Blog
Les Effets De La Weed Sur Les Performances Sportives
9 min

Les Effets De La Weed Sur Les Performances Sportives

9 min

Le cannabis est connu pour rendre les films et la musique plus appréciables et pour rendre la sociabilisation plus facile. Mais pourrait-elle bénéficier à l’activité physique et au sport ? Continuez la lecture pour plonger dans le monde du cannabis et des performances sportives.

Nombreuses sont les personnes qui savent que le cannabis peut améliorer le quotidien. Mais avez-vous déjà pensé à consommé du cannabis avant de faire un saut à a salle de sport ou de déguster un comestible en guise de collation après l’entrainement ? La plupart d’entre nous répondront que non, mais il peut pourtant y avoir plusieurs avantages au mélange du cannabis et de l’activité physique.

S’entrainer sous cannabis

S’entrainer sous cannabis

Avant de nous intéresser de plus près aux performances sportives, il nous faut d’abord établir ce que l’on essaie d’achever : quels attributs liés au sport essaie-t-on d’améliorer ? Pour certaines personnes, il s’agira d’atteindre un nouveau record personnel, pour d’autres, il s’agira d’avoir la force mentale de battre leur chrono précédent.

Impossible non plus de passer à côté d’un aspect tout aussi crucial dans la performance sportive : la récupération. Récupérer après un entrainement est essentiel pour éviter les blessures, augmenter la masse musculaire et vivre une vie saine et en mouvement. Alors, quelle est exactement la place du cannabis dans le sujet complexe qu’est la performance sportive ?

Eh bien, il semble que le cannabis soit à la fois une bénédiction et une malédiction selon vos objectifs. Pour être un peu plus scientifiques, nous dirons qu’il peut à la fois être ergogénique et ergolytique.

Ergogénique vs ergolytique

Les termes ergogénique et ergolytique peuvent sembler un peu exagérés dans un article sur le cannabis et le sport, mais vous découvrirez vite que de nombreuses études liées au cannabis emploient ces termes pour aborder les implications formelles de la consommation de drogue dans le sport (Eichner, 1993).

  • Ergogénique : N’importe quelle substance qui améliore les performances, la production d’énergie, la synthèse protéique ou la récupération. Ces substances ne sont pas toujours illicites (caféine), mais la plupart des sports professionnels régulent la consommation de substances ergogéniques.

  • Ergolytique : Si une substance a un effet négatif sur la performance d’une quelconque manière, elle est considérée ergolytique. Il peut s’agir de l’alcool, du tabac et parfois du cannabis.

Les effets du cannabis sur les performances sportives

Maintenant que l’on sait ce que signifie performances sportives et comment sont catégorisées les substances, il est temps d’aborder le sujet du cannabis. Pour rester fidèles à notre sujet, le sport, nous examinerons les résultats de la recherche sur le cannabis dans trois domaines clés : l’endurance, la récupération et la fonction cognitive.

Cannabis et endurance

Cannabis et endurance

L’endurance, ou « capacité à endurer » est un domaine clé pour les athlètes. Il s’agit en fait d’un domaine clé pour tout le monde, car qui n’aimerait pas être capable de faire quelques minutes de plus d’une activité qu’on adore. Alors, la weed pourrait-elle nous aider ?

Selon un examen publié dns la revue Journal of Cannabis Research, la réponse est complexe (Kramer et al., 2020). Kramer et ses associés soulignent que « les avantages pourraient plausiblement être véhiculés par l’amélioration psychotrope ou la réduction de la douleur ». Les effets du cannabis pourraient aider un athlète à se dépasser et ainsi encourager une performance maximale.

Cependant, en mesurant la VO₂max (absorption maximale d’oxygène) et la CPT (capacité de travail physique), deux indicateurs forts de la performance physique, les chercheurs n’ont pas réussi à observer de différence entre les groupes de contrôle et les consommateurs chroniques de cannabis.

Nous devons souligner qu’au moment de la publication de la revue, seules quatre études répondaient à ses critères stricts, il est donc difficile de donner une réponse définitive sur le sujet. Il semble que la seule façon de le savoir soit de faire une longue course dans la nature avec de la bonne musique et un joint.

Articles liés

Meilleures Variétés De Cannabis Pour Performer Et Récupérer Au Sport

Cannabis et récupération musculaire

Cannabis et récupération musculaire

De nombreux entraineurs et athlètes considèrent que la récupération est l’aspect le plus crucial de la performance sportive. Après tout, c’est la constance dans l’entrainement qui mène au développement physique. Cependant, lorsqu’il s’agit d’obtenir un repos de qualité, il semble que nous devrions nous concentrer sur les variétés à forte teneur en CBD et les produits axés sur le CBD plutôt que sur le cannabis à forte teneur en THC.

Un examen s’est intéressé aux effets du THC et du CBD sur les performances sportives et la récupération. Alors que le THC était généralement associé à un plus grand rapport risque/récompense (trop planer pour se souvenir de ses séries et répétitions, par exemple), le CBD présentait un profil beaucoup plus favorable (Burr et al., 2021).

Les chercheurs ont conclu que « l’utilisation du CBD par les athlètes est probablement plus pertinente pour la récupération pendant l’entrainement et durant la compétition », avant d’ajouter qu’il est prometteur « grâce à un certain nombre de mécanismes potentiels ». La plus grande force du CBD semble être son absence d’effets secondaires notables, ce qui en fait un choix beaucoup plus polyvalent.

Cannabis et fonction cognitive

Cannabis et fonction cognitive

Un dernier aspect de la performance physique à considérer en relation avec le cannabis est la fonction cognitive. S’il est indéniable que la technique et le travail acharné sont essentiels pour atteindre le plus haut niveau, la résilience mentale joue un rôle important dans le dépassement des plateaux.

Une fois de plus, il semble que le CBD soit à l’honneur ici, avec un examen publié dans Sports Medicine soulignant l’impact potentiel du cannabidiol (CBD) sur des facteurs athlétiques tels que le sommeil, la douleur, la thermorégulation, l’anxiété liée à la performance sportive et le stress (McCartney et al., 2020).

L’étude arrive cependant à des conclusions similaires à celles que nous avons déjà vues : les preuves disponibles sont préliminaires et parfois incohérentes. Bien qu’elle reconnaisse que « le CBD a été signalé comme exerçant un certain nombre d’effets physiologiques, biochimiques et psychologiques qui ont le potentiel de bénéficier aux athlètes », des essais cliniques contrôlés plus rigoureux sont nécessaires.

Articles liés

Comment Compléter Votre Routine Sportive Avec Du CBD

Comment consommer du cannabis pour améliorer ses performances sportives ?

Comment consommer du cannabis pour améliorer ses performances sportives ?

La biodisponibilité d’un produit, sa concentration et la durée de ses effets jouent un rôle majeur dans le mélange du cannabis et de votre sport préféré. Ci-dessous, nous détaillerons comment les modes de consommation les plus populaires pourraient s’adapter aux entrainements sportifs.

Fumer

Fumer a beau être la méthode de consommation qui reste la plus populaire, nous ne l’explorerons pas en détail. Généralement, la fumée s’accompagne d’un tas de produits nocifs qui peuvent ruiner l’apport d’une activité physique.

Si vous vous concentrez sur une activité simple, comme une balade en forêt pour vous dégourdir les jambes, alors un joint n’est pas forcément une mauvaise idée. Cependant, pour tout le reste, il vaut probablement se réserver cette méthode pour après la séance.

Manger des produits comestibles

Les habitués de la salle de sport ne sont pas étrangers à la collation de pré-entraînement, mais si vous envisagez d’ajouter du cannabis à l’équation, vous devrez tenir compte de la puissance et de l’effet à retardement des produits comestibles.

Les produits comestibles sont connus pour coucher (au sens propre comme au sens figuré) même le stoner le plus expérimenté, il est donc essentiel d’établir une dose de base. Cependant, le plus important dans le mélange produit comestible et entrainement sportif n’est peut-être pas la dose, mais le timing : en particulier à quelle distance de votre session d’entrainement vous les mangez.

Le THC peut prendre jusqu’à une heure pour atteindre votre système sanguin et faire effet, vous devrez donc choisir soigneusement le moment de votre collation de pré-entraînement. Idéalement, vous voudrez que le pic de votre high commence quand vous commencez vos séries, afin de ne pas perturber l’échauffement et les étirements. Enfin, de nombreux produits comestibles sont riches en calories, vous devrez donc décider s’ils correspondent à vos objectifs de remise en forme.

Vaporiser

La vaporisation du cannabis a deux avantages principaux : son intensité et la rapidité d’apparition de ses effets (près de 10 minutes). Avec la vaporisation, il est possible d’ajuster sur mesure votre consommation en fonction de l’exercice ou du type d’entrainement, car vous pourrez commencer par une variété riche en THC et finir par quelque chose de plus centré sur le CBD après l’entrainement. Selon vos objectifs physiques, vous pourrez même tester une variété ayant un ratio THC:CBD équivalent pour capitaliser sur cette synergie.

Huile au CBD

Techniquement, l’huile au CBD n’est pas une méthode de consommation, mais étant donné l’accent mis sur le cannabidiol dans les recherches mentionnées ci-dessus, il est logique d’explorer ce produit plus en détail. L’avantage de l’huile au CBD est la possibilité d’ajuster la biodisponibilité, en choisissant entre une consommation sublinguale ou orale.

La consommation sublinguale a un effet plus rapide, tandis que la consommation orale dure plus longtemps, mais vous devrez attendre environ 45–60 minutes pour en ressentir les effets. Pour ce qui est de votre choix, là encore, cela dépend entièrement du sport, de l’activité ou de l’objectif.

N’oubliez pas que la plupart des recherches sur le CBD se concentrent sur la récupération, donc si vous avez déjà une bonne routine post-entrainement (sommeil, étirements et nutrition), vous ne remarquerez peut-être pas d’amélioration significative.

Articles liés

Les Bienfaits De L'Huile Au CBD: Pourquoi En Consommer ?

Tests de dépistage de drogue dans le sport : THC et CBD

Tests de dépistage de drogue dans le sport : THC et CBD

En tant que sportif amateur, c’est à vous de décider si le cannabis est bon ou non pour vos performances sportives. Cependant, pour les athlètes établis ou en début de carrière, il est judicieux de savoir ce que pense votre fédération des drogues et substances illicites. Qu’on soit d’accord ou non, le cannabis est mal vu par de nombreuses organisations sportives.

THC

La situation concernant le THC et les athlètes professionnels est claire : ce cannabinoïde est strictement interdit, quelle que soit sa provenance ou la manière dont il est consommé. Par exemple, l’Agence américaine antidopage déclare :

« La liste des interdictions de l’AMA identifie le cannabis et les cannabinoïdes comme des substances interdites en compétition ».

Ces règles s’appliquent aussi dans les pays et les États où le cannabis et le THC sont légaux. Si vous avez la moindre question concernant l’usage du cannabis, le plus judicieux sera de vous adresser directement à votre fédération.

CBD

Heureusement, la situation du CBD est plus accommodante, car l’Agence mondiale antidopage ne considère plus ce cannabinoïde comme une substance illicite. Ainsi, la plupart des fédérations et organisations sportives autorisent leurs athlètes à consommer du CBD.

Mais il y a un mais ! Voici ce que les athlètes doivent savoir :

  • Premièrement, bien que le CBD ne soit pas interdit, les fleurs de CBD ou les produits non testés pourraient contenir des niveaux illicites de THC.

  • Ensuite, même si vous trouvez un produit de confiance, de nombreuses fédérations recommandent de faire tester ces produits de manière indépendante afin d’en vérifier le contenu. Cette prudence ne fait qu’ajouter des frais et une encore plus grande complexité.

Quels sont les risques de la consommation de cannabis pour améliorer les performances sportives ?

Quels sont les risques de la consommation de cannabis pour améliorer les performances sportives ?

Après avoir abordé les avantages potentiels et les applications pratiques de la consommation de cannabis dans un contexte sportif, passons à a ses risques. Pour ce qui est de l’aspect légal, nous ne pouvons vous renseigner, car il nous est impossible de savoir ce qu’en dit la législation de votre pays.

Si l’on suppose que vous souhaitez consommer du cannabis en faisant du sport, le risque le plus immédiat à prendre en compte, c’est celui d’une blessure. Impossible de nier que le THC influe sur le temps de réaction et sur la perception, ce qui, si on ajoute des poids en fonte à l’équation, peut donner un résultat relativement dangereux. Mais heureusement, les similitudes entre l’euphorie du cannabis et la célèbre « euphorie du coureur » signifient que l’herbe pourrait être bien mieux adaptée aux exercices aérobiques.

Mais là encore, un manque de données de qualité se fait ressentir. D’un point de vue purement scientifique, les avantages potentiels semblent peu nombreux. Cependant, la beauté du cannabis est qu’il n’y a pas deux expériences identiques et la recherche ne peut pas examiner tous les résultats. Certaines personnes adorent manger des comestibles ou fumer avant de courir, tandis que d’autres trouvent qu’il n’y a rien de mieux qu’un stone relaxant après l’entrainement. En attendant des essais plus approfondis sur l’homme, il semble que les effets de l’herbe sur les performances sportives diffèrent au cas par cas !

Luke Sholl
Luke Sholl
Luke Sholl écrit sur le cannabis, le potentiel de bien-être des cannabinoïdes et l’influence positive de la nature depuis plus de dix ans. Travaillant avec plusieurs revues centrées sur les cannabinoïdes, il publie une variété de contenus numériques grâce à de solides connaissances techniques et scientifiques.
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. Burr, J. F., Cheung, C. P., Kasper, A. M., Gillham, S. H., & Close, G. L. (september 2021). Cannabis and athletic performance. Sports medicine (Auckland, NZ). Geraadpleegd op 15 augustus 2022 - https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  2. Eichner, E.R. (1993). Ergolytic drugs in medicine and sports. The American journal of medicine. Geraadpleegd op 12 augustus 2022 - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  3. Kramer, A., Sinclair, J., Sharpe, L., & Sarris, J. (7 oktober 2020). Chronic cannabis consumption and physical exercise performance in Healthy Adults: A systematic review - journal of cannabis research. BioMed Central. Geraadpleegd op 15 augustus 2022 - https://jcannabisresearch.biomedcentral.com
  4. McCartney, D., Benson, M. J., Desbrow, B., Irwin, C., Suraev, A., & McGregor, I. S. (6 juli 2020). Cannabidiol and sports performance: A narrative review of relevant evidence and recommendations for future research - sports medicine - open. SpringerOpen. Geraadpleegd op 15 augustus 2022 - https://sportsmedicine-open.springeropen.com
Actualités Effets
Recherche par catégories
ou
Rechercher