Comment Le Cannabis Affecte La Digestion : Pour Et Contre

Published :
Catégories : BlogCannabis
Dernière édition :

Comment Le Cannabis Affecte La Digestion : Pour Et Contre


Le cannabis peut améliorer ou empirer les maladies digestives, regardons de plus près les avantages et inconvénients de la consommation de weed sur le système digestif.

Comment le cannabis affecte la digestion ? Cette question a motivé de nombreux scientifiques pendant des décennies. De nombreuses études ont contribué à notre compréhension de la relation entre le cannabis et notre corps, et comment elle peut aider les malades souffrant de troubles digestifs, parmi d’autres symptômes et maladies. Nous explorerons les avantages et inconvénients de la consommation de cannabis pour les problèmes digestifs.

Le système endocannabinoïde (SEC) est un groupe de récepteurs cannabinoïdes endogènes. Le SEC est localisé dans le cerveau, le système nerveux central et périphérique. Il a une responsabilité significative dans la faim, l’appétit, la satiété, la salivation et le système immunitaire. Les récepteurs cannabinoïdes sont aussi localisés dans le système digestif, qui est directement affecté par les substances cannabinoïdes dans le corps. L’organisme produit des cannabinoïdes naturels tels que l’anandamide et le 2-arachidonoylglycérol. Après consommation, le cannabis apporte des cannabinoïdes qui agissent de manière similaire.

Les MICI (maladies inflammatoires chroniques intestinales) et le SII (syndrome de l’intestin irritable) sont des troubles intestinaux courants. Les MICI prennent des formes telles que la maladie de Crohn, la colite ulcérative et la colite indéterminée ; ce sont des formes de maladies chroniques, qui provoquent des inflammations et gonflements. Le SII n’est pas considéré comme une maladie, c’est plus un « trouble fonctionnel » qui peut avoir des symptômes très similaires aux MICI.

AVANTAGES

Avantages

Des études ont montré que le SEC a un rôle important à jouer dans la modulation du système digestif. Les cannabinoïdes peuvent aider à moduler et réduire les effets secondaires de la maladie de Crohn et de la colite ulcérative, comme l’inflammation, le manque d’appétit, la perte de poids rapide, la fatigue, la dépression, la douleur, etc. Il a été montré que les cannabinoïdes modulaient la motilité de l’intestin, ce dont les personnes souffrant de diarrhée chronique peuvent bénéficier. Une étude déclare : « des études pharmacologiques plus récentes ont clairement établi que les cannabinoïdes inhibent la motilité et sécrétion gastro-intestinale en agissant sur les récepteurs CB1 situés dans les terminaisons des neurones sous-muqueux intrinsèques et extrinsèques. »

Le cannabis aide à stimuler l’appétit en générant une « fringale ». Quand l’estomac est vide, une hormone appelée ghréline est libérée et atteint l’hypothalamus, ce qui donne faim à la personne. Le THC du cannabis active les récepteurs à ghréline, ce qui donne faim de manière conclusive, même si l’estomac contient de la nourriture. Les personnes souffrant d’anorexie ou de tout trouble réduisant l’appétit peuvent potentiellement bénéficier du cannabis.

INCONVÉNIENTS

INCONVÉNIENTS

Même si le cannabis est considéré comme étant un remède miracle et qu’il fonctionne pour de nombreuses personnes en réduisant l’inflammation, la dépression la douleur, etc ; de nombreuses personnes ressentent des effets négatifs du cannabis sur le système digestif.

Dans certains cas, des personnes ressentent une perte d’appétit en consommant du cannabis, cela peut sembler étrange étant donné que le THC libère de la Ghréline, mais de nombreux rapports suggèrent qu’il ne s’agit pas de cas isolés. La perte d’appétit provoquée par le cannabis peut être liée à plusieurs facteurs, comme le stress ou l’anxiété pouvant être provoqués par le cannabis, mais des investigations plus poussées restent nécessaires.

Les personnes souffrant de syndrome hyperémèse cannabinoïde peuvent rencontrer des vomissements et nausées provoquées par une consommation de cannabis. Les personnes souffrant de ce syndrome ont en général des effets négatifs après une forte consommation de cannabis. Des scientifiques ont investigué cette corrélation et ont conclu que le cannabis pouvait être destructeur pour ceux qui souffrent d’un syndrome hyperémèse cannabinoïde. De plus, les personnes souffrant de pancréatite ont aussi montré des effets secondaires provoqués par le cannabis, même si des études plus significatives restent nécessaires pour corréler le cannabis aux effets secondaires de la pancréatite.

CONCLUSION : LE CANNABIS PEUT ÊTRE BON ET MAUVAIS

Le cannabis peut générer des effets positifs et négatifs sur le système digestif. Tout dépend de l’état de santé de la personne et de l’expérience propre à chacun. De nombreuses personnes mélangent du tabac avec le cannabis pour le fumer en joint, ce qui entraîne des problèmes en soi. Le tabac, comme nous le savons, est lié à une multitude de maladies et la combustion du cannabis dans une forme non-vaporisée peut aussi produire des effets négatifs sur le système digestif. Certaines personnes souffrant de la maladie de Crohn peuvent consommer du cannabis, mais la fumée peut irriter l’intestin. Il est préférable de continuer à pousser pour la légalisation médicale du cannabis afin d’explorer les possibilités de traitement sur les syndromes et maladies digestives. Il est très important de ne pas fumer du cannabis dans le cas d’une maladie digestive, ou de toute autre maladie, juste parce que des milliers de blogs affirment que c’est un remède miracle. Prenez des décisions intelligentes et prenez-soin de vous. Si vous ressentez des effets négatifs du cannabis, arrêtez d’en consommer et consultez un spécialiste à ce sujet, si vous avez la chance de pouvoir le faire.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes