Comment le cannabis provoque la paranoïa - Pourquoi cette étude est biaisée

Publié le :
Catégories : Blog

Comment le cannabis provoque la paranoïa - Pourquoi cette étude est biaisée

Une nouvelle étude venant juste d'être publiée lie directement la consommation de cannabis à la paranoïa. Même si elle est significative, il faut prendre les résultats de cette étude avec un scepticisme sain, car elle possède d'assez grands défauts.

Vous êtes peut-être déjà tombé sur des articles dans The Guardian et sur la BBC rapportant les découvertes d'une étude dans laquelle des scientifiques auraient trouvé un lien entre le cannabis et la paranoïa. Cette étude, publiée dans le Oxford Journals de ce mois, souligne comment ces scientifiques auraient prouvé que le cannabis peut provoquer des pensées paranoïdes. Les médias se sont jetés sur cette occasion d'affirmer que le « cannabis double les risques de paranoïa ». Cependant, ces résultats sont basés sur une étude faussée.

Une étude paranoïaque sur des personnes paranoïaques

Pour mener à bien l'expérimentation, des universitaires de l'Université d'Oxford ont recruté 121 volontaires ayant déjà consommé du cannabis au moins une fois dans le passé, et qui ont rapporté avoir eu des pensées paranoïdes au cours du mois précédent. Les volontaires ont été séparés en 2 groupes. L'un de ces groupes a reçu une injection de 1,5mg de THC pur, alors que l'autre groupe a reçu un placebo. Les participants ont alors été soumis à une série de tests pour provoquer des pensées paranoïdes.

Il a été découvert que 50% du groupe ayant reçu du THC a montré des signes de paranoïa, alors que seulement 30% du groupe placebo en a montré. Ceux qui ont reçu le THC ont également montré des signes d'anxiété, de baisse de l'humeur et des pensées négatives : troubles pour lesquels le cannabis est régulièrement utilisé comme traitement ! Certains affirment que c'est une découverte significative.

Le THC n'est pas la même chose que le cannabis

C'est assez évident, mais la plupart des médias n'ont pas daigné le mentionné : le THC n'est pas la même chose que le cannabis. Bien sûr, le THC est le composant le plus connu du cannabis, mais la plante contient un large éventail d'autres cannabinoïdes qui influencent l'effet. Par exemple, le cannabidiol (CBD) est le deuxième cannabinoïde le plus présent après le THC, et cette étude n'a pas pris en compte que le CBD a prouvé son effet adoucissant et régulateur sur ceux du THC, dont sur les effets du THC provoquant paranoïa et anxiété. Le CBN (cannabinol) est un autre cannabinoïde qui réduit les sensations de paranoïa, et il a des effets calmants et relaxants. C'est la combinaison des différents cannabinoïdes à différents niveaux qui permet aux différents variétés de cannabis d'avoir différents effets, de réconfortant et énergisant à calmant et relaxant. Après tout, qui s'injecte du THC pur comme mode de consommation du cannabis ?

Le deuxième défaut concerne la sélection des participants. Tous les participants ont rapporté avoir eu des pensées paranoïaques auparavant, ce qui oriente évidemment la direction des résultats. Si cette étude prouve quoi que ce soit, c'est simplement que les personnes ayant des problèmes préexistants de paranoïa ont tendance à ressentir plus de paranoïa après avoir reçu une injection de cannabis pur. Mais ce résultat n'équivaut pas à « le cannabis double les risques de paranoïa. »