R.I.P. Howard Marks, Alias Mr. Nice

Publié le :
Catégories : Blog

R.I.P. Howard Marks, Alias Mr. Nice

Activiste, écrivain, artiste, célèbre contrebandier de drogue et fondateur de Mr. Nice Seeds, Howard Marks a changé le monde. C'est le cœur lourd que nous lui disons adieu.

Howard Marks, alias Mr. Nice, est mort. Une autre icône britannique a trouvé son chemin vers les étoiles. Ce n’est que l’année dernière que ce rebelle célèbre a annoncé qu’il luttait contre le cancer, et qu’il était déjà temps de dire adieu. C’était un homme entouré de mythes et de mystères et sa légende ne sera jamais oubliée.

Et pourtant, au-delà de tout ça, c’était un homme ordinaire. Oui, il a peut-être passé du temps sur une île de la drogue aux Philippines avec des aristocrates exilés, goûté à des délices jamais vus sur le marché dans les montagnes du Népal, ou jeté aux toilettes des liasses de billets de cent dollars, mais il ne s’est jamais tenu à l’écart et il avait toujours du temps pour ses proches.

UNE BRÈVE HISTOIRE DE MR NICE

Surnommé le baron de la drogue le plus sophistiqué de tous les temps, Howard Marks a passé sa jeunesse à grandir au pays de Galles. Il est ensuite allé à l’Université d’Oxford, une des plus prestigieuses au monde, où il a obtenu un diplôme en physique nucléaire et un diplôme post-universitaire en philosophie. Après avoir été diplômé, la vive intelligence et la sagesse de Marks lui ont valu de travailler pour les Services Secrets britanniques. Cependant, avec le temps, il s’est tourné vers la contrebande de drogue. Cette combinaison lui a valu de se faire des contacts dans la Mafia, la CIA, l’IRA et le MI6.

La justice a fini par le rattraper et en 1998 Marks a été arrêté et condamné à 25 ans dans une prison fédérale. Il a été libéré en 1995 après 7 ans d’incarcération. Il est supposé que Marks a reçu son surnom «Mr. Nice» à cette époque, quand il a acheté un passeport auprès du meurtrier Donald Nice.

Depuis lors, il a fait campagne pour des changements dans la législation sur les drogues, en se présentant aux élections parlementaires britanniques en ayant pour seul but de légaliser le cannabis et de le rendre accessible pour tous ceux qui en ont besoin. C’est une campagne personnelle qu’il n’a jamais abandonnée, peu importe où il est allé, en essayant d’éduquer et d’encourager une discussion scientifique et rationnelle au sujet des drogues.

«Je veux qu’il soit légalisé pour une consommation récréative - et je suis ravi de voir qu’ils l’ont fait dans quatre états américains. Après mon expérience entre les mains du système judiciaire américain, les États-Unis étaient le dernier endroit au monde que j’imaginais pouvoir mener le changement.»

Durant sa vie, il a sorti une autobiographie qui s’est très bien vendue, il a travaillé comme chroniqueur pour Loaded Magazine, a lancé une carrière musicale, est devenu un interprète à l’écran et sa vie a fait l’objet d’un film. Bien entendu, il était aussi fortement impliqué avec Mr. Nice Seeds et le CBD Crew !

Mr. Nice

C’est au cours de l’année dernière qu’il a annoncé au monde le diagnostic de son cancer des intestins, à notre grand désespoir. Et pourtant, il a déclaré ne pas avoir de regrets et avoir bien profité de sa vie. Dans son entretien de l’année dernière avec Observer, il a également parlé de son acceptation de la maladie, qui lui avait appris à pleurer.

«Je l’ai acceptée de ma propre façon - qui pour moi était d’apprendre comment pleurer.»

«Je n’avais jamais pleuré avant. En prison, je pleurais intérieurement, mais je devais être le dur, je ne pouvais pas montrer de vulnérabilité. Mais maintenant quand j’y pense, jusqu’à quand je vais vivre de toute façon ? Je ne veux pas vivre jusqu’à 350 ans.»

«La chose étrange est que je n’ai ressenti aucun moment de dépression. Je pense que des gens sont revenus de choses bien pires que ça, et il s’agit d’essayer de retrouver une vie normale dès que possible ... et juste de continuer à vivre.»

QUELQUES FAITS SUR MR NICE

Son départ de notre monde est une tragédie, mais nous nous souviendrons de lui. Voici quelques anecdotes de sa vie que vous ne connaissez peut-être pas.

Il Était Vraiment Un «Nice Guy»

Marks était vraiment un chic type très simple qui s’intéressait vraiment à ceux qui l’entouraient.

«C’était un des vieux rebelles les plus intelligents, sympathiques et charmants que j’ai jamais eu le plaisir de côtoyer,» a déclaré l’acteur Keith Allen.

C’est un sentiment partagé par tous ceux qui l’ont connu et des célébrités se pressent pour lui rendre hommage.

Il N’a Jamais Touché Aux Drogues Dures

Patron du cannabis, Howard Marks n’avait pas le temps de s’occuper d’autres substances. Un de ses amis d’université, Joshua Macmillan, est mort d’une overdose. Cela l’en a détourné pour toute la vie.

«Mon souvenir est vraiment juste de voir le corps de Joshua Macmillan emporté dans les escaliers» a dit Marks. «C’est une expérience très choquante et j’avais toujours eu peur de l’héroïne avant ça, et ça a réglé la question pour moi.»

Il A Déclaré Que Le Cannabis Était D’une Grande Aide Pour Ses Réussite Universitaires

Bien entendu, il était extrêmement intelligent pour commencer (il faut l’être pour aller à Oxford), mais il pensait que c’était le cannabis qui avait activé ses possibilités. Ses amis à l’université sont à présent dans l’élite de nos jours, dont Rick Lambert, un éditeur au Financial Times et Tory Grandee, le dernier gouverneur britannique de Hong Kong. Et pourtant même parmi eux, il brillait par ses prouesses académiques.

«Fumer du cannabis m’a forcé à m’arrêter, à examiner, à analyser et à critiquer chaque étape avant de continuer. Cela m’a aidé non seulement à identifier les faiblesses de certaines théories philosophiques, mais aussi à articuler des points de vue philosophiques alternatifs.»

ADIEU À UNE LÉGENDE

La vie de Howard Marks n’avait rien d’ordinaire, et pourtant malgré tout, il est resté lui-même avec dignité et un vrai coeur en or - peu d’autres personnes pourraient en dire autant. C’est triste de le voir partir, et pourtant il a mené une belle vie et il a laissé une empreinte positive sur le monde. Si vous pouvez lire ceci Howard Marks, il est l’heure de vous reposer.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs