Les autorités fédérales à compenser les dommages causés par le Weed Pass

Publié le :
Catégories : Blog

Les autorités fédérales à compenser les dommages causés par le Weed Pass

Les autorités fédérales des Pays-Bas condamnées par la Cour de la Hague à compenser les dommages causés par le Weed Pass. Récemment, une nouvelle loi adoptée par le gouvernement hollandais, surnommé

Les autorités fédérales des Pays-Bas condamnées par la Cour de la Hague à compenser les dommages causés par le Weed Pass

Le cinq juin 2013, Anna Holligan de BBC News à La Hague a une histoire intéressante à nous raconter.

Récemment, une nouvelle loi adoptée par le gouvernement hollandais, surnommée le "Weed Pass", a placé de nouvelles restrictions sur le cannabis dans un effort pour empêcher les "touristes de la drogue" d'entrer aux Pays-Bas, si c'est dans le seul but de profiter de la législation plus coulante sur le cannabis.

Les expéditions cannabis des étrangers, communes dans des villes comme Maastricht où les coffeeshops peuvent vendre librement du cannabis aux clients dans la rue, attirent au contraire des réseaux étrangers criminels de trafic de drogue. Les étrangers arrivent aux Pays-Bas et utilisent les villes hollandaises comme des points d'approvisionnement pour le cannabis. Cet accès facile au cannabis, selon le Conseil, attire des dealers criminels qui apportent des drogues plus dures dans les rues des villes hollandaises.

Mais certains patrons de coffeeshops et même des citoyens à Maastricht partagent un point de vue différent. Holligan a interviewé Marc Josemans de l'Association des Coffee Shop de Maastricht. Il déclare : 

"Tous les clients qui sont bannis des Coffeeshops hollandais, du moins à Maastricht, doivent retourner s'approvisionner dans le circuit illégal de leur propre pays. Ceci devient donc un problème plus grand, [avec] plus de criminalité, dans ces pays".

Avec le Weed Pass, les étrangers et les touristes ne peuvent plus désormais acheter légalement du cannabis dans les coffeeshops hollandais. Et, en plus d'être un résident hollandais, il faut s'inscrire dans le club de "style casino" d'un coffeeshop spécifique pour pouvoir légalement y acheter du cannabis.

Les propriétaires de coffeeshops affirment que le Weed Pass a causé de grand dommages à la profession, restreignant énormément les ventes et forçant les commerces à s'introduire dans la vie privée des gens.

La cour du District de la Hague a partiellement approuvé ce point de vue, en concluant que les mesures prises sous le Weed Pass sont en effet trop restrictives et ont porté atteinte de manière injuste au secteur des coffeeshops. Les juges ont demandé au gouvernement hollandais de payer des dédommagements aux propriétaires des coffeeshops pour compenser les revenus en baisse. Le montant à payer doit encore être décidé.

Toutefois, le Weed Pass a été maintenu et son application est toujours en train d'être mise en place. Le secteur des coffeeshops et plusieurs villes des Pays-Bas continuent de se battre contre ces nouvelles restrictions, et plusieurs propriétaires de coffeeshops, comme ceux de Maastricht, disent qu'ils vont continuer à vendre comme auparavant, sans tenir compte du Weed Pass.

Mais cette loi est toujours vue comme une bataille perdue pour tous ceux qui se sont battus pour la cannabis aux Pays-Bas pendant la dernière décennie.