Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Guide de Culture

Les Meilleures Pratiques Pour La Phase De Floraison Du Cannabis

Vos plants de cannabis sont en phase végétative depuis un certain moment. Ils ont grandi en taille, ont développé une structure vigoureuse et beaucoup de feuilles nourricières. Quand les plants femelles développent de petits pistils blancs dans les zones nodales, ils signalent que l’heure de la phase de floraison est venue. Durant cette phase, les têtes poussent et développent un robuste profil de cannabinoïdes et de terpènes.

En extérieur, la phase de floraison débute naturellement avec l’automne, alors que les cultivateurs en intérieur doivent déclencher la phase de floraison en changeant le cycle lumineux de 18-6 à 12-12 heures de lumière et d’obscurité. Avant de se lancer dans les détails, il est important de noter que la principale erreur commise par les cultivateurs durant la phase de floraison est de trop nourrir les plants. Juste parce que les têtes sont en train de se former ne veut pas dire qu’elles ont besoin d’être bombardées d’engrais et de boosters. Ceci entraîne souvent une toxicité aux nutriments. En règle générale, moins de nutriment donne de meilleurs résultat. Si une carence en nutriments est détectée, il faut ajouter graduellement les composés nécessaires dans le mélange.

LES 4 ÉTAPES DE LA FLORAISON

1. PRÉ-FLORAISON

En général, la phase de floraison est considérée comme une étape unique. Cependant, il existe certaines nuances qu’il vaut mieux distinguer pour obtenir de meilleurs résultats. Quand les pistils (poils) blancs commencent à s’afficher dans les zones nodales, l’étape de pré-floraison a démarré. À ce moment, les cultivateurs en intérieur passent le cycle lumineux à 12-12, ce qui indique aux plants que l’automne a commencé et qu’il est temps de développer des fleurs. Il est important de continuer l’alimentation normale de végétation, puis de glisser graduellement du côté P-K (phosphore et potassium) pour que les têtes puissent pousser et maturer.

Les cultivateurs débutants passent souvent d’un coup des engrais de végétation riches en azote aux engrais lourds en P-K, ce qui entraîne souvent des catastrophes. À ce moment, les têtes se sont à peine formées et elle n’ont besoin que de quantités infimes de nutriments. Durant l’étape de pré-floraison, les zones nodales développeront plus de pistils et des calices (les fleurs de cannabis) plus gros, ce qui nous amène à l’étape suivante.

2. DÉBUT DE FLORAISON

Les calices grandissent en taille et les pistils s’allongent. C’est la phase de début de floraison. Les têtes ressemblent à des balles rondes avec de petites épines blanches. À ce moment, les plants continuent toujours à grandir en taille et peuvent s’étirer significativement selon la génétique de la variété. Les têtes auront besoin de légèrement plus de P-K à cette étape. Si c’est possible, les températures devraient être abaissées à 23 °C environ durant les heures de jour. Ceci signalera aux plants que l’automne avance.

3. PIC DE LA PHASE DE FLORAISON

Le pic de la phase de floraison commence quand les sites de têtes fusionnent les uns avec les autres, en formant un long entassement de calices verts et de pistils blancs. Durant cette étape, les plants devraient recevoir des quantités plus élevées de P-K, car les têtes pousseront désormais de manière significative. C’est l’étape pendant laquelle les cultivateurs doivent être extrêmement soigneux avec les conditions environnementales et la nutrition. Si quelque chose se passe mal durant le pic de la phase de floraison, les têtes ne grandiront pas trop en taille. La prudence est donc de mise.

À ce moment, la croissance des plants va stagner et ils consacrent la plupart de leur énergie à la formation des têtes. Les grands plants pourraient avoir besoin de support sous forme de ficelles à cette étape. Les têtes sont gorgées d’eau et peuvent devenir trop lourdes pour les tiges, qui pourraient casser sous le poids. À cette étape, les trichomes commencent à prendre forme et les cannabinoïdes et terpènes à l’intérieur se développent.

4. FIN DE FLORAISON – PHASE DE MATURATION

Voici la dernière étape de la fin de floraison, l’étape de maturation. À ce moment, les têtes sont assez grosses, denses et lourdes. Les pistils blancs commencent à se recroqueviller, à passer au jaune, à l’orange, puis au marron. Les trichomes passent du transparent au trouble et au laiteux. Quand on attend plus longtemps, certains trichomes passent à l’ambré. Si vous souhaitez obtenir des effets plus élévateurs avec les têtes, elles devraient être récoltées quand les trichomes sont surtout laiteux. Pour des effets plus sédatifs et narcotiques, il faut attendre que certains trichomes soient devenus ambrés.

Pendant cette étape, les quantités de nutriments apportés doivent être graduellement diminuées et l’azote doit être pratiquement éliminé du mélange. 1-2 semaines avant de récolter les plants, ils doivent être rincés de tous les nutriments, qui sont indésirables pour la consommation. Ceci est généralement réalisé en inondant le sol avec de l’eau pure au pH régulé. Ceci permet aux plants d’utiliser tous les nutriments stockés. Après le rinçage des plants, les feuilles deviendront jaunes et commenceront à tomber. À cette étape, c’est un bon signe. Quand les têtes sont pleinement matures, il est temps de récolter, ce qui marque la fin de la période de floraison.

ARROSAGE DURANT LA PÉRIODE DE FLORAISON

Pendant la pré-floraison et le début de la phase de floraison, les plants n’ont pas besoin d’un arrosage supplémentaire. Cependant, une fois les plants entrés dans le pic de la phase de floraison, les têtes commenceront à pomper à fond la terre. Les têtes sont gorgées d’eau, il est donc logique que plus d’arrosage soit nécessaire. Le meilleur moyen de le faire est simplement de toucher la terre. Quand le sol sèche, le planning d’arrosage doit être ajusté.

NUTRIMENTS DURANT LA PÉRIODE DE FLORAISON

Les nutriments pendant la phase de végétation doivent être lourds en azote. Comme nous l’avons mentionné plus haut, pendant la phase de floraison, les nutriments doivent graduellement glisser vers une nutrition plus basée sur du P-K.

ALIMENTATION FOLIAIRE

L’alimentation foliaire est simple durant la phase de végétation. Cependant, durant la phase de floraison, il faut éviter d’asperger des produits chimiques sur les têtes. Quand les têtes commencent à prendre du poids, il faut éviter toute alimentation foliaire. Si vous devez utiliser l’alimentation foliaire durant la floraison, assurez-vous d’isoler intelligemment les feuilles affectées des têtes. C’est extrêmement gourmand en temps, mais c’est possible.

LES MEILLEURES CONDITION D’INTÉRIEUR POUR LA PÉRIODE DE FLORAISON

• Lumière : l’éclairage durant la phase de floraison devrait être plus lourde dans le spectre de longueur d’onde « rouge » par opposition au spectre de longueur d’onde « bleu » durant la végétation. Le cycle lumineux doit être passé en 12-12 pour les cultures en intérieur, à moins de cultiver des variétés à autofloraison, qui peuvent gérer des périodes lumineuses plus longues.

• Température/Humidité : pour les plants à photopériode, imiter les différences entre l’été et l’automne en raccourcissant le cycle lumineux et en baissant légèrement les températures est une bonne idée. Réduire les températures de 2-3 °C en floraison donnera de bons résultats, mais ce n’est pas nécessaire pour développer des têtes de haute qualité. Les niveaux d’humidité ne doivent pas dépasser 50 %, sinon les têtes peuvent commencer à moisir.

• pH : pour le cannabis cultivé en terre, un niveau de pH entre 6,0 et 6,5 est ultime. Pour l’hydro, un pH de 5,5-6,0 fonctionnera.

• Ventilation/circulation : une bonne circulation d’air est importante durant chaque phase de la culture. Un point à prendre en compte durant la période de floraison est que les têtes dégagent des odeurs prononcées, qui peuvent facilement être détectées par les voisins.