Psychédéliques Et Bouddhisme – Se Mélangent-Ils ?

Publié :
Catégories : BlogPsychédéliques

Psychédéliques Et Bouddhisme


La consommation de substances psychédéliques dans le cadre de la pratique du Bouddhisme reçoit un intérêt récemment renouvelé. Pourquoi cette religion et la consommation de substances altérant l’esprit semblent si durablement populaires ? Êtes-vous réellement Bouddhiste si vous en consommez ?

De nombreux traités ont été écrits au sujet du Bouddhisme et des substances psychédéliques. Pourquoi ? De nombreuses personnes, particulièrement en Occident, ont trouvé leur chemin vers ce système de croyances à travers des expériences psychédéliques.

Le Bouddhisme est une religion d’une nature la rendant un peu difficile à décrire. Il est né en Inde sous la forme des enseignements d’un homme connu sous le nom de Gautama Bouddha, parmi d’autres noms. Il tire ses racines d’une autre grande religion de l’Inde – l’Hindouisme. C’est un courant de pensée qui essaye de libérer l’homme de la souffrance éternelle. Son aspect fondamental ? Ce n’est qu’en abandonnant les attachements temporels que l’on peut trouver la paix, si ce n’est l’illumination. En partant de là, il existe de nombreuses branches différentes.

Bouddha semble avoir été un prince ou un homme influent au sein d’une riche communauté. Après une éducation académique, il s’est tourné vers l’ascétisme. En partant de là, il s’est mis à enseigner. De son vivant, il a commencé à amasser des fidèles. Ces fidèles, à leur tour, ont commencé à répandre ses enseignements dans l’histoire.

À travers la méditation et une concentration sur le présent, les bouddhistes peuvent « trouver leur voie ». Et c’est souvent que les pratiquants se tournent vers les substances psychédéliques comme clé pour libérer les profondeurs de l’expérience.

Mais consommer des substances psychédéliques, est-ce réellement suivre les enseignements du Bouddhisme ?

LES SUBSTANCES PSYCHÉDÉLIQUES SONT-ELLES UNE « PASSERELLE » VERS LE BOUDDHISME ?

Une « Passerelle » Vers Le Bouddhisme ?

Il existe de nombreux arguments pour et contre cette idée. Le Bouddhisme enseigne de ne pas utiliser d’externalités pour atteindre l’illumination. Il s’oppose également au « désir » de toute chose, y compris d’une expérience « religieuse », ou d’une substance pour en ouvrir la porte.

Le Nirvana est le fait d’atteindre un lieu de bonheur ultime. C’est un lieu où les renaissances et douleurs infinies ne se produisent plus. Dans certains courants de compréhension, c’est le pinacle de la vie. Dans d’autres, c’est un moment où le « soi » ne fait plus qu’un avec les autres. Et c’est là que les substances psychédéliques, en particulier le LSD, entrent en jeu.

Le processus de la mort de l’ego est un des aspects majeurs des substances psychédéliques, et c’est dans cet état altéré que de nombreuses personnes se mettent à examiner l’expérience à travers le prisme de cette religion et philosophie orientale.

BOUDDHA CONSOMMAIT-IL DES SUBSTANCES PSYCHÉDÉLIQUES ?

Bouddha Consommait-il Des Substances Psychédéliques ?

C’est une question intéressante. Il pourrait bien avoir consommé certaines substances psychédéliques. L’utilisation de substances somatiques était un aspect courant des religions régionales. Il est certainement possible qu’il ait également expérimenté avec les substances psychédéliques durant sa phase de quête. Quand il s’est établi lui-même, il a placé une interdiction sur les substances altérant l’esprit.

Ceci dit, et alors ? Bouddha n’était qu’un homme, pas un dieu. Si atteindre votre propre Nirvana personnel se fait au prix d’un trip psychédélique, qui pourrait vous juger au final ?

POURQUOI CE SUJET FAIT-IL L’OBJET D’UN INTÉRÊT RENOUVELÉ ?

Pourquoi Ce Sujet Fait-il L’objet D’un Intérêt Renouvelé ?

Plusieurs raisons expliquent pourquoi ce sujet est à présent à la mode. La première est un peu le renouveau culturel. Ces idées ont d’abord été popularisées par la Beat Generation. Cette période se recycle à nouveau dans le discours culturel. Il y a un mécontentement massif en formation, tant culturellement que de manière générationnelle.

La génération Y est en quête de nouvelles réponses. Les Baby-Boomers sont en quête d’illumination spirituelle. Une des tendances résultantes ? Un intérêt renouvelé pour les religions orientales. L’autre intérêt commun ? Le renouveau de l’intérêt pour le cannabis et les substances psychédéliques, y compris à des fins médicales. Ceci inclut le traitement des troubles dits « psychiatriques » comme la dépression.

En conséquence, ceci inspire beaucoup de personnes à envisager la combinaison du bouddhisme et des substances psychédéliques – champis et LSD en particulier. Ceux qui incorporent ces substances dans leurs pratiques spirituelles sont également ceux qui adoptent la voie d’un mode de vie tournant entièrement autour, ce qui inclut aussi la pratique du yoga.

Conscience Pleine Du Présent

La conscience pleine du présent, malgré les changements extérieurs, est un des aspects les plus « modernes » du bouddhisme. Lâcher prise sur le passé et vivre dans le moment, de manière altruiste, est un conseil qui attire beaucoup cette génération, du moins en théorie. Si la capacité à se sentir éveillé est permise par les substances psychédéliques, et alors ? Surtout si cela vous aide à atteindre d’autres objectifs.

Les attitudes au sujet des substances changent vraiment cette fois-ci. La législation est une influence, ainsi que les réseaux sociaux. Tout comme la compréhension scientifique accrue de la façon dont le cerveau et le corps fonctionnent ensemble en présence de substances psychoactives.

Marguerite Arnold

Écrit par: Marguerite Arnold
Avec des années d’expérience de l’écriture, Marguerite consacre son temps libre à explorer le secteur du cannabis et les développements du mouvement pour la légalisation.

De nos auteurs

Produits Connexes