10 Faits Étranges Sur Le Cannabis

Published :
Catégories : Blog
Dernière édition :

10 Faits Étranges Sur Le Cannabis


Nous vous donnons des faits parmi les plus étranges sur le cannabis que vous ignoriez probablement. Éclatez un bon gros joint et profitez de la connaissance de l’étrange du cannabis.

Vous en avez marre de lire les supers statistiques du Colorado post-légalisation ? Vous étiez venu ici plutôt pour découvrir des faits étranges et intéressants sur le cannabis ? On a pensé à vous. On a tout, des cochons à Shakespeare, de planer à des bébés dépistés positifs au cannabis, voilà 10 faits étranges que vous ne connaissiez probablement pas. Alors allumez ce joint et c’est parti !

1. LA PRATIQUE RASTAFARIENNE DE LA GANJA APPROUVÉE EN ITALIE

Comme tout le monde le sait, pour les Rastafariens, fumer de la ganja fait partie de leurs pratiques religieuses. Ils croient que le cannabis poussait sur la tombe du roi Salomon, ce qui lui confère un statut sacré. Un homme à Pérouse a été condamné à 16 mois de prison et à une amende de 4.000€ pour une possession de 97 grammes de cannabis. La Cour Suprême a décidé que le tribunal n’avait pas pris en compte les pratiques religieuses rastafariennes de l’homme, dans lesquelles il est autorisé de fumer 10g de weed par jour. Le Sénateur Maurizio Gasparri a déclaré « aujourd’hui nous avons appris qu’un Rasta est libre de circuler avec de la drogue. Si quelqu’un appartenait à une religion qui leur permettait de manger leurs enfants, ils auraient aussi le droit ? » Argument classique, à utiliser dans toutes les situations juridiques possibles : « si quelqu’un a le droit de ‘insérer n’importe quelle action ordinaire’, on devrait aussi autoriser tout le monde à manger des bébés ... »

2. REVENUS FISCAUX AMÉRICAINS

Les États-Unis et le cannabis, on n’en a jamais assez. Saviez-vous que le gouvernement américain se prive de 28 milliards de dollars annuellement en maintenant le cannabis illégal ? Imaginez ce que cet somme pourrait faire pour l’humanité, si elle était dépensée sagement ? Les estimations prévoient qu’en 2020 le secteur du cannabis légal injectera environ 44 milliards de dollars dans l’économie nationale, même si nous devons encore travailler pour faire avancer le sujet. La situation du cannabis aux États-Unis est très importante en Europe, à cause du « soft power » (pouvoir d’influence) des États-Unis.

3. LA DIFFÉRENCE ENTRE LE CHANVRE ET LA WEED

Il y a une claire distinction entre le chanvre et la weed. Le chanvre est un plant de cannabis non-psychoactif. Le chanvre est utilisé depuis des milliers d’années pour le tissu, les cordes, le papier et à des fins médicinales. Les éleveurs ont adapté la plante sur des milliers d’années pour une consommation à des fins récréatives/médicinales et ont fait ressortit les gènes du THC. Jon Page, un biochimiste des végétaux déclare : « l’analyse transcriptome montre que le gène de la THCA synthase, une enzyme essentielle dans la production de THCA, est activé dans la weed, mais désactivé dans le chanvre. » C’est un fait intéressant qu’il faut garder à l’esprit.

4. CANNABIS EN INDE EN 1894

J’allais à l’origine parler du Bhang lassi indien, qui est un milk-shake fort en cannabis qui apporte au consommateur de solides visions, mais je suis tombé sur un rapport inconnu sur l’investigation du cannabis. En 1893-1894, les autorisés indiennes ont déclaré le cannabis comme étant totalement sans danger dans le cadre d’une consommation modérée. Consultez le résumé du rapport. « Le Rapport de la Commission sur les Drogues du Chanvre (1894), comprenant sept volumes et 3281 pages, est de loin l’étude du cannabis la plus complète et la plus systématique menée à ce jour. » Notez que le « Chanvre » du rapport est décrit comme psychoactif, il était donc génétiquement plus proche de la weed. Les sujets du cannabis dont nous discutons aujourd’hui ont déjà été discutés il y a plus d’un siècle. Ne négligeons pas l’histoire.

5. GEORGE WASHINGTON

Eh oui, George Washington était un fan du cannabis. Le père des colonies Nord-Américaines tenait un journal qui renferme des citations liées au cannabis, comme « j’ai semé du chanvre dans un trou boueux près du marais », « j’ai commencé à séparer les plants mâles des femelles trop tard … en retirant le chanvre (mâle). C’était trop tard pour la floraison du chanvre de trois semaines ou un mois ». Ce qui implique que George voulait récolter du cannabis avec un plus riche contenu en THC en séparant les mâles des femelles. De plus, il y a des indications d’une utilisation du chanvre par George comme un antidouleur contre ses maux de dents.

6. SHAKESPEARE

Apparemment, Shakespeare était un fin connaisseur de la beuh. Des scientifiques Sud-Américains ont testé 24 pipes empruntées au Shakespeare Birthplace Trust de l’Université de Witwatersrand. En utilisant la chromatographie en phase gazeuse/spectrométrie de masse, ils ont découvert que 8 pipes ont été testées positives pour la présence de cannabis. 4 d’entre elles venaient de la propriété de Shakespeare. Dans un de ces sonnets, Shakespeare écrit « invention in a noted weed », il y a donc une forte probabilité pour que Shakespeare planait sous les effets du cannabis en écrivant ses chefs-d’œuvre. Sympa.

7. SAVONS POUR BÉBÉ

Des bébés testés positifs au cannabis ??!! L’opinion publique panique, comment est-ce possible ?! Les mères ont-elles fumé pendant la grosses ? Les parents donnent-ils des spaces cakes à leurs bébés ? Les bébés font-ils secrètement pousser du cannabis sous leur berceau avec des ampoules CFL ? Non, apparemment, les bébés ont été testés FAUSSEMENT positifs à cause d’ingrédients spéciaux dans des savons, contenant un composé confondu par erreur avec du cannabis par la machine de test. Les savons étaient les suivants : Head-to-Toe Baby Wash et Bedtime Bath de Johnson & Johnson, Night-Time Baby Bath de CVS et Soothing Relief Creamy Wash, Wash Shampoo d’Aveeno. Alors la prochaine fois que vous êtes dépisté positif au cannabis, vous pouvez justifier les résultats du test : expliquez que vous utilisez des savons pour bébé pour rester propre et avec une peau de bébé.

8. COCHONS AU BHOUTAN

Le Bhoutan, un pays où la weed est si courante qu’elle dépasse en nombre l’herbe (la vraie herbe). La weed est considérée comme une nuisance par la population car elle pousse partout. Alors que faire de toute cette beuh ? La donner aux cochons. C’est bien ça, au Bhoutan, les cochons sont nourris au cannabis car cela augmente leur appétit et les rends plus gros. Plus de poids, c’est toujours plus de bacon.

9. OVERDOSES DE CANNABIS ?

Peut-on faire une overdose de cannabis ? Eh bien, vous pouvez toujours essayer, mais sans réussir. L’indice thérapeutique mesure la dose thérapeutique juxtaposée par la dose létale. L’indice thérapeutique du cannabis est d’environ 1:40.000. Pour mourir, vous devriez consommer 40.000 fois la dose qui vous fait planer ! Le National Cancer Institute déclare : « comme les récepteurs cannabinoïdes, au contraire des récepteurs opioïdes, ne sont pas situés dans les zones du cerveau contrôlant la respiration, des overdoses mortelles de Cannabis et cannabinoïdes ne se produisent pas. » Donc les overdoses au cannabis sont pratiquement impossibles. L’indice thérapeutique de l’alcool est de 1:10. Je vous laisse calculer ...

10. UN PRIX NOBEL POUR LE CANNABIS

Imaginez tout l’argent qui est dépensé pour l’incarcération des consommateurs de cannabis, autant d’argent qui pourrait être investi dans des projets innovants pour améliorer nos conditions sociales et environnementales. Imaginez tous les revenus fiscaux dont les gouvernements se privent, ils pourraient créer des écoles, des hôpitaux, de l’énergie renouvelable, de meilleurs services sociaux et ainsi de suite. Imaginez les révolutions médicales que les scientifiques pourraient faire. Le cannabis devrait en fait recevoir le Prix Nobel de la Paix pour toute la positivité qu’il va créer dans le monde.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes