Les Avantages (Et Les Inconvénients) De Consommer du Cannabis Pour Étudier ou S'entraîner

Published :
Catégories : BlogCannabisConsommation De CannabisScience

Cannabis Pour Étudier


La consommation de cannais a longtemps été décrite comme ayant un impact négatif sur la mémoire, l'apprentissage et les capacités mentales. Cependant, de récentes découvertes montrent que ce n'est pas toujours le cas. De nombreuses personnes s'en servent comme aide pour étudier, s'entraîner pour des épreuves athlétiques et même travailler.

Excepté la conduite sous l'emprise, il y a d'autres problématiques tout autant soumises à controverses liées au cannabis et à sa façon d'affecter les performances cérébrales. Le Cannabis psychoactif influence clairement notre cerveau, mais avec quelle ampleur? Les qualités rendant le cannabis efficace dans le traitement de sévères troubles le rendent également craints par les consommateurs peu ou mal informés. Quant aux actions de l'étude et de l'entraînement physique, il y a de nombreux témoignages racontant comment cette herbe peut augmenter votre efficacité, mais il reste tout de même des zones d'ombre à ce niveau.

Malgré les controverses, la question perdure. Est-ce que la marijuana aide ou entrave l'étude ou les capacités cognitives? Il y a plusieurs angles sous lesquels regarder ce problème. Et en voici quelques axes majeurs, malgré le manque définitif de recherches disponibles.

Comme règle générale, quiconque possédant un cerveau en développement ne devrait pas consommer de cannabis. Avec l'exception des patients atteints du Syndrome de Dravet qui se traitent avec du CBD, les enfants et adolescents devraient s'abstenir de consommer cette substance. Les adolescents doivent avoir conscience des impacts à long terme de la consommation de cannabinoïdes psychoactifs avant d'avoir atteint la maturité, étant donné que cela peut grandement perturber le développement du cerveau.

Des recherches effectuées sur la consommation de cannabis des adolescents ont montré des corrélations entre la consommation de cannabis et le niveau d'études, ceux ayant le plus faible "niveau d'éducation" ayant tendance à plus consommer de cannabis que ceux faisant des études plus longues. Croyez le ou non, les mesures de légalisation ont tendance à réduire la consommation des adolescents, vu que la substance est moins stigmatisée et plus librement discutée.

Au delà de ça, les juges sont simplement inefficaces.

Le cannabis peut impacter négativement l'apprentissage, même chez les adultes. Ceci dit, il n'y a pas de preuves que le cannabis impacte la mémoire sur le long terme ou la capacité à analyser et retenir de nouvelles informations. De plus, et dans certaines circonstances, le cannabis peut catalyser la créativité, tout en boostant la productivité et les performances! Ci-après, nous analysons plus en profondeur les pours et les contres de la consommation de cannabis pour étudier ou s'entraîner.

TESTS SCOLAIRES ET HERBE

Tests Scolaires Et Herbe

Savoir si le cannabis influence positivement ou négativement les résultats scolaires a été étudié pendant au moins un demi siècle. De façon peu surprenante, les résultats sont mitigés. Gardez également à l'esprit que les détracteurs du cannabis n'utilisent pas toujours des faits réels dans leurs "études" et arguments. Cependant, et de façon générale, la plupart des gens suggère qu'il n'est probablement pas une très bonne idée de fumer toute substance psychoactive juste avant de passer un examen. L'affaiblissement cognitif induit par la consommation d'herbe varie beaucoup chez tout un chacun. Sur le court terme, les impacts cognitifs du cannabis sont facilement observables, et peuvent vous causer de fortes difficulté à vous souvenir de cette équation ou à utiliser la parfaite figure de style dans votre rédaction.

Cependant, l'impact à long terme du cannabis sur le fonctionnement global cérébral est une histoire complètement différente. Cela inclue les résultats scolaires, professionnels, efforts mentaux intenses ainsi que performances athlétiques. Dans ces domaines, il existe des preuves probantes que le cannabis peut réellement améliorer la productivité et la concentration. Ces résultats viennent remettent en cause le stéréotype du fumeur complètement abruti par le cannabis ou amorphe, ancré dans le canapé.

il y a toutefois d'autres circonstances à considérer en réfléchissant à propos de ce sujet grandement controversé. Le cannabis médical peut potentiellement aider certaines personnes à apprendre dans le système scolaire classique. Enlevez douleur et anxiété de l'équation et les résultats positifs vont commencer à surgir un peu partout. Les patients atteints de troubles post-traumatiques ainsi que de troubles de l'attention témoignent de l'efficacité des cannabinoïdes CBD et THC afin de les aider à se calmer, mais aussi à se concentrer. Ces critères sont essentiels dans la plupart des milieux d'apprentissage, et peuvent complètement changer la façon dont vous voyons la consommation du cannabis.

Dans la réalité, il n'existe pas suffisamment de conclusions scientifiques pour comprendre la manière dont le THC, en particulier, affecte l'apprentissage et l'entraînement. En raison des contraintes politiques et éthiques, la recherche sur le cannabis est souvent effectuée sur des sujets non-humains, et les résultats de ces études ne peuvent donc pas être fiables à 100%. Par exemple, l'étude des cannabinoïdes sur des patients handicapés est un domaine qui bénéficierai beaucoup de plus de recherches, mais qui attend encore d'être exploré plus en profondeur.

DEVRAIS-JE...

Tous témoignages et preuves empiriques mis de côtés, rappelez vous ceci - la consommation de cannabis est avant tout un choix personnel. Consommez-en judicieusement et avec responsabilité. Tandis que les lignes directrices que nous listons ci-dessous sont loin d'être de directs conseils, chacune peut être vue comme un point de départ pour vos décisions personnelles.

CONSOMMER DE LA WEED AVANT D'ÉTUDIER?

C'est une question hautement subjective, qui doit prendre en considération votre propre tolérance et raisons pour lesquelles vous consommez du cannabis. Il y a plusieurs angles sous lesquels regarder ce problème. Certaines variétés de cannabis peuvent réellement embrumer le cerveau, encouragent la sédation et à s'avachir, somnolent, dans le canapé. Et disons le clairement, ce n'est pas une posture idéale pour étudier.

Réciproquement, il y a certains domaines où l'étude peut grandement bénéficier d'avoir préalablement fumé un peu d'herbe. Ceux ayant étudié la philosophie pourront être d'accords sur le fait que le cannabis est une aide précieuse pour contempler et explorer l’existentiel. Par contre pour les maths, peut-être pas. Encore une fois, cela dépend de chacun!! En cas de doutes? S'abstenir.

CONSOMMER DE LA WEED APRÈS AVOIR ÉTUDIÉ?

Vient ensuite la question de la consommation de cannabis après l'étude. Heureusement, fumer un joint après avoir analysé quelques documents ne va pas vous faire "oublier" tout ce que vous venez d'apprendre. En effet, cela peut grandement vous relaxer! Dans de nombreux cas, le cannabis peut vous aider à synthétiser de l'information avec une meilleure efficacité.

CONSOMMER DE LA WEED AVANT UN EXAMEN?

Réponse directe? Probablement pas.

QU'EN EST-IL DU MICRO-DOSAGE?

Le micro-dosage gagne de la vitesse comme la dernière tendance du cannabis en ce moment. Dans les actualités, c'est la façon dont certains patients se traitent, particulièrement s'ils ingèrent oralement la drogue. Il est facile de s'administrer du cannabis de cette façon, et peut aider à atténuer tout effet négatif potentiel. Le micro-dosage du cannabis se base principalement sur des conjectures, et il n'a pas encore été suffisamment étudié pour être validé. Cependant, le futur réserve de nombreuses promesses sur le développement et l'amélioration des variétés de cannabis, dans le but d'améliorer la stimulation mentale, sans vous mettre au lit ou envoyant votre esprit directement dans la stratosphère psychédélique.

TESTS PHYSIQUES ET WEED

Tests Physiques Et Weed

Venons-en à un domaine au moins autant contesté, l'impact des cannabinoïdes sur les performances physiques est un sujet communément débattu. De plus en plus d'athlètes consomment des cannabinoïdes, et notamment le THC, pour s'entraîner et récupérer. Les coureurs de longue distance, par exemple, trouvent que le cannabis les aident à se concentrer, améliore leur endurance tout en les aidant à surmonter la douleur.

Les amateurs de sports extrêmes, comme les snowboarders ou ceux pratiquant l'escalade sur falaise témoignent de l'augmentation de leur confiance produit par le cannabis quand ils affrontent un défi athlétique. Les joueurs de football américain font des vagues quant à la consommation de cannabis comme part de leur thérapie et de la gestion de leur douleur.

Cependant, le cannabis est actuellement une des drogues qui sont couramment inclues dans les tests de dépistage professionnels et conduits par des organismes internationaux. Cela inclue pendant l'entraînement comme avant les compétitions. S'il est effectivement vrai que le cannabis augmente l'endurance et plus globalement les performances, il peut également avoir un impact sur d'autres sujets. Après tout, les cannabinoïdes restent présents dans le corps bien après que leurs effets se dissipent. C'est la raison pour laquelle les tests de dépistage trouvent des résidus de cannabis plusieurs jours ou même semaines après avoir fumé cette dernière latte.

LE CANNABIS PEUT AUGMENTER LA PRODUCTIVITÉ ET L'ÉNERGIE

Le Cannabis Peut Augmenter La Productivité Et L'énergie

De l'autre côté du registre, il y a ceux qui ne jurent que sur la weed pour améliorer leur motivation, productivité, et apprentissage. La plupart de ceux qui la consomment en travaillant disent que cela les aident à éliminer le stress périphérique, et donc à se concentrer sur les tâches qu'ils doivent accomplir.

D'autres disent que cela les aident à analyser plusieurs flux de pensées en simultané. Clairement, c'est encore une fois une réponse subjective. Ceci dit, chaque rapport apporte sa pierre à l'édifice pour réfuter l'idée que la consommation de cannabis est un ticket direct à l'échec et à la pauvreté. Cela défie également les stéréotypes sur la façon dont le cannabis impacte le cerveau et les performances physiques. les cannabinoïdes se fixent naturellement aux récepteurs du système endocannabinoïde qui peut stimuler la créativité, et dans certains cas, aider les individus à atteindre leur pic de performance physique.

LES MEILLEURES VARIÉTÉS À FUMER EN TRAVAILLANT OU ÉTUDIANT

En général, les variétés sativas entraînent une réponse plus énergétique et productive que les indicas. Bien que votre choix peut se faire parmi un vaste panel de variété, l'expérimentation fait part intégrante du plaisir. Voici tout de même quelques suggestions qui pourront vous inspirer

DURBAN POISON

Durban Poison Dutch Passion

La Sud Africaine Durban Poison est une sativa au goût aussi délicieux qu'unique. Ses tons réglisse aident à améliorer l'humeur et à augmenter l'énergie, ses taux de THC approchant des 8-9%. C'est pile la bonne concentration pour une séance d'étude accompagnée par du cannabis, et qui ne va pas trop vous défoncer.

La Durban Poison pousse relativement petite, la rendant idéale pour des cultures en extérieur et sous serre. La période de floraison est plutôt rapide pour une sativa - seulement 8-9 semaines! La plante est résistante aux moisissures, et produit d'importants et fiables rendements.

SUPER SILVER HAZE

Suoer Silver Haze Zamnesia Seeds

Cette variété est l'une des plus populaires au monde. Un mélange hybride de Skunk, Haze et de Northern Lights, combinés pour créer de puissants effets cérébraux. Comme la plupart des sativas, la Super Silver Haze ressemble un peu à un gratte-ciel. Ceci dit elle peut également être cultivée en intérieur. Quand c'est le cas, la plante produit un rendement entre 450 et 550 grammes par mètre carré. En extérieur, les rendements peuvent considérablement augmenter, en fonction des limitations de votre culture.

JACK HERER

Jack Herer Greenhouse Seeds

Nommée en hommage à l'activiste Jack Herer, ce super hybride sativa possède une puissance de 20% de THC ainsi que de forts résultats cérébraux. En tant que descendante d'une Haze et d'une Red Skunk, cette variété produit de superbes têtes en abondance. Les fleurs ressemblent à du pop-corn vert géant parsemé de pistils oranges et recouvert d'un fin manteau de sucre en poudre. Les têtes sont également très résineuses, créant un effet plaisant et enivrant, dont bénéficient les consommateurs médicaux. La Jack Herer a gagné ou s'est bien classée dans 11 Cannabis Cups, et ce n'est pas pour rien.

 

         
  Marguerite Arnold  

Écrit par: Marguerite Arnold
Avec des années d’expérience de l’écriture, Marguerite consacre son temps libre à explorer le secteur du cannabis et les développements du mouvement pour la légalisation.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes