L'armée italienne va faire pousser de l'herbe

Publié le :
Catégories : BlogCannabis médicalCulture du Cannabis

L'armée italienne va faire pousser de l'herbe

Comment faire quand dans votre pays la demande pour le cannabis médical explose ? Il faut faire appel à l'armée pour commencer à en cultiver.

Selon des informations récentes, l'armée italienne va commencer à superviser la culture de cannabis médical et la production de cannabis et de remèdes afin répondre à la demande en constante croissance de médicaments à base de cannabis. Au point où en sont les choses, tout résident italien cherchant à se procurer des remèdes liés au cannabis doit passer par une série de manœuvres acrobatiques administratives pour pouvoir en obtenir.

C'est surtout dû au mélange habituel d'une législation inadaptée, de raisons politiques et de problèmes d'offre et de demande. Le cannabis médical a été légalisé en Italie au début des années 90, mais à cause de l'opposition politique et de la bureaucratie, il n'existe pas de cultures de cannabis médical dans le pays et tous les remèdes à base de cannabis doivent être importées, ce qui entraîne une explosion des coûts : un mois de traitement (par exemple Sativex) coûte 700€ !

Le gouvernement va faire une annonce à ce sujet dans le courant du mois. Si les choses avancent, une usine pharmaceutique militaire (sic) commencera à produire des médicaments à base de cannabis pour les Italiens. Ceci résoudra probablement les coûts déments pour l’État du cannabis médical et le rendra plus accessible pour les patients.

Selon le ministère de la santé italien, cette action est menée selon le point de vue qu'elle ne mènera pas à une légalisation plus large du cannabis, mais nous avons du mal à y croire. Même si à court terme la différence ne sera pas énorme, le problème de la légalisation du cannabis finira bien par se poser à un moment. Et à ce moment l'Italie aura déjà les bases, contrôlées par le gouvernement, de la culture et de la production du cannabis, ce qui facilitera certainement les choses.

Quels que soient les changements possibles dans le futur, on peut certainement dire de ce développement que c'est une bonne chose. Bien entendu, l'idée que l'armée contrôle quelque chose en rapport avec la santé publique est toujours un peu effrayante, mais le fait est que ceux qui ont vraiment besoin de produits du cannabis pourront bientôt s'en procurer bien plus facilement.

comments powered by Disqus