Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Ventilation de l'espace de culture du cannabis

Pourquoi ventiler ?

Presque tous les êtres vivants dépendant de l'air et de sa bonne qualité. Pour les gens, cela signifie que l'air possède de l'oxygène en quantité suffisante et qu'il ne soit pas trop pollué. Pour les plantes, et donc également pour les plants de cannabis, une bonne qualité de l'air signifie que l'air possède du dioxyde de carbone (CO₂) en quantité suffisante et pas (ou très peu) de pollution. De plus, l'humidité relative et la température jouent un rôle important dans le développement des plantes.

L'air extérieur contient de 0.03 à 0.04 % de CO₂. La quantité de dioxyde de carbone se mesure également en partie par million (abrégé en ppm), et donc on peut convertir 0,03% en 300 ppm. Il y a des différences dans les besoins en CO₂ entre les plantes. En augmentant, le niveau de CO₂ peut être accéléré. Mais alors, la loi de la diminution s'applique, créer des niveaux de CO₂ élevés a donc des limites.

Le faire monter à 1400 ppm (0.14%) offre généralement de bons résultats (avec une croissance plus rapide). Au delà de 1400 ppm les effets de l'ajout de CO₂ diminuent rapidement. Même pour les plantes, une forte concentration de CO₂ est dangereuse - pour la plupart des plantes, une concentration de CO₂ de 1800 ppm ou plus, peut être fatale.

Une méthode simple pour garantir le niveau de dioxyde de carbone consiste à ventiler la pièce. Il doit y avoir une ventilation suffisante afin que les plantes ont un approvisionnement constant en CO₂ frais. Si vos plantes sont cultivées à l'air libre, vous n'avez aucun soucis à vous faire, elles reçoivent de l'air frais à foison. Mais si elles sont cultivées en intérieur, vous devez trouver un autre moyen pour leur donner de l'air frais, air qui contient à la fois de l'oxygène et du CO₂ (dioxyde de carbone). Les solutions peuvent être les bruleurs de carbone et la ventilation.

Un deuxième raison tout aussi importante pour la ventilation est l'évacuation de la chaleur. Lorsque les températures sont trop élevées, la croissance des plantes est entravée. Cela s'applique non seulement à la température de l'espace de culture mais également pour celle de la plante elle même. Lorsque la température de la plante est trop élevée (chez les humains on appelle ce phénomène 'avoir de la fièvre'), alors la circulation de la sève dans la plante est réduite, ce qui entraine en retour un retard de croissance.

Il n'y a pas de solution idéale pour rafraichir l'air. Le besoin d'air frais dépend, dans un sens plus large, sur le volume de l'espace de culture en mètres cube. En principe, le volume complet de l'espace de culture doit être rafraichi toutes les 2 - 3 minutes.

Ventilation manuelle

Avec la ventilation manuelle, vous devez aérer la pièce où se trouvent vos plantes de façon manuelle et gérer l'air en fonction de leurs besoins. Afin que cette pièce jouisse de l'air nécessaire, tout ce que vous avez à faire est de laisser une porte ou une fenêtre ouverte pendant un certain temps. Si vous n'êtes pas sûr du moment auquel vous devez ouvrir, vous pouvez toujours faire le test de l'odeur : si vous entrez dans la pièce et que ça sent le renfermé ou que vous n'êtes pas à l'aise, le temps est venu de rafraichir l'air.

Ventilation électrique

Cette méthode de rafraichissement de l'air implique l'utilisation d'un gadget à alimentation électrique allant du simple ventilateur de salle de bain aux ventilateurs industriels selon la taille de votre espace et le nombre de plants que vous cultivez.

Types de ventilation électrique:

  • Un petit ventilateur convient aux petits espaces de culture, mais si vos lampes totalisent plus de 250 watts, vous devrez trouver une autre solution.
  • Une hotte de ventilation convient aux grands espaces de culture.
  • La ventilation par tuyau convient aux grands espaces de culture.

Calculer vos besoins de ventilation

Supposons que votre espace de culture mesure 2 mètres de long, 1 mètre de large et 3 mètres de haut. Vous devez alors faire le calcul suivant : L x l x H x 100 = 2.00 x 1.00 x 3.00 = 6.00 x 100 = 600 m3

En supposant que votre espace de culture mesure 3 mètres de long, 2 mètres de large et 2 mètres de haut (= 12 m3), cela signifie qu'une capacité de ventilation 30 x 12 = 360 m3 par heure est nécessaire.

C'est le volume d'air que vous devez ventiler et, en se faisant, vous devez vous assurer que vos plantes ont assez d'air disponible à tout moment.



Meilleurs graines