Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Les effets de la rue de Syrie : Les inhibiteurs de la MAO & les alcaloïdes harmala

Pegamum HarmalaComme précédemment mentionné, les alcaloïdes dans la rue de Syrie agissent comme des inhibiteurs de la monoamine oxydase, précisément comme des inhibiteurs réversibles de la MAO (IRMAs). Il existe un vrai débat pour savoir si les IRMAs nécessitent la même restriction de tyramine dans l'alimentation que les IMAOs, mais il n'est pas encore tranché. Pour l'instant, nous ne pouvons que conseiller de suivre scrupuleusement un régime IMAO avant de consommer des graines de rue de Syrie. Pour une liste détaillée du régime IMAO, cliquez ici.

Les alcaloïdes harmala agissent en bloquant les enzymes MAO et facilitent l'absorption de DMT et d'autres tryptamines. Cependant, ils provoquent également le dérèglement de l'absorption de la tyramine, qui est présente dans beaucoup d'aliments. Ceci peut être dangereux et peut provoquer une crise d'hypertension. Pour cette raison, il est très important de surveiller votre alimentation quand vous prenez une substance agissant comme IMAO.

Comme la rue de Syrie est un IMAO, elle est souvent utilisée pour potentialiser d'autres plantes psychédéliques, les améliorant et prolongeant les effets. Un bon exemple de cet usage est la consommation de champignons magiques ou de DMT : la consommation préalable de rue de Syrie peut allonger l'expérience pendant 4 heures au maximum selon les rapports. La rue de Syrie peut également être consommée seule comme psychédélique à fortes doses, mais ceci peut entraîner beaucoup d'inconfort physique. Des rapports de consommateurs décrivent comment les alcaloïdes harmala de la rue peuvent engendrer seuls une gamme d'effets hallucinogènes, allant de visuels apparaissant les yeux fermés à des formes et distorsions les yeux ouverts.

 

Zamnesia