Shakespeare était-il défoncé en écrivant ses chefs-d'oeuvre ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Shakespeare était-il défoncé en écrivant ses chefs-d'oeuvre ?

S'il faut en croire de nouvelles découvertes scientifiques et archéologiques, certaines des plus grandes œuvres littéraires jamais écrites pourraient avoir été créées sous l'influence du cannabis.

Shakespeare est considéré par beaucoup de personnes comme étant l'un des plus grands esprits littéraires à avoir jamais vu le jour, ayant créé des œuvres toujours utilisées comme bases pour la narration moderne de nos jours. Il suffit de faire une recherche internet sur les films inspirés par Shakespeare pour voir apparaître de longues listes d’œuvres classiques modernes tirant leurs origines de ses travaux. Il se trouve que de nouveaux éléments suggèrent que cet auteur dramatique si apprécié était amateur de cannabis, ce qui fait surgir l'hypothèse que le cannabis pourrait avoir été un facteur d'inspiration dans ses travaux.

Cette révélation nous vient d'une équipe de scientifiques sud-africains, à qui on a prêté des fragments de pipe datés de plus de 400 ans ayant été mis au jour dans le jardin de Shakespeare. En les analysant avec la technique de chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse, l'équipe a découvert des résidus de cannabis qui pourraient être dus à une consommation de cannabis.

De la cocaïne a également été trouvée sur certains de ces fragments, cependant, ils ne sont pas considérés comme venant réellement du domicile de Shakespeare.

Il pourrait également y avoir des indices de la consommation de cannabis de l'auteur dans ses œuvres, dans lesquelles il rejette « les méthodes nouvelles et les formules étrangères  » en faveur d'une « herbe ». Certains pensent que les composés étranges pourraient être une référence à la cocaïne. Cependant, ce n'est qu'une interprétation (même si c'en est une bonne) qui est largement débattue.

Quoi qu'il en soit, il y a des preuves fortes pour suggérer que cette légende de la littérature aimait fumer un joint de temps en temps et cela pourrait aider à expliquer les merveilles qu'il a écrites. Imaginez, si l'herbe était légale de nos jours, qui sait quelles œuvres d'art pourrait être crées !

Produits connexes