Étude : Le Risque De Conduire Défoncé A Été Exagéré

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Étude : Le Risque De Conduire Défoncé A Été Exagéré

Les médias vous font croire que les fumeurs de joints sont un grave danger sur les routes ? Eh non, car une nouvelle étude trouve que toutes les affirmations précédentes de danger étaient massivement exagérées.

Autant le dire tout de suite ; ce n’est jamais une bonne idée de conduire une voiture à moins d’être sobre. Le fait est, pourtant, que certains conduisent sous l’emprise du cannabis, et cela a servi de munitions aux prohibitionnistes du cannabis qui affirment que l’herbe légale provoque une augmentation des accidents de la circulation. Et pourtant, si l’on regarde des endroit comme le Colorado et Washington, où le cannabis est légal, cette augmentation se fait toujours attendre. Alors pourquoi ? Pourquoi ne voyons-nous pas une invasion de fumeurs de joints semant le danger sur les routes ? Eh bien, selon une étude récemment publiée, les dangers de la conduite sous cannabis ont été largement exagérés.

S’il faut en croire les médias, conduire sous l’emprise du cannabis double le risque de provoquer un accident. Si c’est vrai, c’est une inquiétude majeure. Cependant, même doubler le risque de provoquer un accident n’est rien en comparaison de l’alcool, qui à une concentration d’alcool dans le sang de 0,10% augmente le risque d’accident jusqu’à 5 fois (500%). Il faut noter que la limite légale d’alcool au volant est souvent très proche de ce niveau, par exemple, elle est de 0,08% au Royaume-Uni.

L’ÉTUDE

La nouvelle recherche étude met en doute cette affirmation comme quoi le cannabis doublerait les risques. Une étude publiée dans le journal Addiction situe les risques accrus d’accident sous l’influence du cannabis à 20-30%, et non 92% comme il est souvent prétendu. Ceci signifie que conduire défoncé est toujours dangereux et qu’il ne faudrait pas le faire, mais que c’est loin d’être aussi dangereux que l’on pensait, et certainement pas aussi dangereux que l’alcool. Une fois de plus, les tactiques de terreur et la vague médiatique ont pris le dessus sur pensée rationnelle.

À l’origine, une méta-analyse avait été menée sur neuf études précédentes sur le sujet. C’est là d’où viennent les 92%. Cette nouvelle étude fait exactement la même chose, mais cette fois, elle prend en compte des variables parasites, comme le sexe et l’âge. Il a été découvert :

«Consommer du cannabis et conduire sous son emprise sont des comportements plus courants chez les jeunes adultes et les hommes, des groupes étant plus exposés aux risques d’accident même sans consommation. Les ratios de risque estimés déclinent substantiellement après avoir ajusté ces facteurs.»

Ce que cela signifie ? Que c’est le fait d’être jeune et/ou un homme qui est associé à un risque plus élevé de provoquer un accident. Il se trouve que ce sont aussi ces deux groupes qui ont le plus de probabilité de consommer du cannabis. Tout revient à un degré de corrélation, en opposition à une causalité. Le cannabis augmente bien les risques, mais très loin de ce que les activistes anti-cannabis voudraient vous faire croire.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs