La production d'opium explose dans le Triangle d'Or

Publié le :
Catégories : BlogMonde

La production d'opium explose dans le Triangle d'Or

Malgré les efforts des gouvernements pour détruire les cultures illégales d'opium, elles sont toujours florissantes dans le Triangle d'Or en Asie, nourrissant le crime organisé et l'addiction aux drogues dures dans le monde entier.

Malgré les efforts des gouvernements pour détruire les cultures illégales d'opium, elles sont toujours florissantes dans le Triangle d'Or en Asie, nourrissant le crime organisé et l'addiction aux drogues dures dans le monde entier.

Selon le dernier rapport annuel d'enquête sur l'opium en Asie du Sud-est de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, la production d'opium a continué à augmenter au Myanmar, les estimations sont d'un bond de 35 % en 2013 pour atteindre 870 tonnes, quantité la plus élevée jamais enregistrée depuis que les Nations Unies ont commencé leur surveillance en 2002.

Opium FieldEn 1999 le gouvernement birman a déclaré vouloir totalement arrêter et éliminer toutes les opérations illégales de production d'opium d'ici 2014. Cependant, la production d'opium a continuellement augmenté, année après année, depuis 2006. Il semble que cet échec ait été causé par l'incapacité des efforts déployés pour l'élimination de l'opium à comprendre et régler les problèmes économiques et politiques à la base de la culture de l'opium : à savoir le fait que les populations birmanes en difficulté peuvent obtenir un revenu 19 fois élevé en cultivant de l'opium plutôt que du riz ou d'autres cultures légales. Ce fait ne leur laisse que peu d'options pour survivre.

Les exploitations agricoles à grande échelle ont tiré les prix des produits agricoles vers le bas, à un niveau bien en-dessous de celui qui permet la survie des paysans. La situation de ces paysans, et l'explosion de l'opium engendrée par leur conditions difficiles, garantit que l'afflux de drogues dures dans le monde n'est pas près de se tarir. Les seuls à tirer des bénéfices de cette situation sont les organisations clandestines et les seigneurs de guerre qui contrôlent ce commerce.

En parlant de seigneurs de guerre, le rapport de l'ONU note également que les efforts pour éradiquer la culture ont provoqué des conflits récents dans les États Kachin et Shan. Le résultat est que les seigneurs de guerre se sont emparés du commerce de l'opium pour financer leur effort de guerre. Ceci a créé un cercle vicieux, dans lequel les pauvres n'ont pas d'autre solution que de produire de l'opium pour survivre, opium qui est vendu aux seigneurs de guerre, qui ensuite le vendent dans le monde entier pour financer leurs guerres, guerres qui aggravent la situation générale et appauvrissent encore plus de gens. C'est une situation très triste, et il n'existe pas de réponses ou de solutions évidentes, mis à part des réformes politiques et agricoles fondamentales.

Le rapport note également comment il était attendu que la production illégale d'opium en Birmanie augmente considérablement pour répondre à la demande qui semblait devoir être créée par la guerre en Afghanistan. Il semblait que les forces de l'ONU pourraient mettre un terme à la production d'opium en Afghanistan, laissant ainsi un énorme vide dans le marché mondial. Ce qui n'avait pas été anticipé cependant était le fait que la production d'opium en Afghanistan atteigne un record historique à la fin 2013. Toutefois, même sans ce vide dans le marché, la production dans le Triangle d'Or a explosé.

Golden Triangle

Le Triangle d'Or comprend le Myanmar, le Laos et la Thaïlande. Cette zone représente maintenant 18 % du marché mondial. Le Triangle d'Or était autrefois le premier producteur mondial, surtout après les conflits et les guerres en Asie du Sud-est dans les années 1960. Cependant, avec les événements récents au Moyen-Orient et particulièrement en Afghanistan, la production d'opium de cette région du monde a dépassé celle du Myanmar et du Triangle d'Or. La région entre l'Afghanistan et le Pakistan a connu la plus forte augmentation, surtout dans les années 1980. Cette région est connue sous le nom de Croissant d'Or.

La guerre continue à faire rage dans ces pays, nourrissant encore plus le crime organisé, les seigneurs de guerre et le marché illégal de la drogue dans son ensemble. La guerre contre les drogues continue à échouer, et dans ce cas particulier, c'est très triste.

comments powered by Disqus