Le Cannabis Et Les Leçons Apprises De La Prohibition D'Alcool.

Publié :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues
Dernière édition :

Prohibition D'Alcool et Cannabis


Les leçons apprises de la prohibition d'alcool vont permettre de libérer la voie afin de mieux gérer la légalisation de la marijuana. Les gens seront toujours des gens, et les gens aiment leurs vices.

LEÇONS SUR L'ÉCHEC COMPLET QU'A ÉTÉ LA PROHIBITION D'ALCOOL

Avec le recul, on a constaté que la prohibition avait été un échec. Par exemple, l'alcool, le cannabis et la prostitution ont été et sont encore à ce jour, prohibé dans différente région autour du monde.

Là où le vice est condamné, un réseau souterrain illégal apparaît nécessairement afin de pourvoir aux personnes, n'étant simplement que des personnes glorifiées par leurs défauts. Les marchés noirs produisent des crimes, une santé publique et personnelle médiocre, accroît les arrestations, crée le besoin de nouvelles prisons et s'accapare de grosses sommes d'argent à des individus plutôt qu'a tout le monde via les taxes et les programmes de travaux public.

Là où les vices sont plus ou moins tolérés comme faisant partie du comportement humain, il y a moins de crimes, une meilleure santé personnelle et publique, moins d'arrestations, les prisons sont moins peuplées et un meilleur flux de revenues taxées. Prenez exemple sur l'industrie légale du cannabis multi-milliardaire au Colorado. Chaque profit personnel et criminel n’est pas issu des personnes lambda.

Il y a des leçons à tirer de l'échec de la prohibition d'alcool. C'est une occasion unique de rendre tout cela légal pour un bon fonctionnement de l'industrie du cannabis. Ce serait une industrie à multiple trillion de dollars s'il était légalisé globalement, oui messieurs dames, trillion. Ce flux d'argent pourrait permettre tant de bonnes choses plutôt que de créer des pachas de cartel meurtriers aux sièges de toilettes en or et aux meubles blindés d'argent. 

MAIS TOUT D'ABORD, DIGRESSONS

Il est très difficile d'aborder un sujet sur ce qui peut être appris de la prohibition d'alcool par ceux intéressé dans la réforme des lois autour du cannabis. Tout ce qui touche à la prohibition est un sujet qui requiert d'intenses débats, peu importe ce qui est prohibé.

Parler de prohibition c'est parler de souveraineté sur son propre corps et son propre esprit. À propos de ce qu'on t'autorise à faire avec ta propre personne par des tiers dont la certitude morale repose pour la plupart du temps dans le barillet d'une arme.

La prohibition et les brigades du vice vont de pair. Quel genre de société peut-être aussi folle pour décider toute seule ce qu'une section spécifique de la société peut ou ne pas faire et en même temps, créer une branche spéciale destinée à la gérer?

La comparaison entre l'alcool et le cannabis peut paraître si exagérée. Il est assez certain que l'intention originale était de mettre en valeur que les lois qui régissent chacun devraient être similaires. Mais l'hystérie des médias à poussé Joe Public à croire que l'incapacité due à l'intoxication était semblable, et chaque vrai fumeur de cannabis savent que c'est une idée fausse.

Alcool vs Cannabis

Qui était le premier imbécile à en faire une comparaison avec l'alcool ? Quelqu'un devrait résoudre le paradoxe quantique, inventer une machine à remonter le temps, et retourner à ce moment précis afin de recommander à cet individu de comparer le cannabis à quelque chose d'aussi innocent que le café ou le thé, mais certainement pas à l'alcool. On n’aurait pas perdu autant de temps à ne pas savoir sur quel pied danser à essayer de démêler une telle situation qui ne devrait même pas exister en premier lieu. Dans une futur proche, la prohibition du cannabis sera vue comme une absurdité de l'Histoire.

Merci Harry Anslinger, tête de noeud.

Ok. Fin du coup de gueule.

ARRANGER LA DONNE POUR LE CANNABIS

Le tâtonnement des étapes de la légalisation au-delà des frontières pour le cannabis sont en cours dans multiples états et pays à travers le monde. Des statistiques encourageantes prouvent que la légalisation n'apporte pas un enfer, mais plutôt qu'elle génère des tonnes de revenues au travers des diverses taxes et licences pendant que le crime organisé lui, subit un sacré coup dur. Du temps est libéré aux tribunaux qui n'ont pas à gérer des affaires liées au cannabis et cela permet aux citoyens qui respectent la loi à la lettre de ne plus courir le risque de salir leur nom et réputation avec des accusations ridicules.

DE LA PHARMACIE À LA CULTURE

Des preuves provenant d'États où le cannabis est bien géré existent aujourd'hui et montrent qu'il y a eu une diminution dans les addictions aux anti-douleurs et les overdoses jusqu'à 25%.
Les médecins nous signalent qu'ils prescrivent bien moins d'anti-douleurs aux opiacés lorsqu'ils sont autorisés par la loi à prescrire à la place du cannabis. Une révolution dans l'auto médication se produit là où il est autorisé de faire pousser ses propres pieds de marijuana. Les effets sains et bénéfiques de jardiner à l'intérieur ou dehors, tout en produisant ses propres remèdes aide les gens à briser leur addiction à la prise de médicaments à la chaîne grâce à une attitude positive qui ne perd pas d'efficacité antalgique.

DES MILLIARDS ET DES MILLIARDS D'ARGENT

Ce n'est pas une blague. La marijuana est un business massif baby. Des dizaines de fermes de 330 kilos de plantes. Des soleils hybrides et des lumières artificielles à l'intérieur dans des entrepôts de la taille d'une usine. Un nombre non comptable de boutiques et de cultivateurs à domicile. Des extracteurs High Tech produisant des centaines de litres d'huile ou des kilos de shatter ou de wax par jour. Tous réunis afin de remplir une demande en cannabis de plus en plus énorme.

Cannabis Argent

L'industrie émergente du cannabis récupère l'argent durement gagné des mains des cartels de drogues internationaux afin de la replacer dans les coffres du gouvernement comme une taxe pour les projets public. Le reste est du profit comme tout autre business et va droit dans les comptes en banque des travailleurs locaux, des cultivateurs, des propriétaires de clinique médicale et leurs coursiers qui dépenseront de nouveau cet argent dans le coin. Les cartels de drogue mexicains, par exemple, peuvent compter la weed comme 30% de leurs revenues. En considérant que c'est une industrie qui s’accroît rapidement sur de multiples milliards de dollar, légaliser le cannabis semblerait vraiment être une bonne décision économique.

LA PROHIBITION ÇA COÛTE CHER

Le cannabis légalisé, ça crée des emplois. Le cannabis légalisé ouvre un flux de multiples milliards de dollars. Le cannabis légalisé génère un revenu à multiples niveaux.

La prohibition d'un autre côté elle, possède de certains coûts si l'on ne compte pas les milliards de dollars qu'elle coûte pour la financer et gérer le personnel requis pour poursuivre les gens qui hormis consommer ou faire pousser du cannabis, sont faute de quoi des citoyens qui respectent à la loi à la lettre.

La prohibition crée souvent une augmentation dans l'utilisation des drogues dures qui peuvent être réalisées aisément dans une cuisine à partir de produits communs et peu chers. Les États et villes "Dry" expérimentent une épidémie de Ice qui menace de décimer toute une génération. Le coût social de la prohibition est bien trop important.

AU FINAL, TOUT ÇA N'EST QU'ÉCRANS DE FUMÉE

Devoir prouver la moindre chose là où le cannabis est concerné est une aberration ainsi qu'une étude classique sur le pouvoir de l’ingénierie sociale. C'est la prohibition qui est une "bosse" historique et devrait en réalité se justifier elle-même. Chaque fois qu'une affirmation sur l'inutilité du cannabis est faite, des preuves doivent être fournies. Ce qui prend du temps et ralenti forcément la procédure de dé-criminalisation du sujet. L'utilité du cannabis est si efficace qu'elle finit par freiner sa propre légalisation. Alors que des milliers d'essais sont faits sur le terrain pour l'efficacité médicale, le traitement des graines et des fibres, pour les taxes ou les modèles de licences, les tests n'en finissent plus. Le cannabis, un ami testé et approuvé pour l'humanité depuis des milliers d'années se traîne. Produit si facilement, si intelligente et perceptive.

Écarté de tout soupçons dans son utilité comme le blé ou le sucre de canne, le cannabis faisait simplement partie de l'arrière-plan du quotidien. Alors que les prohibitionnistes ne sont apparus que dans les années 1940. Il y avait des brutes fédérales qui encore à l'heure d'aujourd'hui ne peuvent pas prouver la moindre chose contre le cannabis sans partir en hyperbole. Ce cannabis est dangereux. Ils n'y arrivent juste pas.

Lister les bienfaits de la loi de réforme sur le cannabis et du cannabis, en général, peut-être un document sur l'histoire de l'humanité. Comment aimaient ils faire la fête et comment aimaient-ils se soigner. Le cannabis a toujours été présent contrairement à la prohibition. Que le soleil brille sur vous tous mes précieux diamants, continuez de tirer et un gros hommage à ceux qui bravent en première ligne le bazar bureaucratique afin que l'on puisse tous fumer librement.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs