Le cannabis ne change pas le cerveau. Merci la science !

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Le cannabis ne change pas le cerveau. Merci la science !

Il y a toujours eu une inquiétude que la consommation chronique de cannabis altère physiquement la composition du cerveau. Eh bien selon la science, cette inquiétude est infondée.

Une nouvelle étude, très détaillée et contrôlée sur les effets de la consommation de cannabis sur les cerveaux d'adultes et de mineurs a été récemment publiée dans le The Journal of Neuroscience. Devinez ce qu'elle a découvert ? Que le cannabis ne change pas le cerveau, au contraire de ce que l'on croyait avant.

DES PREUVES QUE LES ANCIENNES ÉTUDES ÉTAIENT FAUSSES

Cette nouvelle étude survient alors que des recherches précédentes sur le sujet avaient trouvé que le cannabis semblait changer le cerveau. En prenant en compte certains facteurs que la recherche précédente ne prenait pas en compte, cette nouvelle étude voulait prouver les erreurs de la précédente. Quel facteur avait été négligé, bien que pouvant changer toute la donne ? La consommation d'alcool. Et oui.

C'est bien ça, les changements dans le cerveau qui étaient considérés comme étant un résultat de la consommation de cannabis semblent en fait être le résultat de l'alcool. C'est toujours la même histoire, non ? Une substance très toxique, parfaitement légale, s'en sort sans blâme, mais quand quelqu'un pense à tort qu'une plante bien plus saine pourrait faire des dégâts, tout le monde crie au scandale. De quoi montrer les inconsistances des politiques actuelles sur la drogue et de la perception de l'opinion publique.

LA RECHERCHE

L'étude en question a réalisé des images très détaillées du cerveau de 29 consommateurs adultes et 29 adultes non consommateurs, ainsi que de 50 adolescents consommateurs et autant d'adolescents non consommateurs. En comparant de multiples zones du cerveau, surtout celles que l'on pensait auparavant altérées par la consommation de cannabis, il n'a été découvert absolument aucune différence significative entre les deux groupes.

De quoi bien montrer l'importance de la différence entre corrélation et causalité. Quand l'alcool est éliminé de l'équation, des résultats tout à fait différents sont obtenus. Les opposants au cannabis n'ont qu'à bien se tenir ! Car cette recherche a jeté des bases sur lesquelles d'autres études sur le même sujet pourront construire.

comments powered by Disqus