Allemagne Et Autriche: Situation Juridique Du Cannabis

Published :
Catégories : BlogLois sur les drogues
Dernière édition :

Allemagne Et Autriche: Situation Juridique Du Cannabis


Des milliards sont dépensés en Allemagne et en Autriche pour chasser les consommateurs de cannabis. Nous allons enquêter sur la situation juridique du cannabis dans ces pays fascinants.

Des sentiments et des opinions partagées concernant le statut juridique du cannabis en Allemagne et en Autriche ont suscité de nombreux débats. Les deux pays, riche en histoire fascinante, ont beaucoup à offrir concernant la culture de la marijuana. Beaucoup d’utilisateurs récréatifs et médicinales errent dans les rues de Vienne et de Berlin avec un meilleur avenir à l’esprit, combattre les lois dépassées du cannabis. Des milliards sont dépensés dans la guerre contre les consommateurs de cannabis, les producteurs et les vendeurs. Le libéralisme envers la marijuana semble se déplacer de haut en bas. Que réserve l’avenir au sujet du statut juridique du cannabis en Allemagne et en Autriche ?

ALLEMAGNE

Cannabis Allemagne

Selon l'OEDT, en 1994, la Cour constitutionnelle fédérale a jugé qu'une « quantité négligeable » de cannabis pour usage personnel sera autorisée et non persécutée, fondamentalement, la possession de marijuana est tolérée uniquement si le défendeur peut prouver que c'est pour un usage personnel. Bien que cette attitude morale change considérablement selon les différents États géographiques dans le pays. Dans le Berlin libéral, jusqu'à 15 grammes sont autorisés pour un usage personnel, tandis que dans l’état du centre-est, la Thuringe, même de petites quantités de cannabis peuvent conduire à des arrestations. Dans le Schleswig Holstein, jusqu'à 30 grammes sont tolérés. Désormais, il est important de garder cela à l’esprit lorsque l'on parle de l’Allemagne comme une seule entité dans la question de la légalité du cannabis.

Un sondage mené en janvier 2014 par le magazine Stern, a montré que 65 % d’avis refuserait toute atténuation supplémentaire de la législation du cannabis, bien que, dans une version ultérieure (plus légitime) étude menée en octobre 2014, il est démontré que 82 % des Allemands sont pro-légalisation à des fins médicinales, tandis que 30 % pensent qu'il devrait être totalement légal pour l'usage médicinal et récréatif. Il faut mentionner que les statistiques font l'objet de débat, mais l’utilisation généralisée de la marijuana en Allemagne peut être vérifiable empiriquement.

Il y a des avis partagés englobant le statut juridique du cannabis. L’an dernier le ministre de l'intérieur Frank Henkel (CDU de l’Allemagne) a décidé que l'espace fumeur de cannabis libéral de Görlitzer Park à Berlin, où il était fréquent que les gens y achetent et fument du cannabis est devenue une zone de tolérance zéro, où fumer un joint est maintenant considérée comme une infraction grave. Mais en général, Berlin est encore très détendue quant à l'usage personnel et les organisations de cannabis comme DHV (Association allemande de chanvre) et des partis politiques pro-cannabis mènent toujours le bon combat.

Même s’il semble que l’Allemagne est en train de chuter en flèche, la légalité de la marijuana pour les patients gravement malades semble être en hausse. En mai dernier, le ministre de la santé Hermann Gröhe a proposé de rendre le cannabis plus disponible pour les malades, et que le cannabis doit pouvoir être acheté depuis les pharmacies locales. Bien que cela puisse paraître révolutionnaire, ce sera seulement pour les patients qui sont considérées comme gravement malade pour des maladies comme la maladie de Parkinson, SIDA, Cancer, hépatite C etc.. Il est prévu que si cette loi passe au printemps 2017, 800 000 utilisateurs seront admissibles pour les ordonnances de cannabis juridique, bien que ce nombre soit discutable, étant donné les prévisions de dépenses d’obtention de la marijuana. Si la loi passe, la culture de cannabis sera autorisée par le gouvernement, alors les patients devront cracher une grosse somme, à moins qu’ils ne participent à une étude de cannabis, ce qui vous exempt de n’importe quel coût important pour la médecine à base de marijuana. Georg Wurth, représentant de l’Association allemande de chanvre est fortement opposé à cette méthode, avec l’affirmation que les expériences scientifiques doivent être volontaires et non imposées aux patients. Le sens positif de la légalisation médicale est, bien sûr, indéniable, mais il y a encore un long chemin à parcourir.

En Allemagne, la police passe 58 000 heures à surveiller le Görlitzer Park ou le « Görli », qui coûte environ € 2 millions. En raison de cette surveillance, les dealers et les fumeurs ont quitté le parc et ont déplacé leurs efforts conernant le cannabis vers des localités voisines. L'Allemagne dépense à peu près 5.2-6,1 milliards d’euros sur des infractions dont les trois quarts sont en lien avec le cannabis.

AUTRICHE

Cannabis Autriche

L’Autriche a 8,5 millions d’habitants avec un libéralisme significatif concernant le cannabis. Depuis 1971, la loi distingue usage personnel de distribution commerciale, et le gouvernement prioritise le traitement à la criminalisation. Entre 1971 et 2008, la quantité de cannabis possédée par un individu séparait le statut juridique entre usage commercial et privé. La limite légale est de 2g de THC pur ce qui constitue 20g de cannabis, si la teneur en THC varie de 10 % (ou 10g de cannabis contenant 20 % de THC). En 2008, une loi est adoptée où la séparation de l’usage privé et commercial n’était pas la quantité mais les activités commercialesqui sont vérifiables. Par conséquent, il est légal d’avoir des quantités importantes de cannabis tant qu’on peut prouver que c'est pour usage personnel. Même si cela semble révolutionnaire, les lois concernant la distribution ont été plus sévères, donner un joint à un ami pourrait être qualifié de vente. Concernant la distribution, tout ce qui dépasse les 20g de THC pur est considéré comme une infraction grave et pourrait conduire à l’emprisonnement éventuel. Quand il s’agit de la vente d’équipement de culture de cannabis, il y a plus de vingt growshops à Vienne. Il est légal de vendre de l’équipement, mais malheureusement, ces magasins augmentent les risques d’être directement lié à la distribution de cannabis.

Il est légal de cultiver du cannabis tant que les plantes ne sont pas en floraison car la légalité de la croissance est déterminée par la quantité de THC, pas la totalité de la plante. Les niveaux jusqu'à 0,3 % de THC ne constituent rien d’illégal selon les règlements de l’UE, donc la culture du chanvre à usage commercial est acceptable. En 2008, le gouvernement autrichien a adopté un projet où le seul ministère de la santé serait responsable de la culture du cannabis à des fins médicinales et scientifiques, bien qu’aucune activité croissante n’ait été observée chez le ministère de la santé, donc l’Autriche a importé du cannabis synthétique, Dronabinol et Sativex d'Allemagne, pour les patients ayants une licence correcte prodiguée par leur médecin. Ainsi, cultiver à des fins médicinales reste illégal, bien qu’il y ait eu des cas où les cultivateurs ont défendu avec succès leur affaire en prétendant que les plantes sont pour un usage médical personnel.

Hanf Institut (Institut de chanvre) basé à Vienne revendique que le pays dépense 400 millions € pour persécuter les consommateurs de cannabis. Cet article stipule que le gouvernement consacre tout cet argent à persécuter 29 000 "criminels innocents". Ils précisent également qu’en moyenne, un seul acte d’accusation coûte 15 000 € pour un équivalent de possession de 40 grammes de cannabis, ce qui représente environ 100 joints, ayant une valeur marchande d’environ 320 €.

Cette année, le 1er juin, il y a eu une intensification de la Loi sur les Substances Stupéfiantes, où la police persécutent des vendeurs de rues avec des actions intensives, à Vienne et dans d’autres grandes villes. On a calculé que l’Autriche pourrait générer environ 600 millions € taxes éventuelles, si le cannabis devait être légalisé. Ce nombre est calculé sur la base de ce que la police a confisqué, donc la quantité est probablement beaucoup plus élevée.

CONCLUSION

Cannabis europe

L’économie européenne est en grave déficit, dépenser des milliards sur la chasse superflue au cannabis est un signe de l’absurde. Les arguments pro-cannabis les plus forts sont: améliorer la santé de la population, déstigmatiser les consommateurs de cannabis, versez les milliards susmentionnés en institutions socialement novatrices et rendre à l’Europe sa grandeur. Les statistiques significatives en ce qui concerne la diminution de la criminalité dans le Colorado après la légalisation a besoin de se présenter comme un exemple pour changer les lois actuelles du cannabisdans tous les pays européens. Donc, que prévoit exactement l’avenir pour l’Allemagne et l’Autriche concernant le statut juridique de cannabis ? Le temps nous le dira.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes