Blog
Cannabinoïdes : Peuvent-Ils Aider À La Prévention Du COVID-19 ?
4 min

Cannabinoïdes : Peuvent-Ils Aider À La Prévention Du COVID-19 ?

4 min

Dans un monde où le cannabis peut avoir une influence sur presque n’importe quel trouble, cela semble extrapolé d’imaginer qu’il pourrait aider avec le COVID-19. Mais une récente recherche suggère que certains cannabinoïdes pourraient aider en empêchant le virus d’entrer dans les cellules hôtes. On regarde ça de plus près.

Vous êtes surement au fait que la pandémie de COVID-19 a causé des problèmes à l’échelle mondiale et le déploiement massif du vaccin n’a pas permis de tous les atténuer complètement.

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, le COVID-19 a fait environ 5,5 millions de victimes et provoqué 351,5 millions d’infections connues et probablement plus. Ce sont là des chiffres édifiants et la perturbation de la vie de presque tous les habitants de la planète est impossible à quantifier.

Étant donné la vitesse à laquelle le COVID-19 évolue, un arsenal plus important que les seuls vaccins sera utile pour combattre à la fois sa propagation et sa gravité. Une étude récente de l’Université de l’Oregon indique que certains cannabinoïdes fuyants pourraient avoir un rôle à jouer dans la protection des cellules contre l’infection par le COVID-19 (Breemen et al. 2022)[1].

Comment le coronavirus infecte-t-il les cellules ?

Comment Le Coronavirus Infecte-T-Il Les Cellules ?

Pour qu’un virus puisse se répliquer, il doit se lier aux cellules de son hôte et en prendre le contrôle. Chez l’Homme, le virus SRAS-CoV-2 (COVID) se lie plus facilement aux cellules dotées d’un récepteur appelé ACE2 (ou enzyme de conversion de l’angiotensine-2 pour ceux qui veulent faire valoir leurs connaissances scientifiques). Les cellules dotées de récepteurs ACE2 se trouvent principalement dans les poumons, les artères, le cœur, les reins et les intestins. Le COVID peut aisément se frayer un chemin dans les poumons, d’où son association avec les voies respiratoires.

Les protéines Spike à la surface du COVID se lient aux cellules dotées de récepteurs ACE2, ce qui leur permet d’envahir et de produire d’autres virus COVID en leur sein qui sont prêts à éclater et à se propager davantage.

Comment le cannabis peut-il affecter l’infection par le COVID ?

Comment Le Cannabis Peut-Il Affecter L’infection Par Le COVID ?

Les chercheurs ont utilisé de l’acide cannabigérolique (CBGA) et de l’acide cannabidiolique (CBDA) isolés pour vérifier si ces cannabinoïdes pouvaient bloquer la liaison du COVID à nos cellules. Ils ont réalisé cette expérience in vitro, c’est-à-dire dans un laboratoire plutôt que sur des organismes vivants.

Les premiers résultats ont été positifs. Ils ont constaté que le CBGA et le CBDA semblaient se lier aux protéines de pointe (Spike) du COVID, les rendant ainsi incapables de s’accrocher à nos cellules et donc bloquées. Cela dit, les quantités adéquates de ces cannabinoïdes pour être efficaces sont probablement élevées. Les chercheurs affirment que « les concentrations nécessaires pour bloquer l’infection par 50 % des virus sont élevées, mais pourraient être cliniquement réalisables ». Ils ont émis l’hypothèse que l’utilisation conjointe du CBGA et du CBDA pourrait être plus efficace que l’un ou l’autre utilisé seul.

Articles liés

CBD, THC & CBG - Exploration Des Cannabinoïdes

Contre quel variant du COVID le cannabis peut-il aider ?

Ces recherches ont débuté plus ou moins vers le point de départ de la pandémie. Cependant, ils cherchaient spécifiquement à découvrir si les cannabinoïdes pouvaient intervenir là où les vaccins et la résistance naturelle ont failli face à de nouveaux variants.

À l’époque, ils ont effectué des tests avec les variants connus sous le nom d’Alpha et de Beta. Ils ont constaté que ces cannabinoïdes offraient une défense solide contre les variants émergents.

Néanmoins, en l’absence de recherches supplémentaires sur les nouveaux variants, il n’est pas possible de connaître leur potentiel contre Delta ou Omicron.

Comment la recherche a-t-elle été menée ?

Comment La Recherche A-T-Elle Été Menée ?

Comme nous l’avons mentionné, ces tests ont été réalisés in vitro : dans un laboratoire. Pensez aux boîtes de Petri, aux seringues, aux tubes à essai et à un environnement très stérile. Cela signifie qu’il n’y a pas eu d’expérimentation animale ou humaine, ni de tests à grande échelle. Il s’agit de la recherche au stade préliminaire.

Dans ces conditions, les cellules ont été exposées soit au virus vivant, soit à un pseudo-virus exprimant les protéines Spike du COVID. On a ensuite évalué l’effet éventuel de l’introduction du CBGA et du CBDA sur les taux d’infection après 24 et 48 heures.

Quels cannabinoïdes ont été les plus efficaces contre le COVID-19 ?

Le CBGA, le CBDA et le THCA-A ont tous montré la plus grande efficacité en termes de blocage de l’entrée du virus dans les cellules hôtes. Au contraire, le Δ9-tétrahydrocannabinol, le Δ8-tétrahydrocannabinol, le cannabichromène, le cannabigérol, le cannabinol et le cannabidiol ont montré peu ou pas d’efficacité.

Cela démontre un autre problème lié au fait de prendre cette recherche et les gros titres pour argent comptant. Les cannabinoïdes les plus efficaces ne sont pas présents en grande quantité dans le cannabis et ne sont pas faciles à administrer. Par exemple, fumer un joint ne vous permettra pas d’obtenir une bonne dose de CBGA, CBDA ou THCA-A. En fait, la combustion du cannabis convertit le CBDA et le CBGA en CBD et CBG, donc réellement, vous n’en consommeriez même pas !

Le cannabis peut-il aider à lutter contre le COVID-19 ?

Le Cannabis Peut-Il Aider À Lutter Contre Le COVID-19 ?

En l’état actuel des choses, le cannabis ne semble pas en mesure de changer la donne à tout jamais. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’aura pas un rôle à jouer à l’avenir ni que cette découverte ne conduira pas à des découvertes plus larges, voire plus révolutionnaires.

Bien que le pire de la pandémie de COVID puisse prendre fin avant que nous soyons en mesure d’exploiter le CBDA ou le CBGA, s’il s’avère que les mécanismes par lesquels ils inhibent le COVID dans cette recherche peuvent être étendus à d’autres infections virales, alors cela pourrait poser les bases d’une percée globalisée dans la prévention et le traitement de virus similaires à l’avenir.

Max Sargent
Max Sargent
Max est pigiste depuis plus de 10 ans et s’est tourné vers le journalisme du cannabis et des produits psychédéliques ces dernières années. Rédacteur pour des entreprises telles que Zamnesia, Royal Queen Seeds, Cannaconnetion, Gorilla Seeds, MushMagic et bien d’autres, il est fort d’une grande expérience dans ce secteur.
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. van Breemen, R., Muchiri, R., Bates, T., Weinstein, J., Leier, H., Farley, S. and Tafesse, F., 2022. Cannabinoids Block Cellular Entry of SARS-CoV-2 and the Emerging Variants. Journal of Natural Products - https://doi.org
Actualités Recherche
Recherche par catégories
ou
Rechercher