Blog
San Pedro (Echinopsis pachanoi)
3 min

6 Légendes Sur Le Cactus De San Pedro Démystifiées

3 min
Products Smartshop

Le San Pedro est une plante originaire des Andes sud-américaines. Il contient de la mescaline, un composé psychédélique que l’on trouve dans de nombreux autres cactus d’Amérique. De nombreux mythes ont évolué autour du San Pedro, y compris des rumeurs sur son contenu en mescaline, son potentiel addictif et ses implications sur la santé mentale.

Le cactus San Pedro est une plante originaire des Andes sud-américaines. Comme le peyote, l’un de ses homologues nord-américains, le San Pedro contient de la mescaline, un alcaloïde psychédélique.

La mescaline est l’un des composés psychédéliques les plus utilisés et les plus étudiés dans le monde depuis longtemps, et elle est connue pour produire des effets euphorisants et empathogènes puissants. Elle a la réputation de déclencher des introspections et des hallucinations qui « changent la vie ».

6 Légendes Sur Le Cactus De San Pedro Démystifiées

Sans surprise, de nombreuses légendes et rumeurs ont fleuri grâce aux origines exotiques et aux effets hallucinatoires de ce composé et des cactus qui les produisent. Voici 6 légendes du San Pedro et de la mescaline, démystifiés.

ARTICLE LIÉ
Comment Consommer Un Cactus À Mescaline

La Mescaline plonge ses racines dans les traditions Amérindiennes et elle est consommée comme puissante substance psychédélique au potentiel spirituel.

1. LA TORCHE PÉRUVIENNE CONTIENT 10 FOIS PLUS DE MESCALINE QUE LE SAN PEDRO

La Torche Péruvienne Contient 10 Fois Plus De Mescaline Que Le San Pedro

On pense depuis longtemps que l’espèce Echinopsis peruviana (torche péruvienne) contient exponentiellement plus de mescaline que Echinopsis pachanoi (San Pedro). Cette affirmation a été faite pour la première fois par Adam Gottlieb dans son livre de 1977 « Peyote And Other Psychoactive Cacti » et est restée d’actualité depuis. On pense toutefois que Gottlieb a pu faire cette affirmation sans aucune preuve à l’appui, et qu’il se peut qu’il ait en fait manqué de preuves indiquant le contraire.

Une étude[1] de 2010 a révélé que l’inverse est peut-être vrai. Alors que les tissus végétaux de la torche péruvienne contenaient 0,24 % de mescaline en poids sec, les tissus du San Pedro contenaient 4,7 % de mescaline. Bien que la teneur en mescaline diffère d’une plante à l’autre, ces données indiquent que le San Pedro a tendance à être constamment plus puissant que la torche péruvienne.

2. LA MESCALINE EST LIÉE À DES PROBLÈMES DE SANTÉ MENTALE

La Mescaline Est Liée À Des Problèmes De Santé Mentale

Du fait de la puissance des effets de la mescaline, elle a été liée à des problèmes de santé mentale. Cependant, rien ne montre que cela soit vrai. Une étude[2] de 2013 n’a trouvé aucun lien entre les drogues psychédéliques et les problèmes de santé mentale. En fait, il a constaté que certaines substances psychédéliques peuvent en fait réduire le risque de troubles de l’humeur, de troubles anxieux et de détresse psychologique.

3. LA MESCALINE CRÉE UNE DÉPENDANCE

La Mescaline Crée Une Dépendance

Bien que d’autres études soient nécessaires pour déterminer exactement quel type de mescaline peut créer une dépendance, elle ne semble pas être une menace importante. Il n’existe aucune étude pour établir un lien entre l’utilisation de la mescaline et la dépendance physique ou psychologique. Toutefois, on sait que le corps humain développe une tolérance à la mescaline assez rapidement ; il faut environ une semaine après l’utilisation pour que le corps revienne à la normale. De plus, on pense que la tolérance à la mescaline peut aussi atténuer les effets d’autres substances psychédéliques comme le LSD. Pour établir une tolérance, il faut consommer plus de mescaline qu’auparavant afin d’en ressentir les effets escomptés. Ce n’est toutefois pas un signe de dépendance.

4. LE MEZCAL ET LA MESCALINE SONT APPARENTÉS

Le Mezcal Et La Mescaline Sont Apparentés

La mescaline est parfois appelée « mescal » en abrégé. Pour cette raison, beaucoup de gens font l’erreur de le confondre avec le « mezcal », une boisson alcoolisée mexicaine. Le mezcal est cependant fabriqué à partir d’agave, et non de cactus, et ne produit aucun effet psychédélique. Certains ont affirmé que les graines de mezcal de la variété Sophora secundiflora contenaient de la mescaline, mais cette affirmation est également fausse. On pense que le mot « mescal » a peut-être été mal appliqué au peyote en premier lieu, et est resté.

5. LA MESCALINE EST DISPONIBLE EN PILULES OU EN MICRODOSES

La Mescaline Est Disponible En Pilules Ou En Microdoses

La mescaline peut parfois être vendue sous la forme de petites pilules dont la taille varie de 1–3 mm. Toutefois, il est extrêmement improbable qu’un produit de cette taille soit de la mescaline authentique. Cela est principalement dû au fait que les pilules sont trop petites pour retenir à la fois la mescaline et les substances de remplissage nécessaires pour la lier ensemble sous forme de comprimés. Au lieu de cela, la mescaline est généralement vendue sous forme de capsules plus grosses. Si on vous a vendu une pilule de mescaline, faites attention, car il y a de fortes chances que ce soit du LSD.

ARTICLE LIÉ
Top 5 Des Cactus À Mescaline

La mescaline occupe le podium des hallucinogènes naturels avec la DMT et la psilocybine. L’alcaloïde peut se trouver dans différentes espèces de cactus.

6. LA MAJORITÉ DES ALCALOÏDES DE LA MESCALINE SE TROUVENT DANS LA PEAU EXTERNE DU CACTUS

La Majorité Des Alcaloïdes De La Mescaline Se Trouvent Dans La Peau Externe Du Cactus

S’il est vrai que la couche externe de la plante contient la concentration la plus élevée de mescaline par poids, cette couche externe ne représente qu’une petite fraction du poids total de la plante. C’est parce que le tissu interne de la plante est beaucoup plus important en masse. En conséquence, on pense que ⅔ des alcaloïdes existent réellement à l’intérieur de cette partie interne, plutôt que dans la couche externe. Cette légende est née, car les gens supposaient que la peau extérieure devait contenir la majeure partie de la mescaline. Légende démystifiée !

David AB

Écrit par: David AB
Auteur et amateur de cannabis venu de l’Ouest canadien. Lorsqu’il n’est pas en train d’écrire, vous le trouverez surement sur les pentes des Rocheuses ou en train de se détendre avec un verre bien frais !

De nos auteurs
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. Psychedelics and Mental Health: A Population Study - https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0063972
  2. The University of Vermont - http://www.uvm.edu/

Read more about
Products Smartshop
Recherche par catégories
ou
Rechercher