Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

RapéIl y a 3 produits.

Les chamans de la région amazonienne utilisent le rapé pour des cérémonies et pour ses propriétés de guérison. C’est un mélange de diverses plantes écrasées, avec le puissant tabac sauvage Nicotiana rustica comme ingrédient principal. Le résultat est un effet altérant l’esprit.

Les tribus indigènes utilisent le rapé à des fins spirituelles et médicinales comme pour des quêtes de vision et des transes, mais il possède aussi d’autres applications. Il est utilisé pour prédire le beau temps, pour la pêche, pour la récolte et pour la guérison.

Le rapé, remède sacré de la forêt tropicale, est à présent disponible sur la boutique en ligne Zamnesia.

Rapé - Cliquez ici pour plus d'informations

Lisez Tout Ce Qu'il Faut Savoir Sur Cette Herbe Sacrée

Le Rapé

Qu'est-ce Que Le Rapé Et Comment Se Consomme-t-il ?

Le rapé (prononcer ha-pay) est un remède chamanique qui est utilisé par les populations indigènes du bassin de l’amazone depuis des millénaires. La préparation de cette herbe sous forme de poudre joue un rôle important dans la culture et l’histoire tribale de ces populations. Nous souhaitons nous pencher plus en détails sur le rapé, y compris sur la manière dont le consommer, ainsi que ses effets et ses vertus.

QU’EST-CE QUE LE RAPÉ ?

Le rapé est un mélange complexe de diverses plantes médicinales d’Amazonie, avec pour ingrédient principal la Nicotiana rustica, un tabac très fort, qui est 20 fois plus puissant que le Nicotiana tabacum.

Le rapé peut avoir des effets stimulants et psychoactifs, tout dépend du type d’herbe qui est utilisé pour sa production. Consommé durant des cérémonies chamaniques, il peut provoquer des expériences très profondes. Les chamanes considèrent le rapé comme quelque chose de sacré. Ils le consomment pour des rituels de prières afin de faire appel aux forces de la nature dans le but de soigner et réparer et afin de recevoir la bénédiction de la forêt tropicale. On pense que les tribus indigènes d’Amérique du Sud ont consommé le tabac pour diverses raisons depuis l’époque de la civilisation maya.

LES INGRÉDIENTS UTILISÉS DANS LA FABRICATION DU RAPÉ

Nicotiana Rustica

Le principal ingrédient dans le rapé est la Nicotiana rustica, mais la préparation est normalement infusée avec d’autres matières végétales finement hachées ou avec des cendres alcalines. Ceux-ci peuvent inclure la fève tonka, la cannelle, le camphre, la peau de banane et d’autres matériaux. Certaines préparations de rapé contiennent des plantes hallucinogènes tels que le macambo, l'anadenanthera, le chacruna, le virola et d’autres. Les tribus chamaniques gardent normalement le secret sur les ingrédients exacts de leur rapé.

HISTOIRE ET ORIGINE DU RAPÉ

La première rencontre officielle occidentale avec la consommation de tabac coïncide avec la redécouverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1493. Il fut le premier Européen à rencontrer les indigènes du continent nouvellement découvert et à les voir consommer du tabac sauvage en le prisant. Cependant, la consommation du tabac remonte à bien plus loin dans le passé. On pense que les peuples indigènes d’Amérique du Sud avaient déjà commencé à consommer le tabac depuis 5 000 ans en le sniffant ou en le fumant afin de soigner des maladies.

LES VERTUS ET LES EFFETS DU RAPÉ

Parmi les tribus d’Amérique du Sud, le rapé est consommé dans divers buts cérémonieux, des rites d’initiation aux festivals de boisson, dans des objectifs sociaux et médicaux. Certaines tribus sont connues pour leur consommation régulière après les repas. Les effets particuliers du rapé dépendront de l’occasion et de la liste complète des ingrédients impliqués dans sa préparation.

Le Rapé Est Consommé Dans Divers Buts Cérémonieux

La poudre de rapé pulvérisé, qui est normalement propulsé dans la narine du consommateur par une autre personne à l’aide d’un tube, provoque un effet intense qui ouvre l’esprit, et provoque une souffrance physique, émotionnelle et spirituelle. Le contenu fort en nicotine du mélange possède des effets stimulants et libère des hormones tels que l’épinéphrine, l’acétylcholine, et la dopamine, augmentant la clarté et stimulation l’attention.

Les soigneurs de la forêt tropicale utilisent le rapé pour ré-équilibrer leurs énergies et se connecter avec leur moi supérieur et l’univers. Le rapé rituel est également perçu comme une manière de nettoyer et de désintoxiquer le corps. Ce tabac à priser provoque une libération des mucus et des bactéries qui aident à combattre les inflammations et autres maladies diverses et variées.

Certains spéculent que le rapé pourrait être utile pour la décalcification et la glande pinéale, ce qui pourrait potentiellement le rendre efficace dans la prévention de la maladie d’Alzheimer : cependant, la recherche concernant ce sujet n’en est qu’à ses débuts.

À QUOI DEVEZ-VOUS VOUS ATTENDRE EN FAISANT L’EXPÉRIENCE DU RAPÉ

L’expérience que vous aurez avec le rapé dépendra du type de rapé médicinal que vous prendrez et de sa composition. Certains rapé ne provoqueront qu’une expérience douce, semblable à celle que peut être le fait de boire une tasse de café très corsé. D’autres préparations de rapé, selon les plantes utilisées, peuvent provoquer des expériences psychédéliques puissantes et longues.

La plupart du temps, quand vous prenez du rapé, il y aura des effets secondaires auxquels il vous faudra être préparé. Étant donné que la mixture sera propulsée dans vos narines, votre nez commencera à couler et du mucus commencera à s’écouler de vos sinus. Afin d’éviter que le mucus ne coule dans votre gorge, vous devrait vous pencher vers l’avant pour lui permettre de se libérer sans entrave. Cela vous aidera à éviter les nausées voire vomir. Même en faisant cela, vomir à cause du rapé est considéré comme normal et est considéré comme un tenant de ses vertus purifiantes. Vous n’avez pas à vous sentir honteux d’avoir vomi, sachez seulement que cela peut arriver.

En plus des vomissements et du nez qui coule, lorsque vous consommerez du rapé, il peut aussi vous provoquer des aller-retours multiples vers les toilettes. De la même manière que la consommation de café et l’inhalation d’une cigarette, le rapé peut déclencher un mouvement intestinal. Alors ne soyez pas surpris si vous sentez l’envie « d’aller au petit coin » de manière très urgente juste après la consommation de rapé.

LE RITUEL DU RAPÉ : COMMENT SE CONSOMME-T-IL

Un Type De Pipe Appelé « Kuripe »

La manière traditionnelle de consommation du rapé implique généralement deux personnes. Votre partenaire pour le rituel du rapé utilisera un bambou ou un tube osseux (appelé Tepi au Brésil) afin de pulvériser le mélange dans vos narines. Un autre type de pipe appelé « Kuripe » est utilisé pour une prise en solitaire. La Kuripe est en forme de V et connecte votre bouche et votre nez afin que vous puissiez pulvériser vous-même le mélange dans votre propre nez.

Dans les pratiques chamaniques traditionnelles, la personne qui souffle le rapé est un membre de la tribu expérimenté ou un chaman qui, en même temps que la mixture végétale, enverra son esprit au sein de la personne qui le recevra. Celui qui donne le rapé se partage lui-même et prends le contrôle du receveur. C’est, selon les traditions chamaniques, alors que l’énergie réparatrice du souffle (« soplada ») joue un rôle très important.

Qu’il soit plus simple d’utiliser la Tepi ou le Kuripe est un sujet ouvert au débat. Pour les consommateurs novices, avoir un partenaire pour lui administrer le rapé rend la seconde pulvérisation dans la seconde narine bien plus simple. En effet, la première pulvérisation peut être un peu déroutante pour certains. Mais encore, un Kuripe pour une auto-administration peut vous donner plus de contrôle sur votre expérience avec le rapé. Il est important de pulvériser la poudre au sein des deux narines afin d’assurer un flux d’énergie équilibré.

COMMENT DOSER LE RAPÉ

La dose optimale de rapé dépendra de votre tolérance et du mélange particulier que vous consommerez. En guise de commencement, nous recommandons une dose de la taille d’un pois pour chaque narine. Après quelques expérimentations, vous pourrez augmenter le dosage et trouver ce qui vous convient le mieux.

Lorsque que vous vous auto-administrez, assurez d’être d’abord à l’aise avec la manière d’utiliser la pipe Kuripe. Commencez avec une dose de la taille d’un demi-pois et déposez-le dans la sortie nasale de la pipe. Avec la sortie nasale enfoncée dans votre nez, pulvériser le mélange en soufflant avec votre bouche de l’autre côté de la pipe. Une fois de plus, l’expérience vous aidera à découvrir s’il vaut mieux souffler plus fort et moins longtemps, ou plus longtemps et plus doucement. N’oubliez pas de changer de narine après avoir soufflé dans la première.

Tout comme la plupart des substances hallucinogènes et les autres types de substances transformatrices, l'état d'esprit et l'environnement peuvent faire toute la différence quand on consomme du rapé.

LA CONSOMMATION DE RAPÉ : L’IMPORTANCE DE VOTRE ÉTAT D’ESPRIT (SET) ET VOTRE ENVIRONNEMENT (SETTING)

La Consommation De Rapé : L’importance De Votre État D’esprit Et Votre Environnement

Les tribus indigènes ont généralement une attitude différente de celle des occidentaux en ce qui concerne les substances psychédéliques. Le rapé est considéré comme un sacrement béni et une prière. Ils comprennent ce que les plantes peuvent leur apprendre et ce qu’elles peuvent soigner, ils les traitent donc avec respect et avec honneur.

À la manière des chamans de la forêt tropicale, nous vous recommandons de consommer cette substance dans un environnement qui honorerait les plantes et leurs pratiques. Avec l’aide de quelques encens et de musique relaxante, vous pouvez créer l’atmosphère méditative parfaire pour votre expérience spirituelle du rapé.

De plus, sachez que lorsque les tribus du bassin de l’Amazone consomment le rapé, il y a la plupart du temps des intentions derrière cela. Les chamans utilisent le rapé dans l’espoir de guérir une maladie, ou de trouver la clarté ou la guidance. Concentrez-vous sur vos propres intentions avant même de commencer votre session.

Après l’expérience, vous vous sentirez peut-être dépassé. De ce fait, vous devriez vous accorder un peu de temps pour que vos pieds touchent de nouveau terre. Asseyez-vous en fermant les yeux, et respirez doucement afin de vous reconcentrer.

QUE SE PASSE-T-IL IMMÉDIATEMENT APRÈS AVOIR CONSOMMÉ DU RAPÉ ?

Rapé, Une Manière Naturelle D’expulser Les Énergies Négatives

La prise de rapé induit normalement une forte réponse de votre corps avec une sécrétion de mucus et de morve par le nez et par la gorge. Vous risquez même de vomir. Mais voyez la purge de ces fluides comme une manière naturelle d’expulser les déchets et les énergies négatives. Autorisez simplement ces phénomènes à survenir de manière naturelle. Afin de vous aider à libérer ces mucus, vous pouvez maintenir une de vos narines fermées avec vos doigts tout en purgeant l’autre en soufflant un grand coup. Lorsque vous ferez ça quelques fois après avoir pris le rapé, vous remarquerez que vous pourrez respirer bien plus facilement à chaque fois.

À un moment donné, le mucus mélangé au rapé risque de couler dans votre gorge. Lorsque cela arrive, n’avalez pas, faites le juste revenir dans votre bouche et crachez la mixture. Tout comme les vomissements, ceci fait partie du processus naturelle de purge induit par la consommation de rapé ; accueillez-le et ne soyez pas embarrassé !

Parfois, il se peut que vous ne vous sentiez pas très bien après avoir consommé du rapé. Si jamais c’est le cas, c’est parce que vous êtes probablement sûrement déshydraté à cause de la purge et des vomissements. Buvez un peu d’eau ou de jus de fruit, allongez-vous quelques instants, et laissez à votre corps l’opportunité de se réhydrater.