Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Histoire de la valériane

La valériane

La valériane est utilisée depuis des milliers d'années pour ses propriétés médicinales. La plus vieille référence à la plante a été découverte dans des textes datant de 460 avant notre ère, textes dans lesquels sont odeur déplaisante est décrite comme « phu ».

A l'époque d'Hippocrate, et de la naissance de la médecine occidentale, la valériane était un traitement courant pour toute une variété de troubles, qui tournaient tous autour du système digestif ou urinaire, même si beaucoup voyaient en la plante un « guérit-tout » et un améliorateur de la forme en général.

Avant qu'elle soit communément connue en tant que valériane, la plante était aussi connue comme herbe à chat. Même si l'origine du nom fait toujours débat, le consensus général est qu'il vient d'un mot latin signifiant « bonne santé ». Cependant, certains croient que son nom lui vient de son utilisation fréquente par Valarius, un politicien de l'époque.

La valériane a également eu d'autres noms au cours des siècles. Connue comme Amantilla par les Anglo-saxons, elle était souvent utilisée comme sédatif et calmant social. De vieilles recettes en décrivent l'administration à des hommes agressifs ou belliqueux, provoquant alors un calme immédiat. Bien qu'utilisée pour ces effets pratiques, la valériane était également communément utilisée comme épice et en tant qu'ingrédient dans les salades.

Les effets calmants de la Valériane ont également été utilisés au cours de l'histoire récente, jusqu'à nos jours. Par exemple, elle a souvent été administrée aux soldats de la Première Guerre Mondiale pour calmer leur nervosité et anxiété. De nos jours, la consommation de valériane est considérée comme elle l'a toujours été : un sédatif, un calmant social et un traitement potentiel pour les crampes et les problèmes intestinaux.

 

Zamnesia

Valériane