & CultureBlogPsychédéliques

Inspiré Par Les Psychédéliques


Alice au Pays des Merveilles a été associé aux drogues psychédéliques depuis les années 1960. Et malgré le fait qu’il existe des arguments contre ces théories, la corrélation a pourtant été établie.

Par nature, les histoires pour enfants sont inspirées par l’imagination, centrées sur des créatures mythiques, et comportant de précieuses leçons à la fin. Ceci dit, les histoires qui ont tant d’imagination sont facilement reçues et appréciées par des esprits innocents.

Mais, grâce à la capacité de discernement d’un adulte, de telles histoires peuvent être vues comme un sous-produit de l’influence des drogues psychédéliques. Un bon exemple serait le classique Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, un récit qui tourne autour d’une jeune fille qui tombe littéralement dans un terrier de lapin, et découvre un tout nouveau monde à explorer.

En chemin, elle rencontre d’autres personnages et se retrouve (intéressant) sous l’influence d’un champignon. Tout se termine par le réveil d’Alice, découvrant que ses escapades n’étaient qu’une partie d’un rêve très élaboré.

Du premier coup d’œil, il serait facile de conclure qu’Alice au pays des merveilles pourrait être inspiré par les propres aventures de Lewis Carroll avec des drogues psychédéliques. Mais cela pourrait-il être une théorie farfelue ?

THÉORIE PSYCHÉDELIQUE DEPUIS LES ANNÉES 1960

Théorie Psychédelique Depuis Les Années 1960

Examiner les éléments psychédéliques dans le récit d'Alice au pays des merveilles n’est pas un phénomène récent. Depuis les années 1960, la théorie disant que les aventures d’Alice ont pu être inspirées par les hallucinogènes a été défendue par un bon nombre d’artistes et de critiques.

Le groupe de rock psychédélique Jefferson Airplane en parle de façon subliminale dans sa chanson classique de 1967 « White Rabbit ». Observez un peu ces paroles :

When the men on the chessboard get up - (Quand les hommes sur l’échiquier se lèvent)
And tell you where to go - (Et te disent où aller)
And you’ve just had some kind of mushroom - (Et tu viens de prendre une sorte de champignon)
And your mind is moving low - (Et ton esprit se déplace vers le bas)
Go ask Alice, I think she’ll know - (Va demander à Alice, je pense qu’elle saura)

Les lecteurs ont également réussi à faire le lien entre la façon dont l’intrigue est « déconnectée de la réalité » et le fait qu’elle a été écrite à une époque où la consommation d’opium était légale. Un fan du film de Disney est même allé jusqu’à monter chaque scène qui pourrait être vue comme une possible référence aux drogues dans une vidéo Youtube de 4 minutes. Allez voir par vous-même. Certaines références peuvent être un peu exagérées, mais on ne peut pas nier qu’il y a de quoi se poser des questions !

IDÉES FAUSSES ET DÉSACCORDS

Idées Fausses Et Désaccords

Bien entendu, il y a des personnes qui ne sont pas d’accord sur la corrélation entre Alice au pays des merveilles et l’usage de psychédéliques. Selon le Dr Heather Worthington de l’Université de Cardiff, il est fort probable que les gens attribuent l’histoire à des psychédéliques principalement parce qu’elle a été écrite à une époque où sa consommation était généralisée, et pas nécessairement parce que Carroll était sous l’influence de quoi que ce soit.

Cette explication correspond à ce que dit la conservatrice du musée de New York, Carolyn Vega, qui ajoute qu’il n’a jamais été prouvé que Carroll ait expérimenté du LSD ou tout autre hallucinogène au moment de l’écriture de l’histoire.

Il a été souligné que dans ses journaux intimes, Carroll appréciait un verre de vin à l’occasion, et qu’il aurait pu ingérer du Laudanum, un médicament à base d’opiacés qui était facilement disponible à l’époque. Mais il n’y a aucune mention d’une quelconque consommation de psychédéliques, ni d’hallucinogènes, ayant inspiré une partie des aventures d’Alice.

L’INTERPRÉTATION PSYCHÉDELIQUE DES AVENTURES D’ALICE AUX PAYS DES MERVEILLES

Malgré les désaccords et les contradictions majeures entre différents experts, de nombreux artistes ont réussi à élaborer des interprétations psychédéliques de ce classique pour enfants. L’une d’entre elles, intitulée « Curious Alice », était un message des services publiques, paru en 1971 pour la mobilisation contre la consommation et l’abus des drogues parmi les jeunes.

Vidéo: Curious Alice

Une autre version de l’histoire parue en 1982 et s’intitulait « Malice in Wonderland ». À la différence de Curious Alice, qui a adopté une approche plus frontale, cette interprétation fut publiée comme une vision... hum... plus artistique et colorée de l’histoire.

Alors qu’elle était axée sur une jeune fille qui descendait dans un terrier, cette version présente une lecture encore plus grotesque et tordue de l’histoire, et fut critiquée par des gens qui voulaient intervenir contre la promotion de l’exploitation des femmes. D’autres y voyaient une représentation de l’esclavage sexuel des femmes, principalement basée sur des œuvres d’art qui semblaient représenter les organes génitaux féminins sous des formes déformées. Très étrange...

Vidéo: Malice in Wonderland

Si Lewis Carroll était en effet sobre lors de la création de son chef-d'œuvre fantastique - comme les sources le suggèrent -, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander quelle histoire incroyable ça aurait pu être, si l’auteur avait réellement été sous l’influence de champignons magiques, de LSD, ou peut-être du peyotl. Alice au pays des merveilles est l’un des plus célèbres classiques pour enfants, aux côtés d’autres livres célèbres comme Blanche-Neige et les Sept Nains, La Belle au Bois Dormant et Raiponce, parmi tant d’autres. Il peut encore être parfaitement apprécié par des esprits innocents, comme une histoire aidant à cultiver leur esprit imaginaire et créatif, pour des décennies encore.

Shoyo Jack

Écrit par: Shoyo Jack

Cow-boy de l’espace passionné de cannabis, des Philippines. Pourquoi boire et conduire quand on peut fumer et voler ?

De nos auteurs

Produits Connexes