Des Experts Prennent Position Contre La Répression Du Kratom

Publié le :
Catégories : BlogHerbe et graines

Des Experts Prennent Position Contre La Répression Du Kratom

Le Kratom est un remède végétal changeant la vie de certains, et des experts sur le sujet se battent bec et ongles pour s'assurer qu'il puisse le rester.

S'il y a bien une chose que nous avons appris à propos de la société moderne, c'est qu'elle aime interdire ce qu'elle ne comprend pas. Il semble que des interdictions générales sont la nouvelle mode que tous les politiciens veulent suivre – peut-être en réaction au soutien croissant pour la légalisation de l'herbe, ce qui leur permet de concentrer leurs attentions prohibitionnistes sur un autre sujet. La dernière substance à être sous le feu est le Kratom, mais elle ne se laissera pas pas faire sans se battre, car des experts prennent position contre la répression à venir de la FDA.

QU'EST-CE QUE LE KRATOM ?

Le Kratom est un remède végétal totalement naturel qui est utilisé depuis aussi loin que remonte la mémoire humaine. Originaire d'Asie du Sud-Est, le Kratom est traditionnellement utilisé comme stimulant et comme sédatif, provoquant des effets différents selon les doses consommées.

En Occident, le Kratom est souvent utilisé comme alternative aux produits pharmaceutiques opiacés pour soulager la douleur. Il est à présent également utilisé comme moyen de traitement du sevrage des opiacés, car il agit avec les mêmes mécanismes dans l'organisme, sans se lier aux récepteurs comme le font les opiacés – ce qui permet d'éviter de graves addictions physiologiques.

KRATOM : LA MAUVAISE RÉPUTATION

Pourquoi un remède végétal relativement sans danger est-il sous le feu des critiques ? Parce qu'une déformation des faits a provoqué l'indignation du public. Le Kratom est utilisé sans danger depuis des milliers d'années, et pourtant tout d'un coup, il est présenté comme posant un sérieux risque pour la santé. Aux États-Unis, de nombreux médias ont présenté le Kratom comme étant la nouvelle héroïne – à cause de la façon dont il agit sur les mêmes systèmes. Il y a même eu des histoires de parents désespérés faisant porter au Kratom la responsabilité du suicide de leur enfant, ou d'autres problèmes insensés. Aussi tristes que puissent être ces situations, le Kratom est un bouc émissaire. Il n'est pas addictif physiologiquement – il est utilisé pour traiter l'addiction ! - et il n'altère pas l'esprit ni ne met les gens dans une situation où ils pourraient vouloir se suicider.

Il est plus probable, dans ces situations, qu'on ait vendu à ces gens des « drogues légales » et des produits altérés comme du kratom – ce qui est une vraie source d'inquiétude. Ces versions corrompues et substituts chimiques pourraient avoir toutes sortes d'effets négatifs, sans que le consommateur ne le sache. C'est la même chose pour toutes les personnes qui croient que la Spice et les autres marques de cannabis synthétique sont la même chose que le vrai cannabis – rien ne pourrait en être aussi éloigné.

DES EXPERTS PRENNENT LA PAROLE

Alors que divers états aux États-Unis et d'autres pays du monde envisagent l'idée de bannir le kratom – privant ainsi potentiellement des millions de consommateur de leur remède changeant leur vie – des experts prennent la parole pour s'opposer à cette décision.

Parmi ces experts on retrouve Ryan Estevez, Docteur en Médecine, psychiatre et psychopharmacologue, Schoenwetter, Docteur en Médecine, médecin de famille et Michael McGuffin, président de l'American Herbal Products Association.

Estevez, qui a travaillé pendant des années avec des prisons et des services d'urgence, décrit à quel point il a pu voir plus que sa part de « bonnes » et « mauvaises » substances, et il affirme fermement que le kratom ne fait certainement pas partie des mauvaises. Selon Estevez, toute tentative de bannir les kratom est un gaspillage, et le résultat d'une réaction épidermique à la tendance et aux histoires des médias, plutôt qu'à des preuves scientifiques. Le Kratom a été bénéfique pour des millions de personnes pendant des décennies, ce n'est que récemment que la campagne de désinformations a poussé les législateurs à se précipiter pour le bannir – ce qui n'aide personne.

Schoenwetter a raconté ses expériences personnelles avec le Kratom, pour lequel il a, en tant que médecin, trouvé une immense valeur :

« Ma première rencontre avec le Kratom a été incroyable et inattendue. Janet, ma femme depuis 35 ans, souffre de migraines et a souffert l'année dernière d'un fort épisode qui normalement aurait demandé un fort traitement pharmaceutique. Alors que nous faisions le plein de notre SUV dans une station Chevron au Nevada, Janet est allée à la boutique de la station et a remarqué une femme demandant son paquet quotidien de huit capsules de Kratom. La femme, très aimable, lui a dit que le kratom l'aidait avec ses douleurs et inconforts, sans effets secondaires négatifs. Janet a acheté le même paquet et a pris une capsule. Bien qu'étant un médecin patenté dans plusieurs états depuis 1978, je n'avais jamais rencontré le mot « Kratom ». 100 km plus tard sur la route, Janet a annoncé qu'elle était OK, sans douleur, claire d'esprit (et pas « chargée » comme avec la morphine) et qu'elle pouvait prendre le volant, ce qu'elle a fait sans faute pendant 265 km. Cela a été le coup de clairon pour me réveiller, et je me suis mis à plonger plus profondément dans les substances naturelles pour comprendre les mécanismes de leur action et les utiliser dans ma pratique de médecin de famille. Les effets secondaires sont rares et quand ils ont lieu ils sont minimaux, temporaires, et le plus souvent c'est une légère brûlure d'estomac qui ne dure que quelques heures. Le Kratom est déjà un « indispensable » outil pour de nombreux troubles à long terme et son rôle dans ma pratique médical dépasse déjà les utilisations « courantes et usuelles » que l'on trouve normalement dans les documents sur internet ».

McGuffin, qui défend depuis longtemps la nature du Kratom, a déclaré que toute tentative de la FDA pour bannir la substance à un niveau national a peu de chance de tenir. Il y a des preuves scientifiques claires et irréfutables sur le Kratom et ses applications – ce qui signifie que ce n'est pas l'herbe « mystère » que certains essayent de présenter. Il y a de nombreuses compagnies officielles et crédibles qui produisent du kratom avec des standards de qualité extrêmement élevés, ce qui prévient les risques de substances altérées et nocives.

La Kratom semble avoir une mauvaise réputation, mais au final, la science et les experts sont là pour le défendre. Le kratom est un remède alternatif qui a été utilisé sans conséquences négatives sérieuses depuis aussi longtemps que l'humanité se rappelle, et tant que la science a son mot à dire, le kratom continuera à être utilisé, peu importe ce que les tendances et la déformations des faits par les médias essayent de nous faire croire.