Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Composition chimique du Kratom

Kratom

"L'histoire naturelle de l'usage du kratom, y compris sa pharmacologie clinique et sa toxicologie, sont mal comprises," signale un des rares experts sur la plante, le Dr Edward Boyer, dans le journal Addiction. Seule une poignée d'articles scientifiques en anglais ont été écrits sur le kratom, ses effets et l'histoire de son utilisation longue de plusieurs siècles.

Ce qui est connu maintenant c'est la présence de plus de 25 alcaloïdes qui ont été isolés dans le kratom. Jusqu'à récemment, la mitragyne, étant l'alcaloïde présent en plus grande quantité dans la plante, était perçue comme l'agent responsable des effets du kratom. Mais en 2002, une équipe de chercheurs japonais à identifié la 7-hydroxymitragynine comme étant la substance la plus significative dans l'effet de la plante. Malgré sa présence en quantité bien plus faible, cette alcaloïde mineur est bien plus puissant que la morphine.

Les Japonais ont alors déposé u brevet pour tous les usages médicaux possibles de la mitragyne, dans l'espoir de développer des médicaments dérivés du kratom.

Des recherches ultérieures ont montré que les deux alcaloïdes agissent comme des agonistes partiels des récepteurs opioïdes, activant les récepteurs opioïdes supaspinaux mu- et delta-. D'où les effets similaire à la morphine, et l'usage du kratom par les usagers chroniques de narcotiques pour diminuer les symptômes de manque opioïdes.

Toxicologue à l’hôpital école Harvard Medical School, le Dr Boyer s'intéressa au kratom après avoir lu à son sujet sur des sites de support pour les 40 millions d'américains qui souffrent de douleur chronique.

Tous ces patients achetaient leur médicaments en ligne, jusqu'en 2006, quand le gouvernement a fermé toutes les pharmacies Internet. Ils se sont alors retrouvés à sec et, à la recherche d'un moyen pour gérer le symptôme de manque opioïdes, ils sont tombés sur le kratom.

La production ne tarda pas à augmenter pour satisfaire la demande et, avec l'augmentation de sa disponibilité, la connaissance des effets récréatifs du kratom se répandit. Les média s'y intéressant, la diabolisation du produit commençait. Mais cette attention du public sur le kratom, même siil reste globalement peu et mal informé, a aussi aidé le kratom a être pris en considération par des chercheurs sérieux.

Composition chimique du Kratom

Bien que la structure des alcaloïdes du Kratom ressemble de loin à celle d'autres drogues psychédéliques comme la psilocybine ou le LSD, aucune activité psychédélique n'a jamais été rapportée suite à l'ingestion de Kratom. Au contraire, le Kratom provoque des effets allant d'une concentration et activité accrues à une importante ivresse et un sommeil prolongé. Mais il y a bien plus d'effets bénéfiques encore largement inconnus ... et bien plus de composés chimiques concernés que ceux ayant été étudiées jusqu'à ce jour tels la 7-Hydroxymitragynine et la Mitragynine. Durant notre recherche sur les ingrédients du Kratom, nous avons trouvé les substances chimiques suivantes : Ajmalicine, 7-acétoxymitragynine, Corynanthéidine, Corynoxéine, Corinoxine, 3-Déhydromitragynine, (-)-Épicatéchine, 3-Isocorynanthéidine, 3-Isopaynanthéine, Isomitraphylline, Isospéciofoline, Isospécionoxéine, Mitraciliatine, Mitrafoline, Mitragynaline , Mitraphyline, Mitraspécine, Mitraversine, Paynanthéine, Spéciociliatine, Spéciofoline, Spéciogynine, Spécionoxéine, Spéciogynine, Spéciofoline, Stipulatine, mais nous limiterons nos explications aux composés les plus intéressants : 7-Hydroxymitragynine, Mitragynine and (-)-Épicatéchine. Le Kratom contient en réalité plus de 40 composés chimiques, mais nous n'avons pas pu tous les trouver et en faire une liste complète ici.

 

7-Hydroxymitragynine

Kratom_7-Hydroxymitragynine

7-Hydroxymitragynine est l'ingrédient principal dans les teintures de Kratom et possède une activité agoniste opioïde. De recherches récentes sur les substances actives du Kratom ont montré que sa puissance est 30 fois supérieure à celle de la Mytragynine, ce qui fait de la 7-Hydroxymitragynine le meilleure candidat pour le rôle de substance active principale dans le Kratom et qui relègue la Mitragynine, autrefois considérée comme la substance principale, à la seconde place. 7-Hydroxymitragynine interagit avec les trois sites majeurs à opioïdes Kappa, Delta et Mu, mais elle a plus d'affinités pour les récepteurs Mu, ces récepteurs sont responsables des effets agréables des opiacés, de l'analgésie et de la dépendance physique.


Mitragynine

Kratom_Mitragynine

La Mitragynine est un alcaloïde indolé qui a été isolé pour la première fois en 1907 par le D. Hooper, il a donc fallu attendre près de 100 ans pour qu'on lui trouve un usage récréatif. Autrefois considéré comme la principale substance active du Kratom, il est en réalité seulement l'alcaloïde actif le plus répandu (0,1 à 0,3% suivant la plante). Une petite dose de Mitragynine agit comme un stimulant car elle se fixe sur les récepteurs Delta. Avec des doses plus élevées, elle se fixe également sur les récepteurs Mu et soulage la douleur. Bien que la structure de la Mitragynine soit similaire à celle du LSD ou de la Psilocybine, elle ne provoque pas d'effets psychédéliques. Comme la Mitragynine était considérée comme la principale substance active dans le Kratom, elle a plus été étudiée que la 7-Hydroxymitragynine.


(-)-Epicatechin

Kratom_Epicatechin

L' Épicatéchine est une substance équilibrée avec des effets bénéfiques polyvalents. Elle réduit les effets des radicaux libres sur le corps, ce qui réduit le risque de cancer et empêche l'oxydation des cellules graisseuses et leur blocage des artères. De plus, elle aide lors de hauts niveaux de sucre dans le sang et s'avère bénéfique pour les diabétiques car elle imite l'insuline endogène. En outre, elle empêche la croissance de bactéries telles que E-Coli et inhibe l'alpha-amylase.

 

Zamnesia

Kratom