Stoner Sloth : Le Plus Gros Échec Des Anti-Cannabis Depuis Longtemps

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Stoner Sloth : Le Plus Gros Échec Des Anti-Cannabis Depuis Longtemps

Vous l'avez peut-être vu, c'est hilarant, le gouvernement australien a lancé une nouvelle campagne anti-cannabis, qui fait face à de violentes réactions.

Si vous avez regardé les vidéos Stoner Sloth (paresseux défoncé), vous êtes excusé si vous avez pensé que c’était une blague, ou que c’était un retour des mentalités du passé pour faire rire tout le monde sur le ridicule des positions passées. Malheureusement, ce n’est pas le cas. C’est bel et bien une campagne actuelle et sérieuse tout droit venue des grands esprits du Gouvernement australien de ?Nouvelle-Galles du Sud, essayant d’avertir les adolescents des dangers liés à la consommation de cannabis. À mettre au crédit de son créateur (et probablement à son désespoir), les vidéos sont virales ! Vous pouvez les regarder ci-dessous, de manière assez ironique, elles sont encore plus drôles à voir en ayant fumé !

RÉACTIONS EN MASSE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

Les vidéos montrent des scènes si condescendantes pour la jeunesse d’aujourd’hui bien informée et connectée que de nombreuses personnes ont cru que c’était une parodie ou une blague - et c’est facile de voir pourquoi. Heureusement, la jeunesse australienne a été nombreuse à réagir et à tourner en ridicule la campagne. Beaucoup de personnes se sont ruées sur les médias sociaux pour donner leur avis sur le message et le ton condescendant employé pour le faire passer, faisant chauffer Twitter et Facebook. En voici quelques bons exemples.

Encore plus drôle, la campagne a provoqué une augmentation massive du trafic vers un site internet basé au Colorado et aussi appelé Stoner Sloth - c’est une organisation pro cannabis dont le but est d’aider les gens à «savourer toutes les sensations du cannabis de la graine au sommeil !»

C’est le genre de chose qui ne s’invente pas !

LES EXPERTS MÉDICAUX S’EN DÉTOURNENT

Grâce à l’échec monumental en relations publiques de cette campagne et son échec à apporter toute information éducative ou même factuelle, des experts de santé initialement liés à la campagne s’en éloignent et prennent leurs distances. Selon le porte-parole du Centre National De Prévention et Information sur le Cannabis (NCPIC), leurs experts n’ont été impliqués qu’au stade initial de l’analyse de base, en donnant des recommandations générales sur la façon de construire les vidéos. Ils ont déclaré :

«Dans ce cas, ces recommandations générales étaient d’être conscient que les adolescents sont intelligents et ont accès à beaucoup d’informations, et que donc l’approche de la campagne se devait de les respecter et de ne pas insulter leur intelligence en évitant l’hyperbole.»

Vraiment ?

Même Mike Braid, le premier ministre de ?Nouvelle-Galles du Sud, a reconnu sur Twitter en avec auto-dérision la nature peu réussie de la campagne.

Quoi qu’il en soit, cette campagne anti-cannabis ratée joue en faveur du camp des pro-cannabis. Prendre de haut son public ne fonctionne jamais, surtout avec des adolescents. Ceci montre bien à quel point le camp des anti-cannabis est déconnecté des réalités dans le débat sur la consommation et la légalisation du cannabis. L’entreprise à l’origine de la publicité a essayé de défendre cette dépense de 500.00$ d’argent du contribuable, en déclarant qu’elle était spécialement conçue pour cibler les adolescents et donc qu’elle allait fonctionner. Une fois de plus, je pense qu’ils ont sous-estimé l’intelligence de leur public. Quoi qu’il en soit, les vidéos sont drôles. Si elles vous ont fait rire, alors jetez un œil au groupe Marijuana Makes You Violent. Ils créent du contenu satirique sur le sujet du cannabis, même si l’aspect satirique échappe à certains. Les reprises et commentaires venus de l’extrême droite et des gens qui se moquent d’eux sont excellents !

comments powered by Disqus