Quelle Est La Différence Entre Une Drogue Et Un Médicament?


Dernière édition :
Publié :
Catégories : BlogCannabis médicalL'éducation aux drogues

Différence Drogue Et Médicament


La différence entre drogue et médicament est souvent complexe. Il existe des différences faciles à repérer. Cependant, en particulier lorsqu'il s'agit de médicaments à base de plantes, faire la différence devient plus difficile. De telles définitions changent grâce à une meilleure compréhension médicale de l'impact de ces substances.

Le débat actuel sur la différence entre les médicaments et la médecine n'est pas nouveau. Il a fait rage depuis la fin du 19ème siècle. Il est devenu problématique lorsque les professions médicales et pharmaceutiques sont devenues des entités organisées. Dans une certaine mesure, il concorde également à l'arrivée du droit des brevets en Europe et aux États-Unis. Si une plante pouvait être utilisée comme «médicament», elle ne pouvait pas être brevetée.

De l'autre côté de l'équation, l'alcool (par exemple) a également été utilisé comme «médicament». Cette étiquette s'applique également aux substances qui sont aujourd’hui «drogues» ou «médicaments». Dans certains cas, comme ceux des opiacés et des amphétamines sans oublier de mentionner le LSD et le cannabis, ils peuvent être les deux. Par exemple, le retour sous le feu des projecteurs de Cary Grant se soumettant à la «thérapie» au LSD dans les années 1950, revient à une période où le dosage du LSD à micro-dose est étudié en tant que traitement contre la dépression grave et les troubles de l'humeur.

Les gens peuvent être "addicts" aux médicaments pharmaceutiques tout comme aux drogues. Les médicaments peuvent avoir des effets négatifs (quand ils ne sont pas secondaires).

La distinction entre «drogues» et «médecine» est essentiellement définie et façonnée par des décisions politiques et médicales. Cela change au fil du temps.

QU'EST-CE QU'UN MÉDICAMENT ?

Médicament

D'une manière générale, un médicament peut être n'importe quelle substance externe qui est administrée pour soulager la souffrance. Il ne doit pas obligatoirement être fabriqué. Ceci est vrai pour de nombreux médicaments à base de plantes, même s'ils ne nécessitent pas de prescription. Par exemple, la plante Aloe est bien connue pour apaiser et soigner les brûlures.

Les médicaments prescrits sont légèrement différents. Cela signifie que le médicament est suffisamment puissant pour provoquer des effets néfastes et qu'il doit être consommé avec modération. Cela implique également de le prendre sous surveillance médicale. Dans la plupart des pays, il existe une « annexe » nationale de ces médicaments. Celui-ci comprend le cannabis, la cocaïne, les amphétamines, l'héroïne et les opiacés. Il comprend également d'autres médicaments fabriqués dans des laboratoires, à des fins spécifiques.

Cette compréhension et cette définition peuvent également changer avec le temps. Le statut du cannabis, par exemple, ou plus spécifiquement des cannabinoïdes, est sur le point d'être repensé dans la plupart des grands pays. Cependant, à l'exception de l'Allemagne et de l'Uruguay, il demeure une drogue de l'Annexe I dans tous les autres pays.

QU'EST-CE QU'UNE DROGUE ?

Drogue

Une drogue par contre, est une substance qui est utilisée pour le plaisir et les loisirs. Elle pourrait avoir des effets secondaires nocifs. La nicotine et l'alcool, par exemple, sont toute deux des drogues. Elles sont aussi légales. Le cannabis, la cocaïne, l'héroïne et d'autres «drogues» restent illégales. À l'autre extrême, il y a des pays où tout ce débat est en plein changement. Le Portugal été le premier pays au monde à décriminaliser l'utilisation récréative de toute les drogues.

Mais il y a plus perturbant encore, il s'agit de la façon dont des substances chimiquement similaires sont étiquetées, vendues et mises à disposition. Par exemple, l'héroïne est illégale. Cependant, les analgésiques sur ordonnance à base d'opiacés ne sont pas seulement légaux, mais ils causent également un problème moderne de dépendance à l'héroïne, aux opiacés, ainsi que des cas d'overdose.

DIFFÉRENCE D'USAGE

Au-delà de la prescription, des effets secondaires et d'autres similitudes, il existe une autre grande différence entre ce qui est défini comme une drogue ou comme un médicament. Les médicaments sont habituellement utilisés à des fins thérapeutiques spécifiques. C'est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles l'utilisation du cannabis est si difficile à définir. Si un «consommateur récréatif» fume de manière régulière, est-ce qu'ils utilisent vraiment la drogue pour le plaisir? Ou bien est-il, comme beaucoup de gens le font, en train de faire l'auto-diagnostic d'un problème médical non diagnostiqué?

DIFFÉRENCE DES EFFETS

La différence d'effets entre «drogues» et «médicaments» est également difficile à définir. De toute évidence, la médecine est destinée à permettre à la guérison de débuter. Cependant, en particulier sur le front psychologique, en quoi consiste la guérison ? Si le LSD ou le cannabis sont utilisés efficacement avec l'appui d'un médecin pour traiter la dépression chronique, est-ce un usage médical de ces drogues ? La réponse est bien évidemment : oui.

 

Cela signifie que les «trips» et les sentiments d'euphories peuvent, en effet, être utilisés à des fins thérapeutiques et médicinales. Les médicaments certifiés, quant à eux, comme ceux utilisés pour la schizophrénie, peuvent rendre obèse le patient qui les consommerait.

Que peut-on déduire de tout cela ? En somme, si les effets sont positifs et qu'ils apportent des bienfaits à la santé et au bien-être de la personne qui les prend, ils pourraient être considérés comme des médicaments. Cependant, tout simplement parce que quelque chose est considéré comme un médicament, cela ne signifie pas qu'il ne présente aucun effet secondaire négatif ou dangereux.

effet secondaire négatif

Les médicaments sur ordonnance tout comme les drogues peuvent être addictifs. Cela dit, la différence entre, «dépendance», et au bon suivi d'un traitement médicamenteux, est un autre sujet qui a son importance à ce stade. Et les deux problèmes s'appliquent à la consommation de drogues ainsi qu'à la prescription de médicaments.

QUELLES DROGUES PEUVENT ÊTRE UTILISÉES EN TANT QUE MÉDICAMENTS ?

Beaucoup de supposées «drogues de fête» ont été réexaminés au cours de notre siècle pour leurs utilisations thérapeutiques. Et la plupart d'entre elles sont parmi nous depuis un certain temps. De nos jours, elles sont toutes sous le microscope. Les «solutions» présumées pour les troubles mentaux, la toxicomanie et la douleur sont toutes révisées.

Cannabis

Cannabis

Juste au cas où vous l'auriez manqué, il existe un débat mondial en ce moment même sur ce sujet. Le cannabis tant que médicament vient de rentrer dans la loi en Allemagne. Il est légal au Canada. Il devient légal en Australie, en Irlande et dans bien d'autres endroits. Les rôles des cannabinoïdes dans le système endocannabinoïde nouvellement découvert sont déjà en train de chambouler le corps médical établi.

Champignons Magiques

Champignons Magiques

Les champignons magiques, comme ils sont aussi appelés, n'ont rien d'une nouveauté. Tout comme le cannabis, ils ont été utilisés lors de rituels religieux et en guise de remèdes durant des millénaires avant le 20ème siècle. Comme beaucoup d'autres "drogues", ils ont été étudiés en tant que médicaments. Le dernier grand accent sur les champignons remonte aux années 1950 et 1960. Ils ont d'abord été étudiés a destination des personnes souffrant de dépression. Ils ont également été utilisés pour le traitement du SSPT ou du syndrome de l'obusite, lorsque ses troubles se firent connaître. Cependant, après le début de la guerre contre les drogues, les champignons sont devenus bien plus rares. Ces jours-ci, ils sont à nouveau étudiés pour le traitement de troubles psychologiques, tels que la dépression et le SSPT.

Ayahuasca

Ayahuasca

Cette drogue issue d'une vigne originaire du Pérou est aussi fréquemment appelée yagé. Ayahuasca a été étudiée pour le traitement de la dépression, de l'anxiété et de la dépendance. Des recherches sont en cours sur les effets de cette substance sur la santé mentale, à l'université Johns Hopkins, aux États-Unis. Roland Griffiths, le chercheur qui a commencé à relancer l'intérêt pour cette drogue, a écrit que la manière dont la substance a eu une incidence positive sur la façon dont les utilisateurs se sentent était "incroyable". "Presque tous les participants ont signalé des changements positifs d'attitude et de comportement significatifs", a-t-il écrit. "Ces changements ont également été observés par les amis, la famille et les collègues des participants. C'était remarquable. "

Mescaline

Mescaline

L'une des prochaines grandes batailles quant à la politique en matière de drogues pourrait bien être l'accès médical à la mescaline. La mescaline est un alcaloïde psychédélique naturel qui provient des cactus Peyote (entre autres cactus). Utilisé depuis des siècles par les tribus indigènes pour augmenter la spiritualité, la drogue provoque des expériences profondes pour tous ceux qui la consomment. En raison de son statut aujourd'hui illégal, elle n'a pas été correctement étudiée pour lutter contre certains troubles psychiatriques. Certaines conditions telles que la dépression et l'alcoolisme pourraient être traitées grâce à son usage médicinal. Par conséquent, cette drogue pourrait être le «prochain» LSD lorsqu'il s'agit de micro-dosage.

 

         
  Marguerite Arnold  

Écrit par: Marguerite Arnold
Avec des années d’expérience de l’écriture, Marguerite consacre son temps libre à explorer le secteur du cannabis et les développements du mouvement pour la légalisation.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes