Blog
Comment Réaliser Un Séchage Et Un Curing Correct Des Têtes De Cannabis
4 min

Aérer Ses Têtes En Affinant Son Cannabis

4 min
How To News

« Aérer » ses têtes fait référence au processus qui permet à l’humidité et au CO₂ de s’échapper des bocaux scellés dans lesquels les têtes sont affinées. On pense que ce procédé soulage la pression gazeuse et élimine l’humidité potentiellement nocive de l’environnement d’affinage. On pense que l’aération est essentielle à l’affinage du cannabis.

Le processus d’affinage affecte de manière significative la qualité du produit final et peut être une étape décisive pour votre récolte. La façon dont vous prenez soin de vos têtes affectera non seulement leur puissance, mais aussi leur goût, leur arôme et leur apparence.

L’aération est une partie importante du processus d’affinage qui est parfois négligée. Cette pratique améliorera non seulement la saveur, mais aussi la puissance de vos têtes. Continuez votre lecture pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles l’aération est une partie essentielle du processus d’affinage et sur la façon d’aérer vos pépites comme un pro.

Récolter, Sécher Et Affiner Votre Cannabis

Récolter, Sécher Et Affiner Votre Cannabis

Le processus commence par la récolte. Mais comment savoir si vos plants sont prêts à être récoltés ? La plupart des variétés sont prêtes à être récoltées dans les 2 mois suivant le début de leur floraison. Mais il existe d’aussi façons de savoir si c’est le bon moment, comme les changements de couleur des pistils et des trichomes, et la chute de certaines matières végétales.

La récolte commence généralement par l’un des deux procédés suivants : la taille à sec ou la taille fraiche. La taille fraiche c’est tailler ses têtes de cannabis avant qu’elles n’aient séchées. D’un autre côté, la taille à sec c’est le même processus, mais seulement après avoir séché les têtes sur les branches. Il y a des avantages avec les deux méthodes et cela se résume généralement à sa préférence ou à l’échelle de la culture.

Après la manucure, arrive le séchage. Le processus de séchage prend généralement entre 3 et 7 jours, selon les situations. Dans le cas de la taille à sec, elle se fait en suspendant les branches à l’envers à l’aide de rack ou de portants. Vous saurez que vos têtes sont sèches et prêtes à être affinées si les tiges des branches se cassent en pliant. Avec la taille fraiche, les têtes sont placées sur des racks pour sécher.

Le processus d’affinage devrait idéalement commencer lorsque les têtes ont un taux d’humidité d’environ 30 %–35 %. Plus d’humidité et cela mettra les têtes en danger provoquant le développement de mildiou et de moisissures une fois scellées. Trop sec, la qualité finale des têtes en souffrira.

Certaines personnes choisissent de commencer l’affinage dans des sacs en papier, tandis que d’autres optent directement pour des pots scellés en verre. Le processus d’affinage n’affectera pas seulement la puissance des têtes, mais aussi leur saveur. Le goût des têtes passe de terreux et herbeux à des saveurs plus agréables qui sont généralement associées au cannabis, au fur et à mesure que la matière végétale scellée se décompose avec le temps

Bocal Pour Affinage De Weedvoir BOCAL POUR AFFINAGE DE WEED

Qu’Est-Ce Que L’Aération Et Pourquoi Faut-Il Aérer Ses Têtes ?

Qu’est-ce Que L’aération Et Pourquoi Faut-il Aérer Ses Têtes ?

L’aération est une partie importante du processus d’affinage. « Aérer » vos têtes signifie en fait d’enlever l’air des bocaux en verre dans lesquels vos têtes sont en train de sécher. Au fur et à mesure que les fleurs de cannabis s’affinent, de l’humidité et du CO₂ sont libérés dans l’environnement, en l’occurrence à l’intérieur des pots mason où elles sont affinées.

Le concept est similaire à la façon dont la pression induite par les gaz s’accumule dans le système digestif humain, entraînant un rot. Au fur et à mesure que du gaz et de l’humidité sont libérés dans le bocal scellé, ces derniers doivent être éjecté afin de protéger la qualité des têtes qui s’affinent.

Le concept d’aération n’est cependant pas unique au cannabis, c’est en fait une technique courante dans tout processus de fermentation ou de maturation. Par exemple, les fruits laissés à fermenter dans des bocaux nécessiteront aussi d’être aérés de temps à autre.

Comment Aérer ?

Comment Aérer ?

L’expulsion de l’humidité et des gaz de l’environnement d’affinage est essentielle pour permettre au processus métabolique de fonctionner. La technique varie d’un cultivateur à l’autre.

La façon la plus facile d’aérer ses pépites est de simplement enlever les couvercles scellés des bocaux d’affinage pendant un court moment. Si vous utilisez cette méthode, secouez légèrement les têtes à l’intérieur des bocaux afin de vous assurer que tout bouge. D’autres cultivateurs préfèrent aérer leurs pépites un peu plus en les retirant complètement du pot et en les étalant sur un journal ou un matériau similaire.

En règle générale, les cultivateurs devraient utiliser cette technique au moins une fois par jour pendant au moins 10 secondes. La plupart des experts s’entendent pour dire que lorsqu’ils font faire leur aération tous les jours, l’herbe devrait être bonne à consommer d’ici trois semaines à un mois.

Il peut s’avérer toutefois nécessaire d’ajuster en fonction de certaines conditions. Par exemple, certains cultivateurs préfèrent aérer leurs têtes jusqu’à 30 minutes par jour, alors que d’autres pensent qu’une aération toutes les semaines ou toutes les deux semaines est meilleur pour leurs têtes.

Certains cultivateurs choisissent d’utiliser un hygromètre RH (humidité relative) pour déterminer le taux d’humidité à l’intérieur de leurs pots et, par conséquent, la durée pendant laquelle ils doivent aérer. Si les têtes présentent toujours un taux d’humidité relative supérieur à 70 % même après l’aération, cela signifie probablement qu’elles doivent être retirées du pot d’affinage afin d’être séchées plus en profondeur avant de s’affiner de nouveau.

Pourtant, certains cultivateurs choisissent de continuer le processus d’affinage pendant des mois, voire des années, affirmant que plus l’affinage est long, plus le cannabis devient puissant et délicieux.

David AB

Écrit par: David AB
Auteur et amateur de cannabis venu de l’Ouest canadien. Lorsqu’il n’est pas en train d’écrire, vous le trouverez surement sur les pentes des Rocheuses ou en train de se détendre avec un verre bien frais !

De nos auteurs

Read more about
How To News
Recherche par catégories
ou
Rechercher