Les cannabinoïdes peuvent-ils aider à guérir le cancer ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médical

Les cannabinoïdes peuvent-ils aider à guérir le cancer ?

Beaucoup de gens souffrent réellement de tumeurs cancéreuses et je ne veux pas répandre de faux espoirs. Cependant, si vous ou quelqu'un qui vous est cher souffre déjà d'un cancer, rassembler plus

Les cannabinoïdes peuvent-ils aider à guérir le cancer ?

Beaucoup de gens souffrent réellement de tumeurs cancéreuses et je ne veux pas répandre de faux espoirs. Cependant, si vous ou quelqu'un qui vous est cher souffre déjà d'un cancer, rassembler plus d'informations sur la façon dont les cannabinoïdes peuvent aider à traiter certaines formes de cancer ne peut pas faire de mal. Certaines études scientifiques et l'expérience de gens ordinaires suggèrent que les cannabinoïdes peuvent retarder les tumeurs et même tuer les cellules cancéreuses. Parfois, les ingrédients actifs du cannabis marchent tous seuls, parfois ils viennent en complément de traitements plus traditionnels.

Considérez d'abord le premier avantage majeur du cannabis médical : c'est l'absence d'effets secondaires importants et indésirables. La plupart des médicaments ont une liste d'effets secondaires possibles dangereux et alarmants. Certains peuvent même causer des maladies ou la mort. Il n'existe pas de préjudice important associé à l'utilisation du cannabis pour traiter des cellules cancéreuses.

Même l'Institut National du Cancer du ministère de la santé US a pris note des possibles effets du cannabis pour traiter les tumeurs et soulager les symptômes du cancer.

Ceci dit, le site internet de l'Institut National du Cancer du ministère de la santé US a récemment ajouté une page officielle intitulée "Cannabis et Cannabinoïdes". Cet article peut être trouvé sur cancer.gov, qui est un site officiel du gouvernement américain. La page dit clairement que les cannabinoïdes (les substances actives dans la plante de cannabis) peuvent être utiles dans le traitement du cancer et de ses effets secondaires.

Des études sur les animaux conduites sur des rongeurs de laboratoire ont démontré que les cannabinoïdes provoquent la mort des cellules cancéreuses en bloquant les vaisseaux sanguins des cellules cancéreuses. Ces études ont aussi démontré que les ingrédients actifs du cannabis protègent les cellules saines tout en tuant les cancéreuses.

Une autre étude sur des souris a démontré que les cannabinoïdes peuvent aider à prévenir l'inflammation du colon. Cette étude a conclu que les cannabinoïdes ont aussi le potentiel de réduire le risque de cancer du colon, pouvant même éventuellement traiter le cancer du colon.

Une étude scientifique détaillée, ciblant le cancer du foie ( delta-9-THC dans des cellules carcinome hépatocellulaire ) a été conduite. Cette étude a démontré que les ingrédients actifs dans le cannabis pouvait endommager ou tuer les cellules cancéreuses du foie.

Le cannabis a été testé sur deux types de cancer du sein. Les résultats étaient très encourageants. Les deux types de cellules cancéreuses sont appelées récepteur estrogène positif et récepteur estrogène négatif. Les ingrédients actifs du cannabis ont causé la mort des deux types de cellules cancéreuses avec très peu d'impact sur les cellules du sein normales.

Il faut bien comprendre que ces études ont été menées avec des niveaux très concentrés de cannabinoïdes. Ce n'est pas le niveau de cannabinoïdes qu'un fumeur régulier absorbe lors d'un usage récréatif. Les doses thérapeutiques pour le traitement du cancer devraient être délivrées et supervisées par un professionnel de santé formé et expérimenté. Fumer normalement, vaporiser ou manger un space cake ne fournit pas la dose effective mais peut aider à soulager certains symptômes.

Des produits comme l'huile de chanvre de Rick Simpson sont très concentrés en extraits de cannabinoïdes. Les usagers témoignent des bénéfices de ce type d'huile concentrée de cannabis dans le traitement de beaucoup de problèmes de santé, des éruptions cutanées mineures au tumeurs menaçantes.

Je ne suis pas qualifié pour vérifier ces affirmations mais, utilisés en combinaison avec des traitements médicaux traditionnels, les cannabinoïdes semblent efficaces. Une vieille dame de San Francisco, Michelle Aldrich, m'a contactée pour me faire part de son expérience avec le cancer et le traitement avec du cannabis médical. Avant de continuer, permettez-moi de préciser qu'elle et son mari sont depuis longtemps des défenseurs du cannabis. En fait, ils ont récemment reçu un prix pour l'ensemble de leurs réalisations du High Times Magazine. Vous pouvez penser que son point de vue est partisan. Je mentionne le contexte afin d'être juste mais, avant de juger trop hâtivement, écoutez ce qu'elle a à dire.

Aldrich a reçu la mauvaise nouvelle fin 2011. Elle a été diagnostiquée avec un cancer du poumon. En plus, elle souffrait de ganglions lymphatiques cancéreux, un point sur son rein et une inflammation du colon (trois polypes). Beaucoup de très mauvaises nouvelles pour Madame Aldrich.

La pire nouvelle est que le taux de survie à 5 ans pour sa maladie est seulement d'un sur quatre. Les médecins ont suggéré le parcours typique de chimiothérapie afin de réduire ses ganglions lymphatiques pour pouvoir retirer deux lobes de l'un de ses poumons.

Michelle Aldrich a alors dit qu'elle suivrait le traitement recommandé par les docteurs, mais elle a insisté pour ajouter quelque chose,l'huile Milagro. L'huile Milagro est une variation de l'huile d'extrait de cannabis de Rick Simpson. Elle a aussi décidé d'adopter une approche totalement holistique pour sa maladie en plus d'essayer la chimiothérapie et le cannabis médical.

Mme Aldrich a prix la parole au Women’s Visionary Congress en 2012. Elle a déclaré qu'elle modifier radicalement son traitement. Elle avait décidé qu'elle ne voulait vraiment pas mourir d'un cancer du poumon et qu'elle était déterminée à faire tout ce qu'elle pouvait pour guérir. Elle a ajouté vouloir essayer la chimio, mais aussi vouloir changer son alimentation et compléter le traitement avec de l'acupuncture et du cannabis médical.

L'extrait choisi par Mme Aldrich contennait 63% de THC. Elle a déclaré qu'elle n'était pas défoncée lors de la prise. Elle a aussi ajouté une teinture de Cannabidiol (CBD). Une teinture est un médicament obtenu en dissolvant une substance dans de l'alcool. En outre, elle s'est tenue à une alimentation très stricte qui excluait les produits laitiers, le sucre, le blé, l'alcool et presque toutes les viandes. La seule viande qu'elle s'autorisait était du poulet une fois par mois. Elle mangeait du poisson, surtout du saumon.

Et voici les bonnes nouvelles. Elle a suivi le traitement de chimiothérapie traditionnel recommandé de février à avril 2012. Elle a continué à prendre de l'huile d'extrait de cannabis jusqu'en mai. Elle a passé un examen de tomodensitométrie le 17 avril de la même année. En avril, l'examen a révélé que la tumeur n'avait pas grossi mais en fait diminué de moitié. En mais, elle a passé un scan TEP qui n'a révélé aucun cancer discernable. Ses ganglions lymphatiques précédemment affectés étaient de retour à une taille normale. Elle a fini par accepter une opération bien moins lourde que celle originalement prévue. Les docteurs ont retiré ses ganglions lymphatiques et les très légers restes de la tumeurs. Les docteurs ont déclaré que la tumeur qu'ils ont retirée était en fait déjà morte quand ils l'ont sortie. Après ceci, Aldrich a quand même subi les effets secondaires négatifs de la chimiothérapie. Elle était nauséeuse et a perdu son appétit. Ses docteurs étaient très surpris par les résultats et ne pouvaient pas les attribuer seulement à la chimiothérapie.