Le Canabis Rend-Il Plus Créatif ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Le Canabis Rend-Il Plus Créatif ?

Bob Marley, Jay-Z et Lady Gaga ont tous attribué au cannabis une aide dans leur créativité. Alors une personne moyenne a-t-elle une chance d'avoir ce genre de succès en fumant du cannabis ?

Souvent, être plus créatif sous l’effet d’une substance psychoactive est un résultat presque garanti. Les personnes les plus banales se mettent à voir des choses dont ils n’ont fait que rêver auparavant, en ressentant une inspiration pour libérer leur créativité. Notre herbe bien-aimée n’y fait pas exception, et de nombreuses personnes influentes attribuent quelques-unes de leurs créations les plus appréciées à l’effet du cannabis fumé. Mais est-ce juste un autre cliché de la culture populaire ? Il semble bien qu’il s’agit ici d’une opposition entre les fumeurs et la science, car la science a déclaré que le THC n’avait pas d’effets améliorant la créativité lors d’une étude menée en 2014.

S’agit-il ici d’un effet placebo et de généralisations hors de contrôle, soutenus par un désir des personnes ordinaires de faire partie des artistes créatifs ? Voir le cannabis comme un moyen «d’améliorer» la créativité pourrait certainement ouvrir ce champ à ceux qui ne pensaient pas que c’était possible pour eux. Alors commençons par ce que les gens disent au sujet de l’utilisation du cannabis pour aider à la créativité.

Ce Que Les Gens Disent

Les citations de fumeurs d’herbe créatifs célèbres sont abondantes, dans tous les secteurs. Des musiciens, des auteurs, des entrepreneurs et bien sûr des philosophes louent tous la consommation de cannabis comme ayant un effet bénéfique sur leur créativité. Ce n’est pas une surprise si un artiste comme Bob Marley a un jour dit «la musique et l’herbe vont ensemble. Je fume de l’herbe depuis longtemps maintenant. Depuis les années 1960, quand j’ai commencé à chanter.»

Parmi les artistes plus récents, on peut citer Jay-Z, «j’ai fumé de l’herbe, et c’est comme ça que j’ai fini Izzo.»

Quand on prend en compte la réussite que ces deux artistes ont eu, ou même aurait eu dans le cas de Bob Marley, c’est difficile de pas en vouloir aussi même juste une portion. Si le cannabis peut faire naître autant de succès, alors ce n’est pas étonnant de voir les gens se tourner vers le cannabis pour dépasser l’angoisse de la page blanche ou pour améliorer la créativité. Cependant, pour ceux deux artistes, peut-on dire qu’il existe de nombreuses histoires de réussite sans consommation de cannabis et que tout dépend donc de la créativité de base de la personne ?

Ce Que Dit La Science

Une étude menée en 2014 par l’Institut de Psychologie de l’Université de Leiden a découvert que recevoir de fortes doses de THC avait un impact négatif sur les capacités des participants à résoudre les tâches qui leurs étaient proposées.

L’étude a séparé 54 consommateurs de cannabis en 3 groupes. Le premier groupe a reçu 22mg de THC par personne, le deuxième groupe 5,5mg et le troisième un placebo. Les participants ne connaissaient pas le dosage reçu et le cannabis était consommé à travers un vaporisateur. Les tests effectuées comprenaient des tests de leur pensée convergente et divergente. La pensée divergente implique de trouver une multitude de réponses, alors que la pensée convergente se limite à quelques réponses possibles. Dans ce cas, le premier test était intitulé «pensez à autant d’utilisations possible pour un stylo» alors que le second test était «quel est le lien entre les mots ‘temps’, ‘cheveu’ et ‘étirement’.»

Même si les participants des groupes à faible dose ou placebo ont affiché des meilleures capacités de pensée créative en comparaison au groupe à forte dose, il n’y avait aucun signe d’augmentation de la créativité dans leurs performances. À cette occasion, cette étude réfute toute affirmation d’une augmentation de la pensée créative suite à la consommation de cannabis. Cependant, si autant de personnes - célèbres et anonymes - si créatives affirment que le cannabis est un améliorateur, il doit bien y avoir quelque chose ...

Le Juste Milieu

Avec un ‘oui’ si clair de la part des gens pour ce qui est de l’amélioration de la pensée créative par le cannabis, l’étude menée ne devait pas être assez conclusive et a dû passer à côté d’une pièce du puzzle. Pour comprendre les effets améliorant la créativité du cannabis, nous devons d’abord comprendre ce qui rend le cerveau créatif. En menant à bien des tâches créatives, ceux qui possèdent une créativité élevée ont un niveau de base plus élevé pour l’activité du lobe frontal (le partie frontale du cerveau) lors de la réalisation d’activité créatives. Le lobe frontal augmente la créativité de deux façons, premièrement en étant le centre de la pensée divergente, la capacité à résoudre les problèmes avec une variété de réponses, ou pour citer la phrase connue, à penser «hors des sentiers battus.» Deuxièmement, il est le siège du nucleus accumbens, un ensemble de neurones qui jouent un rôle important dans la récompense, le plaisir, le rire, l’addiction et le rythme chez les musiciens.

Alors comment l’activité du lobe frontal est-elle reliée à l’impact du cannabis sur la créativité ? Il a été montré que le cannabis augmentait l’activité du lobe frontal en augmentant le débit cérébral sanguin vers cette zone. Pour penser de manière créative, le lobe frontal a besoin de plus d’énergie et donc de plus de sang pour lui apporter le glucose et l’oxygène dont il a besoin. Si le cannabis augmente cet apport de sang au cerveau, il pourrait permettre à ceux qui ont un niveau d’activité de base élevé de maintenir ou d’augmenter leur créativité, alors que chez les autres elle diminuerait, sous l’effet du manque de stimuli du DCS (débit cérébral sanguin).

Conclusion

Alors qu’il ne fait aucun doute que certaines recherches scientifiques ont été réalisés à ce sujet, il y a toujours un nombre impressionnant de témoignages individuels de consommateurs sur la façon dont le cannabis a amélioré ou aidé leur raisonnement créatif. Nous connaissons et aimons tous la sensation d’euphorie que le cannabis apporte, en se fondant dans nos sens. Il se pourrait bien que ce soit l’état créé par le cannabis qui nous permette d’être plus réceptif. Avec le flou dans nos sens, nous pensons de manière moins critique sur le monde qui nous entoure, et au final sur la peinture, la musique ou l’idée en face de nous. Une chose est sûre, rien n’est encore arrêté pour ce sujet de débats passionnés. Plus de recherches sont nécessaires avant qu’un oui ou un non définitif ne puissent être atteints, et en attendant, mener vos propres recherches est fortement recommandé

 

         
  Lucas  

Écrit par: Lucas
Lucas est auteur à temps-partiel et visionnaire à temps-complet. Psychonaute anonyme se fondant dans la société avec son costume-cravate, il œuvre pour apporter au grand public une rationalité basée sur des preuves.

 
 
      De nos auteurs