Un cultivateur de cannabis a été arrêté après avoir été identifié dans ses vidéo

Publié le :
Catégories : Blog

Un cultivateur de cannabis a été arrêté après avoir été identifié dans ses vidéo

C'est un jour triste quand la communauté du cannabis perd une source d'information de valeur, surtout lorsque c'est une source d'information qui guide beaucoup de cultivateurs débutants à travers leur

C'est un jour triste quand la communauté du cannabis perd une source d'information de valeur, surtout lorsque c'est une source d'information qui guide beaucoup de cultivateurs débutants à travers leurs premiers pas. Malheureusement ces choses arrivent : un cultivateur de cannabis a été arrêté à cause de ces vidéos de tutoriel de culture du cannabis sur YouTube.

Le cultivateur et enseignant en question est Kyle Berry du New Hampshire aux USA. Il a fait quelques légères erreurs et il en paie le prix maintenant. Son cas doit nous rappeler la persécution qui frappe les membres de la communauté du cannabis et les efforts constants des cultivateurs pour rester cachés tout en pratiquant leur art. Cela devrait servir d'avertissement à ceux qui pensent qu'ils peuvent poster ce genre de vidéos sur YouTube sans craindre les répercussions.

Il a été arrêté pour un nombre de raisons très simple. Premièrement, il donnait des explications très détaillées sur où se procurer des graines, comment installer un espace de culture et comment il cultiver ses propres récoltes. Il en est même venu à détailler la décomposition chimique des engrais et des additifs qu'il utilisait. C'est ce qui a attiré l'attention de la police, ça et son propre espace de culture qu'il montrait dans ses vidéos. Rien d'inhabituel cependant, beaucoup de tutoriels enligne vous donnent des informations détaillées tout en vous montrant une salle de culture. La différence avec Kyle Berry, c'est qu'il a fait la malheureuse erreur de montrer un emballage contenant des graines avec son nom et son adresse dessus. Il a aussi malheureusement laissé une réflexion de son visage s'afficher sur une surface réfléchissante.

C'était tout ce dont la police avait besoin : le visage, le nom, l'adresse et des preuves en vidéo d'une salle de culture entretenue par lui. Ceci nous montre la réelle importance de la discrétion et de l'anonymat, si vous décidez de montrer au monde ce que vous faites et comment vous le faites.

Berry n'était pas un cultivateur à grande échelle, il avait 16 plants et une réserve personnelle d'herbe venue d'une récolte précédente. Pas de quoi en faire un commerce, mais suffisamment pour lui et son cercle de proches pendant toutes l'année.

Ce n'est pas le point de vue de la police, qui est allée jusqu'à se moquer des erreurs de Barry. "Il n'est pas la personne la plus intelligente du monde", a déclaré aux médias Michael Downing le shérif de Rockingham County. "Il y a des indications comme quoi il vendait le produit. Ce n'est pas sa première récolte."

Berry, âgé de 40 ans, a subi beaucoup d'opérations chirurgicales dans sa vie et faisait pousser du cannabis pour aider à soulager ses douleurs chroniques. "Je l'ai fait parce que depuis que j'ai 13 ans, j'ai subi 17 opérations," a-t-il déclaré à la cour. "Je n'ai pas réalisé à quel point les médicaments que le prenais diminuaient mon jugement et me tuaient."

Malheureusement le juge ne l'a pas entendu ainsi. En raison de la quantité d'herbe prête à fumer trouvée en sa possession et de la quantité qu'il faisait pousser, le juge Marguerite Wageling ne pouvait pas croire qu'il faisait pousser pour son propre usage personnel, et qui sait, peut-être que ce n'était pas le cas, personne ne peut le savoir à part Barry et ses proches. Heureusement pour Barry, le juge a aussi reconnu que ce n'était qu'une petite installation et non une opération commerciale de grande envergure. En résultat, Barry a été condamné à 2 ans de prisons et quatre mois avec sursis. Et bien que ce soit injuste, ça aurait pu être bien pire.

Cette histoire nous rappelle vraiment l'importance de rester caché, même si vous pensez que votre culture est de petite taille, la police et la justice ne vous feront pas de cadeau si vous ne faites pas attention.

comments powered by Disqus