Blog
Tout Ce Qu'Il Faut Savoir Sur Les Bonsaïs De Cannabis
6 min

Tout Ce Qu'Il Faut Savoir Sur Les Bonsaïs De Cannabis

6 min
Growing Seedshop

Les bonsaïs cannabis sont récemment devenus assez populaires, surtout chez ceux souhaitant avoir des pieds mères discrets et de haute qualité. Tout ce qu’il vous faut savoir sur les cannabis bonsaïs pour passer à la prochaine étape du clonage !

TECHNIQUES DE CULTURE DE CANNABIS : POURQUOI DEVRIEZ-VOUS CULTIVER DES BONSAÏS DE PLANTES MÈRES ?

Il existe de très bonnes raisons pour lesquelles vous souhaiteriez cultiver un plant mère. En prenant des clones à partir d’une mère de haute qualité, vous économisez de l’argent sur l’achat de graines et vous gagnez beaucoup de temps en esquivant la phase de plantules. Encore une fois, économiser de l’argent est rarement la raison principale pour laquelle les cultivateurs prennent des clones en premier lieu. En fait, c’est souvent pour préserver d’excellentes génétiques de cannabis. Si vous avez un plant préféré, vous pouvez le cloner et le transformer en un plant mère respectable. Vous pouvez prendre des boutures pour cultiver des clones, et chaque plant possédera les mêmes formidables caractéristiques. Avec les bonsaïs de cannabis, vous pouvez passer au prochain niveau du clonage de cannabis !

CONSERVER DE BONNES GÉNÉTIQUES DE CANNABIS TOUT EN ÉCONOMISANT DE L’ESPACE (ET DE L’ARGENT)

CONSERVER DE BONNES GÉNÉTIQUES DE CANNABIS TOUT EN ÉCONOMISANT DE L’ESPACE (ET DE L’ARGENT)

Si vous cultivez en intérieur, il est probable que vous n’ayez pas énormément d’espace de culture à disposition pour conserver un certain nombre de plants mères. Étant donné que les bonsaïs sont très petits, vous pouvez conserver une bonne sélection de bonnes génétiques, et ce même dans un espace restreint. Vous pouvez facilement stocker une dizaine de petits plants mères dans des containers de seulement 5–10 cm. Un autre avantage avec ces petits miracles, c’est que vous économiserez grandement sur votre facture d’électricité puisque vous n’aurez besoin que d’une seule lampe CFL pour subvenir à leurs besoins.

Chacun de vos petits bonsaïs mères pourra être tailladé pour obtenir de nombreuses boutures, et vous pouvez, techniquement, les conserver durant plusieurs années. Néanmoins, pour des résultats optimaux, il est préférable de remplacer les mères avec des clones d’elles-mêmes chaque année afin d’améliorer leur état de santé. Après, certains cultivateurs ont gardé leurs mères durant des dizaines d’années sans rencontrer le moindre problème.

Gardez à l’esprit que cette technique n’est préférablement pas destinée aux novices et ne devrait être faite que par ceux possédant déjà de l’expérience en clonage de plants.

COMMENT LANCER AVEC BRIO VOTRE BONSAÏ PLANT MÈRE

COMMENT LANCER AVEC BRIO VOTRE CANNABIS BONSAÏ PLANT MÈRE

Allons droit au but : comment créer un bonsaï plant mère ! Lorsque tout sera dit et fait, le bonsaï mère de cannabis que vous vous apprêtez à mettre en place pourra vous octroyer des dizaines de boutures toutes les 3 semaines sous un éclairage CFL de culture. Sous des HID, elles pousseront encore plus vite et les boutures seront disponibles toutes les 2 semaines.

CHOISISSEZ UN SPÉCIMEN DE HAUTE VOLÉE

CHOISISSEZ UN SPÉCIMEN DE CANNABIS DE HAUTE VOLÉE

Les cultivateurs savent que certaines mères sont meilleures que d’autres. Choisissez un plant en bonne santé et qui concorde à vos préférences qui pourra vous donner des clones pendant longtemps ! Placez la bouture dans un petit pot de 5–7 cm pour lancer votre mère. Les pots carrés fonctionnent mieux pour cette opération étant donné qu’ils facilitent la taille des racines du bonsaï pour plus tard.

TAILLEZ ET PALISSEZ

TAILLEZ ET PALISSEZ VOTRE PLANTE DE CANNABIS

Laissez la plante grandir quelques jours pour qu’elle établisse bien ses racines. Ensuite, commencez votre taille en laissant seulement 3 ou 4 pousses latérales. Vous avez encore du temps devant vous, mais déjà, vous pouvez constater que votre bouture commence à avoir l’apparence d’un petit bonsaï !

Tandis que votre mère se développe, les branches latérales que vous avez laissées devraient prendre la forme d’une belle plante symétrique à « bras ouverts » avec un axe central dégagé. Lorsque les deux branches supérieures ont atteint les 12 cm, coupez-les ou pincez-les à leurs extrémités juste au-dessus du nœud de la feuille. Ainsi, les branches en dessous pourront rapidement rattraper la cadence. Après quelques jours d’attente, faite de même avec ces dernières. Tandis que de plus en plus de branches latérales apparaissent, coupez celles qui se développent vers le centre.

Histoire liée à ce sujet

Étêtage, Taille Apicale, Topping : Tout Ce Que Vous Devez Savoir

Il est important de maintenir cette forme à « bras ouvert » afin de maximiser le nombre de pousses que vous pourrez cloner. Cela permet également de maximiser le potentiel de la plante et ce même dans une intensité d’éclairage assez faible. Lorsque les pousses ont atteint une longueur de 10–15 cm, vous pouvez les prendre comme premières boutures !

COMMENT PRÉLEVER DES CLONES À PARTIR DES BONSAÏS MÈRES

COMMENT PRÉLEVER DES CLONES À PARTIR DES BONSAÏS MÈRES

Pour prélever les clones et les enraciner dans des containers, vous aurez besoin de quelques objets :

  • Des ciseaux de taille affûtés
  • Des lingettes imbibées d’alcool (pour désinfecter)
  • Hormone d’enracinement
  • Peroxyde d’hydrogène 3 %
  • Petits containers pour vos clones (8–10 cm)
  • Des sacs plastiques (comme dômes humidifiant)
  • Des perlites
  • De la terre pour planter

1. Désinfectez vos ciseaux à l’aide des lingettes (cela prévient l’apparition de micro-organismes néfastes qui pourraient infiltrer votre plant mère). Choisissez une pousse pour le clonage. Coupez à 45° la pousse juste en dessous du nœud que vous souhaitez enraciner, puis taillez les pousses latérales. Laissez seulement le nœud principal sur la plante. Trempez rapidement le nœud taillé dans l’hormone d’enracinement.

2. Remplissez un pot avec un mélange composé d’une moitié de perlites et d’une moitié de terre. Pré-trempez le mélange du pot avec de l’eau et 10–12 ml de peroxyde d’hydrogène 3 % par litre. Ajoutez des nutriments d’enracinement pour des résultats optimaux.

3. Placez vos boutures préparées dans le pot. Un pot carré avec des bordures de 8–12 cm peut contenir jusqu’à 9–12 boutures si vous les espacez uniformément. Utilisez le même mélange d’eau, de peroxyde d’hydrogène et de nutriments d’enracinement pour arroser vos boutures.

4. Utilisez un sac plastique pour couvrir les boutures afin que l’humidité reste dans l’enceinte du pot. Placez le container avec les boutures dans un endroit avec une température idéale de 25 °C sous une lampe de végétation qui tournera H24. Faites bien en sorte que l’éclairage soit réglé sur une faible intensité, surtout pour les premiers jours.

5. Après plus ou moins 2 semaines, les boutures auront développé un vigoureux système racinaire dans tout le container. Dès lors, vous pouvez les déplacer dans des pots plus larges.

DÉPLACEZ VOTRE MÈRE DANS SON DERNIER POT

DÉPLACEZ VOTRE PLANT MÈRE DANS SON DERNIER POT

Vers le même moment où votre plant mère est en mesure de pouvoir être exploité pour des boutures, vous devriez également la déplacer vers un pot légèrement plus large. Si vous avez commencé avec un pot pour plantules de 5–7 cm, vous pouvez désormais passer à la taille au-dessus, alors choisissez-en un avec un diamètre d’à peu près 10 cm. Ce sera votre dernier pot pour votre bonsaï mère. Puisqu’on cultive ici de petits plants, on n'aura pas besoin de bien plus grand.

MAINTENIR LES BONSAÏS MÈRES EN BONNE SANTÉ ET EN BONNE FORME

MAINTENIR LES BONSAÏS MÈRES EN BONNE SANTÉ

1. Retirez les pousses qui poussent vers le centre

Tandis que votre plant se développe et que vous remarquez que certaines pousses se dirigent vers l’intérieur, soit vers le centre, vous pouvez les couper directement. Cela permet de conserver une structure ouverte pour avoir un maximum de nœuds sur lesquels on obtiendra les clones.

2. Prenez régulièrement des boutures

Faites bien en sorte de prendre vos boutures toutes les 2–4 semaines, et ce même si vous ne les utilisez pas (vous pouvez les jeter sans problèmes, d’autres apparaîtront). Ainsi, vous conservez une forme ouverte et vous minimisez le besoin en nutriments du plant.

3. Engraissage léger

Vous n’avez pas besoin d’engraisser excessivement vos pieds mères. S’ils reçoivent des nutriments deux fois par mois à demi-puissance, cela devrait suffire pour qu’ils gardent une bonne santé vigoureuse.

4. Taille des racines

Si vous souhaitez conserver votre bonsaï cannabis durant un certain temps, il faudra tailler les racines. Ce qui est bien, c’est qu’il est seulement nécessaire de faire cette étape une à deux fois par an.

Avant de tailler les racines, vous aurez besoin de couper la plupart des croissances supérieures de votre plant mère. Taillez généreusement la plante afin qu’elle revienne à sa forme initiale de bonsaï, en laissant seulement une ou deux pousses sur chaque branche.

Ensuite, sortez votre plant taillé hors du pot. Avec un large couteau, rasez autour de 25 % des racines qui jaillissent latéralement de votre boule racinaire. Rasez également autour de 25 % (soit, 3–5 cm) des racines situées en dessous de la boule. En gros, vous réduisez votre boule racinaire au tiers de sa taille initiale.

Une fois que vous avez taillé votre boule racinaire, utilisez de la terre fraîche et remplissez le même pot d’où vous l’avez sortie avec 2–3 cm de terre. Placez la boule taillée par-dessus. Maintenant, remplissez les bords et la partie supérieure de la boule et tassez bien afin d’éviter les fuites d’air. Une fois que cela est fait, il faudra quelques jours pour que la boule s’acclimate de nouveau à sa terre.

QUELLES VARIÉTÉS SONT PRÉFÉRABLES POUR FAIRE DES BONSAÏS ?

QUELLES VARIÉTÉS DE CANNABIS SONT PRÉFÉRABLES POUR FAIRE DES BONSAÏS ?

Naturellement, les plants plus petits et compacts sont potentiellement de meilleurs candidats pour faire des bonsaïs cannabis. Les variétés ci-dessous de Zamnesia sont assez petites et seront plus faciles à manipuler pour conserver une « taille bonsaï ».

Purple Punch de Zamnesia Seeds est une formidable indica pour faire un bonsaï mère. Cette délicieuse plante se développe vigoureusement et pourtant, conserve une bonne taille compacte. En plus, elle résiste efficacement aux nuisibles et n’est pas rancunière en termes de nutriments. Cela fait d’elle une bonne variété pour les cultivateurs au niveau intermédiaire qui cherchent à apprendre les cordes du métier. Son puissant effet est extrêmement relaxant, ce qui la rend parfaite pour se détendre et dissoudre toutes onces de stress.

Cette hybride fruitée à dominance sativa conserve une taille relativement petite, ce qui vous facilitera grandement la tâche. La moisissure, les nuisibles et les erreurs d’amateurs ne lui font ni chaud ni froid, un atout important pour ceux qui se lancent dans cette belle aventure. Blue Widow ne fait pas que briller de par ses saveurs sucrées et alléchantes, car elle propose aussi d’excellents effets principalement cérébraux qui restent malgré tout clairs, conscients, inspirants et enivrants.

Avez-vous déjà cultivé un bonsaï cannabis comme plant mère ? Avez-vous des conseils à partager ? Faites-le nous savoir !

Georg

Écrit par: Georg
Basé en Espagne, Georg passe beaucoup de temps non seulement sur son ordinateur mais aussi dans son jardin. Avec une passion dévorante pour la culture du cannabis et l'étude des substances psychédéliques, Georg s'y connaît bien pour tout ce qui est psychoactif.

De nos auteurs

Read more about
Growing Seedshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher