Comment cacher votre culture en extérieur

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Comment cacher votre culture en extérieur

Cultiver du cannabis en extérieur est très enthousiasmant : c'est la voie de mère nature. Mais pour que cela soit un succès, il faut que les opérations soient discrètes et cachées.

Une des plus grandes préoccupations dans la culture en extérieur, surtout dans la culture en guérilla, est de cacher votre cannabis. Avec une planification soigneuse, il est possible d'aller plus loin et de minimiser les risques que vos beautés vertes accrochent le regard de quelqu'un.

LOIN DES YEUX, LOIN DU CŒUR

La première mesure, et la plus basique, pour cacher vos plants de cannabis, est de ne pas planter à un endroit où des passants pourraient les voir ou les sentir. Ceci implique de ne pas planter près d'un chemin, ni dans un coin de votre jardin qui peut se voir de l'extérieur, ni près d'une clôture, ni dans une zone densément peuplée, ni dans un endroit qui pourrait facilement attirer les soupçons.

Si vous plantez loin de votre domicile, vous devez également prendre en compte le fait que vous pourriez attirer les soupçons. Faire une promenade en forêt avec un sac de terreau sous le bras est plutôt suspect. Même l'endroit où vous garez votre véhicule quand vous visitez votre site de plantation en extérieur est un point à bien considérer. Une voiture garée en plein milieu de nulle part peut attirer les soupçons, mais si vous vous garez sur un parking au milieu d'autre véhicules, personne ne verra la différence.

CAMOUFLAGE ACTIF

Une façon plutôt astucieuse de déguiser votre cannabis est d'y attacher les fleurs d'une autre plante. De cette façon, si un passant ou promeneur jette un œil sur vos plants, il ne les reconnaîtra probablement pas comme étant du cannabis. Bien entendu, s'ils s'arrêtent pour jeter un œil de plus près, ils peuvent s'apercevoir que c'est du cannabis, mais cette mesure peut éviter au cannabis d'être reconnu de loin au premier coup d’œil. Gardez à l'esprit que les fleurs que vous attacherez vont probablement se faner et mourir en quelques jours, il vous faut donc en rattacher en continu.

PARMI LE FEUILLAGE

Un autre bon moyen de cacher votre cannabis est de le cultiver parmi d'autres plantes à l'aspect similaire, ou simplement des plants de haute taille. Vous pouvez même cultiver sous la canopée d'un arbre, ou dans un fourré. Rappelez-vous simplement que le cannabis a besoin de recevoir la lumière directe du soleil, alors ne le couvrez pas totalement !

Quelques bons exemples de plantes à cultiver pour couvrir le cannabis :

Bambou

Plants de tomate

Grande herbe à poux

Sumac

Maïs

Si vous avez l'intention de cultiver au cœur d'un fourré, vous pouvez vous creuser un passage petit et discret jusqu'au centre, puis vous n'avez plus qu'à vider le centre pour planter. De cette façon, vous aurez un buisson obstructif tout autour de votre plantation. Si c'est un fourré particulièrement dense, personne ne pourra voir ce qu'il y a au milieu et avec un peu de chance personne ne verra le petit chemin que vous avez aménagé. Vous pourriez même prendre des mesures pour bloquer et cacher le chemin.

MOTUS ET BOUCHE COUSUE

L'une des raisons les plus courantes derrière une saisie de la police ou un vol est que le cultivateur en a parlé à quelqu'un. La meilleure chose à faire est de ne jamais dire à personne où se trouve votre plantation, ou encore mieux, de ne jamais dire que vous cultivez. Bien sûr, vous pouvez faire confiance à vos amis, mais s'ils en parlent à leur entourage ? Les choses peuvent rapidement devenir hors de contrôle avec le bouche à oreille. Si vous n'en parlez à personne, alors ce n'est pas un problème. Parce qu'au final, même s'il peut être très tentant d'en parler fièrement, vos cultures sont pour vous uniquement, alors pourquoi en parler à d'autres ?

Avec ces quelques points simples, vous pouvez vous assurer que votre culture amateur en extérieur reste privée, cachée et personnelle. Soyez malin, soyez en sécurité.