Blog
Ce Qu’il Faut Savoir Sur L’Ashwagandha
6 min

Ce Qu’il Faut Savoir Sur L’Ashwagandha

6 min

L’ashwagandha est un élément clé de la tradition Ayurvédique depuis des millénaires. La racine de cet arbuste à feuilles persistantes est censée présenter toute une gamme de bienfaits. Nous examinerons ici les recherches disponibles pour voir ce qu’elles ont à dire à son sujet.

La racine d’ashwagandha est utilisée lors de pratiques holistiques traditionnelles depuis des millénaires. Aussi connu sous le nom de ginseng indien, ce petit arbuste appartenant à la famille de Solanacées est extrêmement populaire !

Récemment, il a trouvé son chemin depuis l’orient vers l’occident et y a gagné en popularité en tant que complément diététique. Ici, nous nous intéresserons aux effets potentiels de la racine d’ashwagandha ainsi qu’aux différentes manières de la consommer.

Origines de l’ashwagandha

Origines de l’ashwagandha

L’ashwagandha est une plante qui se développe dans les régions arides de l’Asie et de l’Afrique et qui est consommée par les communautés indigènes indiennes depuis des générations. Dans la tradition indienne, l’ashwagandha est consommé dans le cadre de ce que l’on connait sous le nom d’Ayurveda. L’Ayurveda est une pratique médicale aussi variée qu’antique qui reste de nos jours très répandue dans le Nord de l’Inde et au Népal. Le nom « Ayurveda » provient du sanskrit et signifie « l’odeur du cheval ».

Dans sa globalité, l’Ayurveda comprend de nombreux aspects, y compris le yoga, la chirurgie, la méditation et le régime alimentaire pour ne citer qu’eux. Dans ses versions occidentales populaires, la concentration semble tourner autour des éléments du régime ayurvédique. Un régime ayurvédique consiste en bien plus que consommer des aliments sains, il s’agit aussi de consommer des aliments qui ont une valeur holistique.

En raison de l’étendue de l’Ayurveda, il est impossible de faire des affirmations générales sur l’ensemble de la pratique, du moins en comparaison avec la médecine moderne en Occident. Mais nous pouvons tout de même nous concentrer sur certains aspects et nous concentrer encore plus sur l’ashwagandha.

Comment agit l’ashwagandha

Comment agit l’ashwagandha

L’ashwagandha déborde de composés qui pourraient être capables d’interagir avec le corps. En termes d’alcaloïdes, elle contient isopelletierine, anaferine, cuscohygrine et anahygrine. Elle contient également des lactones stéroïdiennes (composées de withanolides et de withaferines) et des saponines.

Les withanolides, forment un groupe d’environ 300 stéroïdes naturels, que l’on trouve principalement dans la famille des Solanacées, dont l’ashwagandha fait partie.

Les alcaloïdes comprennent une gamme de composés incroyablement large définie par la présence d’au moins 1 atome d’azote. La morphine fut le premier alcaloïde à avoir été isolé et démontre certainement le pouvoir dont cette classe de composé est capable. Cependant, cela ne signifie pas que tous les alcaloïdes interagissent avec le corps d’une manière significative.

La majorité de ce qui est avancé sur le pouvoir de l’ashwagandha se base sur des témoignages anecdotiques ou des études à petite échelle. Contrairement au pavot, nous sommes loin de pouvoir affirmer grand-chose sur les différents composés de l’ashwagandha et ses effets sur les gens.

Que sont les bienfaits de l’ashwagandha ?

Que sont les bienfaits de l’ashwagandha ?

Des pratiques antiques jusqu’à ses usages modernes, l’ashwagandha n’a pas perdu en popularité. Comparé à d’autres herbes holistiques similaires, il y a quelques recherches sur l’ashwagandha et sa gamme d’effets possibles. Ci-dessous, nous observerons certaines des études les plus intéressantes et essaieront d’évaluer ce pour quoi l’ashwagandha peut, ou ne peut pas, être utile.

Stress

De nombreuses personnes prennent de l’ashwagandha pour son impact supposé sur la tension. Lors d’une étude, les participants ont reçu pour instruction de prendre entre 250 mg et 600 mg d’ashwagandha par jour, tandis que les chercheurs observaient si la plante avait un impact sur les niveaux de stress, mesurés avec l’échelle de mesure du stress perçu (PSS) (Salve et al. 2019).

Une autre étude similaire a observé que l’ashwagandha semblait affecter l’axe hypothalamus pituitaire surrénalien et les niveaux de cortisol, deux acteurs majeurs du stress (Lopresti, 2019). L’étude a duré 60 jours et impliqué 60 participants. Il s’agissait d’une étude randomisée en double aveugle afin d’essayer de mitiger l’impact des biais.

Sommeil

Des études ont aussi observé les effets de l’extrait d’ashwagandha sur la qualité du sommeil. Une recherche, ayant duré 12 semaines, a observé des changements sur la qualité du sommeil parmi des participants ayant consommé plus de 600 mg d’extrait d’ashwagandha par jour le tout mesuré à l’aide du questionnaire WHOQOL-BREF. (Kelgane et al. 2020).

Testostérone et fertilité

Il est intéressant de noter que l’ashwagandha est actuellement étudiée en raison de son effet sur les niveaux de testostérone et la quantité de spermatozoïdes.

Lors d’une étude de 2019, des hommes en surpoids âgés de 40 à 70 ans ont reçu un extrait d’ashwagandha durant 8 semaines. Les chercheurs ont observé un changement significatif à la fois dans les niveaux de DHEA-S et de testostérone (Lopresti).

Un examen de quatre études a observé que le nombre, la motilité et la concentration des spermatozoïdes ont changé à la fois chez les hommes en bonne santé et chez ceux qui avaient un faible nombre de spermatozoïdes avant la recherche (Dirg, Shivaram et Bavage, 2018).

Articles liés

Les 20 Meilleurs Aphrodisiaques Dans Le Monde Entier

Glycémie

La recherche a commencé à examiner l’impact de l’ashwagandha sur la glycémie et les niveaux d’insuline. Un examen de 24 études, dont 5 étaient des études cliniques menées sur des personnes atteintes de diabète, a noté les effets potentiels de l’ashwagandha sur la glycémie, l’hémoglobine A1c (HbA1c), l’insuline, les lipides sanguins et les marqueurs du stress oxydatif (Durg, Bavage et Shivaram, 2020).

Bien que cela ne soit pas prouvé, le composé withanolide A a été impliqué comme étant potentiellement responsable des résultats ci-dessus (Gorelick et al. 2015).

Fonctions cognitives

Il y a aussi de nombreuses preuves que l’ashwagandha pourrait affecter la fonction cognitive, à la fois chez des individus sains et chez certains ayant expérimenté certains dysfonctionnements cognitifs.

Un examen de 5 études cliniques a observé un effet significatif sur la fonction exécutive, le temps de réaction, l’attention et la performance chez les participants qui avaient pris de l’ashwagandha (Ng, 2020). Cet examen s’est concentré sur des personnes qui souffraient déjà de troubles cognitifs à la suite de maladies telles que la maladie d’Alzheimer.

Une autre étude a trouvé des résultats similaires chez des individus sains. Cette étude a impliqué 50 individus sur une durée de 8 semaines, chacun a consommé quotidiennement un extrait de 600 mg d’ashwagandha. À la manière de l’étude mentionnée ci-dessus, les chercheurs ont noté un effet significatif sur la fonction cognitive comparé au groupe placebo (Choudhary, Bhattacharyya and Bose, 2017).

Comment utiliser l’ashwagandha ?

Comment utiliser l’ashwagandha ?

Traditionnellement, la racine d’ashwagandha est séchée, pulvérisée et consommée sous forme de poudre, bien souvent en infusion. Cependant, il existe plusieurs manières de la consommer.

Si vous aimez vous en tenir aux traditions, alors achetez de la racine ou de la poudre de racine et voyez ce que vous pouvez en faire. Mélangez-la à une infusion, à du chocolat ou directement dans un plat. La poudre d’ashwagandha est polyvalente et si vous souhaitez rester le plus naturel possible, c’est la meilleure option.

Sinon, essayez l’extrait liquide d’ashwagandha. Très pratiques, les gouttes de ces extraits peuvent être déposées dans une tasse de thé ou consommées directement, sans le moindre effort. Il faut cependant chercher un produit de haute qualité qui contient tous ou presque tous les composés de la racine. Il n’y a pas de composé unique qui ait été identifié comme conférant à l’ashwagandha ses effets et il est probable que son impact résulte de l’action conjointe de plusieurs composés.

Enfin, vous pouvez aussi tester les gélules d’ashwagandha. Similairement aux extraits liquides, elles sont faciles à prendre et très pratiques. Vous devez une fois de plus vous assurer de trouver un produit de haute qualité, car une mauvaise extraction retirera la majorité des composés que l’ashwagandha a à offrir et rendra sa consommation inutile.

L’ashwagandha a-t-elle des effets secondaires ?

L’ashwagandha a--t-elle des effets secondaires ?

L’ashwagandha semble ne causer que très peu d’effets secondaires. En effet, à doses faibles à moyennes, presque aucun effet secondaire n’est observé.

À plus fortes doses, il est possible d’expérimenter certains des effets secondaires suivants :

  • Diarrhées
  • Nausées
  • Vomissements

Comme pour la plupart des substances diététiques, il vaut la peine de commencer doucement avec l’ashwagandha, en observant comment votre corps s’en accommode avant d’augmenter votre dose quotidienne.

Ashwagandha : est-ce sans danger ?

Ashwagandha : est-ce sans danger ?

Withania somnifera, ou ginseng indien, semble sans danger et plutôt bien toléré. De ce point de vue, la tester ne devrait pas vous poser de problèmes.

Seul vous serez en mesure de déterminer si elle a quelque chose à vous offrir. Comme le montre l’étude ci-dessus, il semble que l’ashwagandha soit prometteuse dans certains domaines. Cependant, bien plus de recherches sont nécessaires pour certifier la portée de ces effets potentiels ainsi que les composés responsables de ces effets.

Si vous souhaitez l’essayer, dirigez-vous vers le Smartshop Zamnesia et parcourez notre catégorie complément : il y a un tas de choses pour tirer le meilleur parti de vos journées.

Max Sargent
Max Sargent
Max est pigiste depuis plus de 10 ans et s’est tourné vers le journalisme du cannabis et des produits psychédéliques ces dernières années. Rédacteur pour des entreprises telles que Zamnesia, Royal Queen Seeds, Cannaconnetion, Gorilla Seeds, MushMagic et bien d’autres, il est fort d’une grande expérience dans ce secteur.
Références
  • (n.d.). Choudhary, D., Bhattacharyya, S., & Bose, S. (2017). Efficacy and Safety of Ashwagandha (Withania somnifera (L.) Dunal) Root Extract in Improving Memory and Cognitive Functions. Journal of dietary supplements, 14(6), 599–612. - https://doi.org
  • (n.d.). Durg, S., Shivaram, S. B., & Bavage, S. (2018). Withania somnifera (Indian ginseng) in male infertility: An evidence-based systematic review and meta-analysis. Phytomedicine : international journal of phytotherapy and phytopharmacology, 50, 247–256. - https://doi.org
  • (n.d.). Durg, S., Bavage, S., & Shivaram, S. B. (2020). Withania somnifera (Indian ginseng) in diabetes mellitus: A systematic review and meta-analysis of scientific evidence from experimental research to clinical application. Phytotherapy research : PTR, 34(5), 1041–1059. - https://doi.org
  • (n.d.). Lopresti, A. L., Smith, S. J., Malvi, H., & Kodgule, R. (2019). An investigation into the stress-relieving and pharmacological actions of an ashwagandha (Withania somnifera) extract: A randomized, double-blind, placebo-controlled study. Medicine, 98(37), e17186. - https://doi.org
  • (n.d.). Lopresti, A. L., Drummond, P. D., & Smith, S. J. (2019). A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Crossover Study Examining the Hormonal and Vitality Effects of Ashwagandha ( Withania somnifera) in Aging, Overweight Males. American journal of men's health, 13(2), 1557988319835985. - https://doi.org
  • (n.d.). Ng, Q. X., Loke, W., Foo, N. X., Tan, W. J., Chan, H. W., Lim, D. Y., & Yeo, W. S. (2020). A systematic review of the clinical use of Withania somnifera (Ashwagandha) to ameliorate cognitive dysfunction. Phytotherapy research : PTR, 34(3), 583–590. - https://doi.org
  • Gorelick J, Rosenberg R, Smotrich A, Hanuš L, & Bernstein N. (2015 Aug). Gorelick J, Rosenberg R, Smotrich A, Hanuš L, Bernstein N. Hypoglycemic activity of withanolides and elicitated Withania somnifera. Phytochemistry. 2015 Aug;116:283-289. doi: 10.1016/j.phytochem.2015.02.029. Epub 2015 Mar 18. PMID: 25796090. - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • Jaysing Salve, Sucheta Pate, Khokan Debnath, & Deepak Langade. (2019/12/25). Salve, J., Pate, S., Debnath, K., & Langade, D. (2019). Adaptogenic and Anxiolytic Effects of Ashwagandha Root Extract in Healthy Adults: A Double-blind, Randomized, Placebo-controlled Clinical Study. Cureus, 11(12), e6466. - https://doi.org
  • N Singh, M Bhalla, P de Jager, & M Gilca. (2011). Singh, N., Bhalla, M., de Jager, P., & Gilca, M. (2011). An overview on ashwagandha: a Rasayana (rejuvenator) of Ayurveda. African journal of traditional, complementary, and alternative medicines : AJTCAM, 8(5 Suppl), 208–213. - https://doi.org
  • Sunil B. Kelgane, Jaysing Salve, Prasanthi Sampara, & Khokan Debnath. (2020/02/23). Kelgane, S. B., Salve, J., Sampara, P., & Debnath, K. (2020). Efficacy and Tolerability of Ashwagandha Root Extract in the Elderly for Improvement of General Well-being and Sleep: A Prospective, Randomized, Double-blind, Placebo-controlled Study. Cureus, 12(2), e7083. - https://doi.org
Healthshop Produits
Recherche par catégories
ou
Rechercher