Espagne : les nouveaux fumeurs de cannabis dépassent les nou

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Espagne : les nouveaux fumeurs de cannabis dépassent les nou

La consommation légale de tabac existe depuis très longtemps, à tel point que c'est une vision courante. Mais pour la première fois au monde, les nouveaux fumeurs de cannabis dépassent en nombre les n

La tolérance de la loi espagnole, et la vision progressiste de ce peuple, sont rapidement en train de faire de ce pays l'un des fers de lance du combat pour mettre fin à la prohibition en Europe. Ce fait est souligné par une étude du gouvernement, qui a découvert que le nombre de nouveaux fumeurs de cannabis dépasse à présent le nombre de nouveaux fumeurs de tabac.

C'est une nouvelle plutôt étonnante ! Ces données, concernant l'année 2013, montrent que 169.000 Espagnols se sont mis à fumer du cannabis, en comparaison des 142.000 nouveaux fumeurs de tabac. C'est la première fois que nous constatons que les nouveaux fumeurs de cannabis dépassent le tabac, une substance à la fois légale et fortement intégrée à la vie européenne.

LES CANNABIS CLUBS SONT-ILS LA RÉPONSE ?

Même si de nombreux facteurs sont en jeu, l'émergence de cannabis clubs dans tout le pays est probablement l'une des causes principales pour cette augmentation. Selon la loi espagnole, il est possible de cultiver du cannabis de manière privée pour un usage personnel. C'est l'une des grandes étrangetés de l'Espagne, comme son gouvernement est l'un des plus conservateurs de toute l'Europe. Mais ne nous plaignons pas, car ceci permet aux clubs privés de se mettre en place.

Essentiellement, un cannabis club est un club privé dans lequel du cannabis est cultivé et partagé entre les membres. Chaque membre paye régulièrement des frais d'adhésion, qui sont utilisés pour le fonctionnement du club et les frais liés à la culture du cannabis. Le cannabis n'est donc pas vraiment vendu.

C'est une façon extrêmement responsable de montrer au monde que le cannabis peut être une substance acceptable. Ceci élimine la dépendance au marché noir – et tarit les flots d'argent entre des mains criminelles – mais aussi assure que les gens reçoivent de l'herbe cultivée avec de hauts standards de qualité, car les membres des clubs sont souvent impliqués dans le processus de décision pour savoir quoi et comment cultiver. Les membres doivent avoir au moins 21 ans, et l'accès aux clubs est strictement contrôlé : des entretiens préalables sont souvent nécessaires pour pouvoir rejoindre un club, ou il faut être parrainé par un membre actuel. Les clubs ne peuvent pas faire de publicité. Ceci peut sembler bien strict, mais dans un monde où le cannabis n'est pas encore vraiment accepté, montrer que la sélection des membres est prise au sérieux aide beaucoup à tranquilliser les esprits sceptiques.

Comme vous pouvez l'imaginer, l'idée de rejoindre un cannabis club exclusif et légal attire beaucoup de monde et des consommateurs à la fois récréatifs et médicaux se sont jetés sur l'occasion. Cependant, ces associations pacifiques, privées et bénéfiques ne sont pas passées inaperçues et sont devenues la cible de nombreux politiciens cherchant à gagner en popularité dans les milieux conservateurs. L'un d'entre eux est l'ancien maire de Barcelone, qui a menacé de fermer les cannabis clubs de la ville sous prétexte de troubles à l'ordre public. En réponse, les cannabis clubs se sont rassemblés et ont lancé une campagne de transparence, pour éduquer et informer la population sur la teneur exacte de leur action et sur leur autorégulation, pour aider à dissiper toutes les rumeurs et tous les préjugés qui pourraient exister. Il est espéré que cette action fasse tourner l'opinion publique en faveur des clubs, ou du moins, convainque les gens que les clubs sont assez sûrs pour être laissés tranquilles.

Vous pouvez consulter la vidéo présentée par cette campagne, conçue et éditée par la Fédération Catalane des Fumeurs de Cannabis.

comments powered by Disqus