Étude : La Consommation De Cannabis Réduit Les Risques De Cancer De La Vessie

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalScience

Étude : La Consommation De Cannabis Réduit Les Risques De Cancer De La Vessie

Selon un nouveau rapport, consommer un peu de cannabis de temps en temps pourrait protéger votre vessie du redouté cancer.

En 2002, une équipe audacieuse de scientifiques du National Cancer Institute a rassemblé un échantillon de 84.170 participants et les a interrogé sur leur consommation habituelle de cannabis, ainsi que sur leur consommation de tabac, afin d'avoir une base pour leur étude. Les résultats étaient les suivants :

• 41% (34.000) ont déclaré consommer du cannabis

• 57% (47.092) ont déclaré consommer du tabac

• 27% (22.500) ont déclaré consommer les deux

• 29% (23.467) ont déclaré consommer ni l'un ni l'autre

Avançons dans le temps jusqu'en 2015, et l'équipe de scientifique a tenu une session de mise à jour avec tous les participants. Sur les 84.170 participants, 279 avaient développé un cancer de la vessie. 89 (0,3%) d'entre eux étaient des consommateurs de cannabis, alors que 190 (0,4%) ne l'étaient pas. Après avoir pris en compte des facteurs tels que l'âge, l'origine ethnique, le sexe et d'autres variables potentielles, l'équipe a conclu que le cannabis semblait réduire les risques d'apparition du cancer de la vessie de 45 % ! Au contraire, la consommation de tabac semble augmenter les risques de 52 %, alors que la consommation de tabac et de cannabis augmente les risques de 28 %.

Cette information fait surface alors que le National Cancer Institute, une branche du ministère de la santé américain, admet sur son site internet que le cannabis peut combattre et vaincre le cancer. Malgré ceci, le cannabis reste une drogue illicite aux États-Unis au niveau fédéral – classée dans la catégorie la plus dangereuse des drogues.

Il faut aussi noter que, même si c'est une étude longitudinale, et qu'elle utilise un très gros échantillon de personne, les résultats se basent principalement sur des statistiques et non une étude en laboratoire. Une corrélation significative a été découverte, ce qui suggère fortement que le cannabis réduit les risques de cancer de la vessie, mais ce n'est pas forcément une causalité. Plus de recherches, de préférence des études cliniques, sont nécessaires. Malgré cela, c'est toujours une information monumentale dans le champ de la recherche sur le cannabis, et c'est un indicateur notable de ce que nous réserve le futur. Il est impossible d'ignorer ce genre de statistiques ; nous sommes certains qu'elles vont provoquer des investigations ultérieures plus poussées.