Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Guide de Culture

Comment Correctement Affiner Votre Cannabis

Comment Correctement Affiner Votre Cannabis

Cultiver du cannabis de qualité n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Le processus n’implique pas simplement de planter une graine et de la laisser pousser librement. Plusieurs étapes doivent être menées à bien pour développer des têtes de haute qualité qui feront votre fierté. Cet article décrit en détail la dernière étape, l’étape de l’affinage.

Tout ce qui se passe entre la récolte et la consommation des têtes sèches est considéré comme faisant partie de l’étape de l’affinage. De nombreux concentrés ne nécessitent pas que les têtes passent par le méticuleux processus de l’affinage, cependant, si vous souhaitez avoir de l’herbe sèche de qualité, c’est nécessaire. Parcourons ensemble le processus de l’affinage pour dévoiler le secret qui sépare la mauvaise herbe de la bonne.

POURQUOI AFFINER LES TÊTES ?

Pourquoi n’est-il pas possible de récolter les plants de cannabis aromatiques et de fumer les têtes fraîches comme ils le font dans les films ? Eh bien, dans le monde réel, les têtes doivent être séchées avant d’être fumées. Le processus d’affinage libère la saveur et la puissance tout en séchant les têtes humides sur une période de temps. Ceci donne au final une herbe de loin supérieure. Les têtes affinées :

  • ont moins de risques de provoquer des maux de tête.
  • génère des effets plus lissés, l’anxiété et la paranoïa surviennent souvent après avoir fumé des têtes non-affinées ou mal affinées.
  • ont moins de risques de produire une fumée désagréable.
  • contiennent des terpènes et cannabinoïdes matures, ce qui apporte des sensations plus savoureuses.
  • contiennent des niveaux plus faibles de chlorophylle.

ÉTAPES DE L’AFFINAGE

Nous vous indiquons ici les étapes de l’affinage, en se basant sur les conclusions expertes de sélectionneurs experts. Il est important de noter que chaque cultivateur aura son propre style de travail. Les conditions environnementales varient fortement d’une culture à l’autre, ainsi que les équipements individuels et l’espace physique. Il existe des centaines de façons différentes d’affiner nos têtes de cannabis bien-aimées. Nous allons nous concentrer plus bas sur les techniques les plus fréquemment utilisées, qui sont appliquées dans la plupart des sessions d’affinage.

ÉTAPE 1 : COUPER LES PLANTS

Les plants ont reçu tout l’amour et les nutriments dont ils ont besoin. Ils ont été rincés et les têtes sont pleinement matures et prêtes à être récoltées. Il y a trois façons principales de récolter les plants pour les préparer à l’affinage. Certains coupent le plant entier à partir de la tige portant les racines, certains coupent chaque branche indépendamment et certains préfèrent couper les parties supérieures des branches, en laissant les têtes situées plus bas sur le plant pour les laisser maturer une semaine de plus environ.

Couper le plant entier à partir de la tige principale peut être bénéfique dans les environnements secs afin de conserver une quantité maximale d’humidité. Dans les environnements humides, il est possible de couper le plant entier et de séparer les branches l’une de l’autre, ou de couper indépendamment les branches directement sur le plant.

ÉTAPE 1 : COUPER LES PLANTS

ÉTAPE 2 : PRÉPARER LES TÊTES POUR LE SÉCHAGE

Vient à présent l’étape où les feuilles nourricières sont éliminées pour le processus d’affinage. Selon le niveau d’humidité de votre zone de séchage, les plants seront préparés de différentes façons. Si vous travaillez dans un environnement sec (sous les 40 % d’Humidité Relative env.), il est recommandé de laisser les feuilles nourricières sur les branches, car elles contiennent de l’humidité et peuvent éviter un séchage trop rapide des têtes.

Dans un environnement parfait (env. 60 % d’HR), les branches devraient être débarrassées de leurs feuilles nourricières. Dans les environnements super humides (plus de 70 % d’HR env.), il est préférable de séparer les têtes des branches pour minimiser les niveaux d’humidité.

ÉTAPE 2 : PRÉPARER LES TÊTES POUR LE SÉCHAGE

ÉTAPE 3 : SÉCHAGE

Les plants sont maintenant prêts pour l’environnement de séchage spécifique. La température de l’espace de séchage devrait se situer autour de 20 °C. La zone de séchage est un placard, une tente de culture, un espace en extérieur – pratiquement partout. On peut suspendre les branches sur des cintres, des ficelles, ou placer les têtes sur des séchoirs en grille/filet. La créativité est encouragée. Les têtes ne devraient pas sécher trop vite, ou trop lentement. Le délai parfait pour sécher les têtes à cette étape est de 3-10 jours environ.

Cette étape prend fin quand les têtes sont assez sèches à l’extérieur et qu’elles ont fortement diminué en taille en raison de l’évaporation de l’humidité. À la fin de cette étape, les têtes peuvent perdre jusqu’à 75 % de leur taille. Les branches chargées de têtes sont prêtes pour la prochaine étape quand les plus petites branches se cassent facilement, alors que la tige principale se craque et plie simplement.

À ce moment, les têtes doivent être sèches en surface, mais parfaitement humides à l’intérieur. Si les têtes ont été séparées des branches et placées sur des séchoirs en filet, il suffit de juger au toucher de la sécheresse externe des têtes. Une fois qu’elles sont prêtes, il est temps de séparer les têtes des branches principales et de les placer dans des récipients.

ASTUCE : il existe différentes façons de contrôler la température et l’humidité de son espace de séchage.

  • Air Conditionné – augmente/réduit la température et réduit l’humidité
  • Refroidisseur par Évaporation – réduit la température, augmente l’humidité
  • Déshumidificateur – augmente la température, réduit l’humidité
  • Humidificateur – augmente l’humidité
  • Chauffage – augmente la température, réduit l’humidité

ÉTAPE 4 : L’HEURE DES RÉCIPIENTS

Cette étape permet aux têtes de sécher sur une période de temps plus longue, ce qui augmente fortement la qualité. Les têtes sont placées dans des récipients, boîtes, bocaux, pratiquement tout environnement qui peut être fermé et ouvert pour la ventilation. Cependant, certaines matières sont préférables aux autres. Le plastique devrait être évité, alors que le verre est généralement conseillé.

Vous pouvez acheter des bocaux spéciaux ici sur Zamnesia, qui sont parfaitement adaptés à l’affinage du cannabis. La méthode à l’ancienne, qui est toujours utilisée de nos jours, se sert de bocaux de taille moyenne au col large. Quand un bocal est trop grand, ou que les têtes sont densément disposées, elles peuvent facilement développer de la moisissure. Quand les bocaux sont trop petits, cela peut ne pas être pratique. Des bocaux de taille moyenne sont parfaits.

Une fois les têtes placées dans les bocaux, durant la première semaine environ, les bocaux doivent être ouverts au moins une heure par jour pour laisser l’humidité s’échapper du bocal. En plaçant les têtes dans les bocaux, l’extérieur de l’herbe semblera assez sec. Mais une fois que les têtes seront restées un certain moment dans les bocaux, l’humidité de l’intérieur des têtes se déplacera vers l’extérieur, en équilibrant les niveaux d’humidité.

Pendant les premiers jours suivant le placement des têtes dans le bocal, quand le bocal est secoué, les têtes colleront ensemble comme une grosse masse. Ceci signifie que les têtes sont toujours humides et doivent être séparées à la main pour ne pas développer de moisissure. Une fois que les têtes commencent à se déplacer individuellement, le processus d’affinage avance dans la bonne direction. Si les têtes sont trop sèches et friables, il leur faudra beaucoup plus de temps pour s’affiner correctement.

Dans ce cas, des packs d’humidité spéciaux comme le Boveda Humidipak peuvent être placés à l’intérieur des bocaux pour restaurer l’équilibre dans l’humidité. Vous pouvez acheter un hygromètre, qui mesure le niveau d’humidité dans les bocaux. Pour que l’hygromètre indique des mesures correctes, il doit être placé quelques heures dans le bocal fermé. Vous devez viser 62 % d’humidité dans les bocaux. Après environ 2-4 semaines à cette étape, les têtes devraient être pleinement affinées et prêtes à être consommées. Pour tester si les têtes sont prêtes, vous pourriez simplement en fumer une petite et constater les différences en qualité d’un jour à l’autre.

ÉTAPE 4 : L’HEURE DES RÉCIPIENTS

STOCKAGE À LONG TERME

Si vous souhaitez stocker les têtes affinées pendant une période de temps plus longue, au-delà de 3 mois, il faut les préparer pour le stockage à long terme. Emballer sous vide les têtes et les placer dans un endroit frais et obscur est un bon moyen de préserver leur excellence. On peut aussi placer les têtes dans des bocaux avec des packs à humidité dans un environnement contrôler pour préserver l’herbe.

AFFINAGE DU CANNABIS

Le cannabis affiné régale nos sens avec des arômes et saveurs nuancées. Sauter cette étape donnera de la weed de faible qualité. Cette étape est complètement sous-estimée dans les livres de type bible de culture, qui se concentrent surtout sur la croissance des plants. Le processus d’affinage demande du temps et de l’expertise pour être maîtrisé, mais avec ces étapes précédentes, vous pouvez commencer à développer des têtes encore plus puissantes et savoureuses.