Améliorer les terpènes : comment cultiver une herbe vraiment puante

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Améliorer les terpènes : comment cultiver une herbe vraiment puante

L'odeur et le goût de l'herbe sont facilement reconnaissables. Voici quelques étapes que vous pouvez suivre pour donner un coup de pouce à ces parfums uniques et faire passer votre herbe au niveau sup

Vous aimez l'herbe très odorante, voire puante ? Si c'est le cas, c'est aux terpènes et terpénoïdes qu'il faut dire merci. Ce sont ces composés du cannabis qui sont largement responsables de son odeur et de son goût. Avec quelques techniques de culture astucieuses, il est possible d'améliorer la production de ces composés durant la culture, pour obtenir un résultat bien plus fort, qui titillera papilles et narines.

Alors allons-y ! Bien sûr, chaque variété a son propre parfum unique, mais ces méthodes peuvent être appliquées à toutes les variétés afin d'améliorer le contenu final en terpènes et terpénoïdes.

Note : beaucoup des méthodes qui suivent ne doivent être utilisées que par des cultivateurs confiants en leurs compétences. Ce processus utilise des techniques avancées qui pourraient endommager votre herbe si elles ne sont pas réalisées correctement.

RESTREINDRE L'APPORT EN NUTRIMENTS DURANT LA FIN DE LA FLORAISON

La grande majorité des terpènes et terpénoïdes sont contenus dans les bourgeons du cannabis. Un excès d'azote est connu pour ralentir la formation des bourgeons, il est donc logique qu'une formation des bourgeons restreinte entraîne une formation restreinte des terpènes et terpénoïdes. Assurez-vous d'utiliser un mélange spécialement équilibré de nutriments, faible en azote, durant la floraison, et rincez vos plants uniquement à l'eau durant les deux dernières semaines de floraison.

STRESSER LÉGÈREMENT LE CANNABIS

Le cannabis est connu pour produire des contenus plus élevés en terpènes et terpénoïdes quand il est exposé à de faibles niveaux de stress. Il existe de nombreuses façons de le faire, mais gardez à l'esprit que si vous stressez trop vos plants, vous pouvez les tuer. C'est pourquoi le stress appliqué doit être bien planifié et toujours léger. Le stress est particulièrement efficace quand il est appliqué durant les dernières semaines de floraison.

LST – Low Stress Training est une technique utilisée pour manipuler la forme physique du cannabis durant tout son cycle de vie. Les tiges et branches sont soigneusement pliées durant la culture et attachées avec des liens. Ceci change la direction de la croissance, ce qui provoque du stress et expose également plus de la plante à la lumière. Le résultat peut être un plant plus petit, qui produit plus de têtes avec un parfum plus prononcé.

Défoliation – En taillant une petite quantité de feuilles autour des têtes, vous les exposez à plus de lumière et plus de stress, ce qui améliore le contenu en terpènes et terpénoïdes. Cependant, certaines variétés, surtout celles à dominante indica, ne réagissent pas très bien à la défoliation. Il vous faut donc commencer doucement et surveiller la réaction.

Endommager les feuilles – Endommager les feuilles plus basses (qui ne reçoivent pas beaucoup de lumière) peut être un bon moyen de provoquer un peu de stress. Vous pouvez le faire en créant de petits trous dans les feuilles, ou en écrasant quelques feuilles entre vos doigts.

MAINTENIR LA TEMPÉRATURE SOUS LES 26 DEGRÉS CELSIUS

Maintenir la température du milieu de culture à un niveau bas pendant la floraison va vous aider à préserver tous les terpènes ou terpénoïdes créés. Des températures plus élevées peuvent entraîner une évaporation de ces composés, ce qui réduit le goût et l'odeur du produit fini.

ABAISSER LA TEMPÉRATURE PENDANT LA NUIT

Certains rapports suggèrent qu'une température nocturne plus basse améliore la production de terpènes et terpénoïdes. En général, il faudrait que la température nocturne soit 5 degrés plus basse que la température durant la journée.

ÊTRE DOUX

C'est plutôt évident ! Il ne faut pas être rude avec vos têtes. Manipuler avec excès les fleurs de vos plants peut les endommager et peut également nuire à leur contenu en terpènes et terpénoïdes.

CULTIVER EN TERRE

Même si la culture en hydroponique possède de nombreux avantages, cultiver en terre semble produire un meilleur goût final, probablement grâce au mélange naturel de macro et mico nutriments. Alors désolé pour tous les cultivateurs en hydro, vous passez à côté de ce point !

SÉCHER VOTRE HERBE CORRECTEMENT

C'est probablement l'étape la plus importante que vous pouvez suivre pour vous assurer que le produit fini est aussi odorant et savoureux que possible. Il existe de nombreux guides qui vous conseillent de sécher votre herbe aussi vite que possible, mais la façon la plus correcte de le faire, comme pour beaucoup de choses dans la vie, est de prendre votre temps et de vous assurer de le faire correctement.

Le séchage devrait prendre 2-3 semaines, dans des températures assez fraîches. Des températures chaudes vont provoquer l'évaporation de la plupart des terpènes et terpénoïdes. Sécher dans des conditions fraîches, sur une longue période de temps, vous permet de conserver ce qui serait perdu autrement, de quoi améliorer la qualité du produit fini. L'humidité est également un facteur durant le séchage. Il faudrait la maintenir à un niveau d'environ 70 %.

Avec toutes ces connaissances, vous devriez pouvoir porter votre herbe à son meilleur niveau. Tout n'est pas qu'une question de puissance ! Une herbe haut de gamme possède également le goût et l'odeur de ce niveau !

comments powered by Disqus