Les Top 6 Publicités Liées Au Cannabis


Dernière édition :
Publié :
Catégories : Art & CultureBlogCannabis

Publicités Liées Au Cannabis


Les étranges publicités sur le cannabis nous amusent depuis des décennies. Découvrez les meilleures pubs pro et anti-cannabis existantes à l'heure d'aujourd’hui. Appréciez l'humour.

Les publicités anti-marijuana des années 30 virevoltent au sommet de l'humour ; bien qu'à l'époque, elles effrayaient les masses en diabolisant avec virulence cette douce plante. Depuis, les publicités prohibitionnistes continuent de stigmatiser la marijuana et ses consommateurs - jusqu'à aujourd'hui.

Grâce aux changements opérés aujourd'hui par la loi et dans les mœurs, les publicités pro-cannabis sont également projetées sur nos écrans de télévision (enfin, principalement, sur les écrans d'ordinateur, c'est le XXIe siècle les gars.) Accrochez-vous, il est temps d'entrer dans la sphère des meilleures publicités liées au cannabis.

PAUVRE SIMON ET SES INVITÉS INDÉSIRABLES

Simon roule un joint dans un appartement obscur. Après s'être allumé son spliff, les spectateurs sont transportés dans l'enceinte des pensées influencées par la ganja de ce dernier. Puis, d'incroyables personnages apparaissent : Ricanement, Bonheur, Bavard, Détente, Fringale et bien évidemment, Dr. Posé.

La fête, agrémentée de Dubstep Lo-Fi bat son plein jusqu'à l'arrivée des fauteurs de troubles tels que Crise D'angoisse, Anxiété, Paranoïa et Vomito dont leurs caractéristiques, tirés de leur nom, s'empressent de semer la zizanie dans l'ambiance festive de la fête de Simon.

Une fois qu'on est transporté en dehors du cerveau de Simon, on ne voit plus qu'un jeune homme assis dans son canapé visiblement confus et angoissé. Le dernier message de la pub indique : « le cannabis peut jouer des tours à votre esprit, pour en savoir plus, parlez à Frank ».

Ce qu'on en pense ? Tout d'abord, lorsque l'on est transporté dans le cerveau de Simon et que le personnage avec une pancarte indiquant « Simon » au-dessus de sa tête ouvre la porte aux autres personnages tels que Bonheur, Ricanement et Fringale, on ne peut que se demander qui « est » véritablement Simon ?

Cela peut soulever d'importantes questions philosophiques vis-à-vis de l'identité humaine ; les sensations et les sentiments ne font-ils pas tous partis de l'existence de Simon ? Ou « Simon » serait-il en réalité une forme métaphysique à l'intérieur de lui-même, ce qui en reviendrait à se demander qui il est véritablement ? Qu'est-ce que la vie ? Deuxièmement, pourquoi « Frank » est-il celui auquel on doit poser des questions sur le cannabis ?

Il semblerait que cette publicité soit destinée uniquement aux adolescents blancs. Simon est un jeune homme blanc sympathique qui peut faire appel à une autre personne du nom de « Frank » qui serait supposément, issu d'un environnement culturel similaire à celui de Simon excluant ainsi le reste du monde d'une conversation sur le cannabis.

Troisièmement, Fringale rentre dans la soirée avec des chips. Néanmoins, un peu plus tard, il mange du popcorn... Où a-t-il trouvé ce pop-corn ? Quoi qu’il en soit, on peut dire en conclusion que la musique d'arrière-plan correspond parfaitement avec le thème de la publicité.

CELUI QUI MURMURAIT À L'OREILLE DES FUMEURS

Le scénario est assez direct. La fumeuse « Lindsey » entre dans la cuisine et entend son chien lui parler dans une langue humaine. Le chien inquiet explique à Lindsey qu'elle n'est pas la même personne lorsqu'elle fume et qu'elle lui manque profondément. Le message de cette publicité est clair : si vous fumez de l'herbe, vous aurez des supers-pouvoirs qui vous permettront de communiquer avec d'autres espèces.

Pas mal, hein ? Imaginez toutes les discussions qu'on pourrait avoir avec nos animaux, tous les points de vus et la sagesse dont ils pourraient nous faire part. Honnêtement, qui ne s'est pas déjà demandé sur Terre ce que les animaux pensent des humains : nous apprécient-ils ? Pensent-ils que notre espèce a touché le fond lorsque Trump a été élu ?

Bon, Lindsey est désormais en mesure de pouvoir transmettre ce message important au reste de ses semblables et le chien est déçu parce qu'elle fume de l'herbe ?

C'est un peu égoïste de la part du chien, en réalité. Bien qu'il subsiste une véritable question : « comment l'annoncerais-tu à un ami ? » C'est simple : regardez Dr. Dolittle, prenez des notes sur Eddie Murphy, allez voir votre ami et dites-lui à quel point votre chien est mignon et égoïste.

PERSONNE N'ÉGALE LES HOLLANDAIS

Dans le style des films d'horreur néoclassiques tels que The Grudge ou The Ring (Le Cercle), cette compagnie hollandaise a créé une publicité pour... On va d'abord vous laisser regarder et deviner. Mais réfléchissez vite, car vous n'aurez que 10 secondes avant que l'horrible vérité ne vous soit révélée.

Bon d'accord, comparer cette publicité avec The Ring était un peu poussé... Si vous voyez ce que je veux dire. Mais honnêtement, auriez-vous vraiment cliqué sur le bouton lecture si on vous avait dit : « cliquez-ici et regardez une plante pousser ? ».

Cette publicité est loin d'être aussi angoissante qu'un film d'horreur japonais, mais le concept reste des plus honorables. Et le seul visage humain à apparaître à l'écran bouge sensiblement de la même façon que celui de Samara dans The Ring, alors je pense qu'on peut dire qu'on n'était pas non plus complètement à côté de la plaque hein ?

En gros, cette publicité est un time-lapse d'un plant de cannabis solitaire, poussant tranquillement sur une table à manger quelque part aux Pays-Bas. Le texte qui défile en bas de l'écran encourage directement le spectateur avec ce message : « Faites pousser vos plantes à l'aide d'une énergie propre, écologique et peu coûteuse ! ».

S'ensuit l'apparition d'une femme qui vient arroser sa plante. Vous savez, ce même genre de femme qui pourrait être votre voisine ou la folle aux chats du quartier (loin de nous l'idée de se moquer de l'actrice qui l'incarne, on aime les chats comme n'importe qui d'autre).

Budget Energy, l'entreprise à la vision apparemment très libérale sur la meilleure façon d'utiliser vos watts est tout à fait le genre d'entreprise que nous chez Zamnesia, pouvons soutenir.

C'EST BIZARRE-DINE MEC

Un homme mexicain doté d'une fabuleuse moustache se tapit à l'arrière d'une ruelle sombre où il y vend des sushis. Il vend tous type de sushis : saumon, thon, crevettes, sashimi, et même du poulpe. La façon dont il parle pour vendre ses merveilles japonaises rappelle la façon de faire d'un dealer reliant ainsi la drogue avec les sushis.

Le message de cette publicité est : « Vous n’achèteriez pas vos sushis à cet homme-là, alors pourquoi lui acheter de la marijuana ? » Tout d'abord, heureusement que cet homme est représenté comme un Mexicain, sinon, comment aurait-on pu faire pour comprendre que le produit qu'il vend se réfère à la drogue ?

Ensuite, l'homme a un sacré talent de vente et il a le sens du spectacle. S'il gérait un restaurant de sushis, il n'y a aucun doute qu'il serait en couverture des meilleurs magazines sur les sushis.

Finalement, le poisson et la weed ne sont pas la même chose. Selon la communauté scientifique, il semblerait que le poisson pourrisse rapidement s'il est conservé dans la poche d'une veste en cuir ce qui n'est pas le cas de la marijuana curée.

C'est une publicité humoristique qui cherche à pousser les gens à acheter de l'herbe de meilleure qualité chez marijuanadoctors.com. On peut en conclure que c'est une publicité bien faite et mémorable.

PHELPS, ALCOOL, MARIJUANA, ET UN ŒUF

Michael Phelps n'est pas seulement sur Terre pour gagner d'innombrables médailles d'or, mais aussi pour partager un message important vis-à-vis des drogues.

Cette publicité du Super Bowl utilise le statut de Phelps pour faire une parodie d'une célèbre publicité anti-weed des années 80 qui montre simplement un œuf en train d'être brouillé accompagné du message « voici votre cerveau lorsque vous êtes sous drogue, des questions? ». Dans l'adaptation, Phelps, usant de sa perspicacité légendaire déclare : « Ceci, est juste un œuf, des questions ? ».

Au cas où vous ne le sauriez pas, Michael Phelps a été attrapé en train de fumer de l'herbe il y a de ça quelques années ce qui lui a valu la perte de son partenariat avec Kellogg’s. Cependant, cela lui a permis d'obtenir un statut légendaire de fumeur qui montre que les fumeurs sont également des gagnants. On retourne à la pub.

Au début, il y a une séquence de film un peu agitée où on voit une bagarre de bar alcoolisée tandis que la seconde séquence montre les effets induits par la marijuana de la même manière que les films à l'époque d'Ansliger dans les années 30. Et bien évidemment, l'apogée de cette pub est un œuf. Juste un œuf. Des questions ?

LE CHIRURGIEN DÉFONCÉ DE TES PIRES CAUCHEMARS

Enfin et surtout, cette P.S.A (annonce du service public) gagne le prix de la campagne anti-weed la plus drôle jamais faite. Le pauvre garçon souffrant de l'appendicite est allongé, effrayé sur la table d'opération.

Le chirurgien est train de fumer de la bonne weed (# je prendrais la même chose que lui s'il vous plaît), et il ricane tout en confondant le problème du garçon avec une amygdalite. Le garçon quant à lui, lui répète que c'est une appendicite mais malgré tout, le docteur l'ignore et s'esclaffe de rire.

Une voix officielle raconte : « et si un joint se trouvait dans la main de votre chirurgien, de votre avocat ou de votre policier du coin, diriez-vous toujours que la marijuana est sans danger ? » Maintenant, demandons la même chose, si une pomme de terre se trouvait dans la main d'un de vos pompiers du coin tandis qu'un bâtiment prend feu, diriez-vous que les pommes de terre sont toujours sans danger ?Y a pas à dire, cette analogie est 100 % vérifiable et honnête.

Ensuite, un policier fumant de l'herbe ne serait pas sans dangers, cela résulterait simplement en un gain de confiance de la part des communautés d'une manière pacifique et où beaucoup se sentiraient bien plus en sécurité.

CONCLUSION : LES PUBLICITÉS SUR LA DROGUE

Seul le temps nous permettra de découvrir de nouvelles publicités étranges liées au cannabis. Bien qu'on peut malgré tout prévoir qu'il y aura de nombreuses publicités pro-cannabis qui apparaîtront et qu'avec un peu de chance, les pubs ridicules anti-weed elles, disparaîtront. Dans tous les cas, appréciez votre joint, votre vie, le présent et le futur.
Peace !

Guest Writer

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

De nos auteurs

Produits Connexes