USA : le Congrès bloque la légalisation du cannabis à D.C.

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

USA : le Congrès bloque la légalisation du cannabis à D.C.

L'heure est une fois de plus aux turbulences aux États-Unis. Il semble que le Congrès n'est pas content que D.C. ait voté la légalisation du cannabis.

Décembre a été un mois de victoire et de défaite pour les fumeurs de cannabis américains, car une nouvelle loi de financement fédérale a été approuvée par le Congrès. Cette loi contient plusieurs amendements liés au cannabis, qui à la fois sécurisent fermement la consommation légale de cannabis, tout en lui mettant des battons dans les roues.

D'abord les mauvaises nouvelles. C'est comme tout ce qui est douloureux, il vaut mieux d'en débarrasser rapidement. Les membres du Congrès, contrôlé par les Républicains, qui s'opposent à l'initiative légalisant la consommation de cannabis récréatif à Washington D.C. (qui a été approuvée avec 70 % des voix pour) ont inséré une disposition dans la nouvelle loi de finances qui empêche la ville de dépenser de l'argent pour mettre en place cette légalisation.

C'est une décision très vicieuse qui a de quoi outrer tous ceux qui croient en la démocratie et en la liberté. Que le Congrès bloque une initiative ayant été approuvée avec une majorité de 70 % est écœurant et ils devraient avoir honte. « Je me suis toujours attendu à ce que le Congrès agisse ainsi », a déclaré Adam Eidinger, le président de la D.C. Cannabis Campaign, le groupe derrière l'initiative récemment adoptée. « Je ne m'attendait pas à ce que les Démocrates abandonnent la partie. C'est totalement inacceptable. »

Ce qui rend les choses pires, c'est qu'ils auraient pu voter contre l'initiative, mais comme ils savaient qu'ils avaient peu de chance d'y arriver, ils sont passés par cette manœuvre détournée : la vraie démocratie meurt quand les politiciens sont près à aller contre la volonté du peuple et à utiliser des failles pour le seul profit de leur propre parti.

Et leur parti a effectivement des avantages à en tirer, car cette manœuvre sera certainement saluée comme correcte par de nombreux Républicains et électeurs de droite, qui leur donneront ainsi leur vote aux prochaines élections. C'est simplement dommage que les Républicains aient eu à compromettre leurs valeurs fondamentales pour obtenir la victoire.

Tout n'est pas perdu

Heureusement, tout le monde peut se servir des failles. Le délégué Eleanor Holmes Norton, le Démocrate qui représente le District de Columbia au Congrès, a mis en avant que la formulation de cette nouvelle loi est ouverte à beaucoup d'interprétations. La loi dit que la ville ne peut pas dépenser d'argent pour « appliquer » la légalisation du cannabis, mais non que la légalisation ne peut avoir lieu. En théorie, ceci permet toujours de mettre en place la légalisation, car la ville est juste empêchée de taxer et réguler la légalisation. Même si c'est certainement un pas en arrière, c'est un petit recul au lieu d'un grand, et c'est toujours un progrès en comparaison à la situation avant que l'initiative légalisant le cannabis soit adoptée.

Les bonnes nouvelles

Cette nouvelle loi de finances n'est cependant pas totalement désespérante ! Certains pourraient même dire que c'est une victoire pour les points importants. Car cette nouvelle loi de finances comporte un amendement qui interdit au Département de la Justice de dépenser de l'argent pour empêcher et nuire aux lois des états sur le cannabis médical, ainsi qu'un amendement qui interdit à la DEA de bloquer une loi fédérale adoptée l'année dernière et qui permet la culture du chanvre à des fins de recherche scientifique et agricole.

Ceci signifie que le cannabis sera gravé dans la loi au niveau fédéral par le Congrès, là où c'est important. Ceci implique aussi que les états auront bien plus de liberté pour fournir aux consommateurs médicaux l'accès au cannabis et que les tentatives pour fermer les dispensaires et arrêter les consommateurs seront bien plus difficiles.

Bon, d'accord, l'avancée de la légalisation a subi un léger coup d'arrêt sur le front de la consommation récréative, mais le mouvement de fond, qui a pour but l'utilisation du cannabis pour améliorer d'un point de vue médical et scientifique le bien-être de l'humanité, ce mouvement de fond ne fait qu'avancer. Et rappelez-vous, comme le cannabis devient de plus en plus accepté comme un vrai outil pouvant aider ceux qui en ont besoin, les gens voient bien que le cannabis ne provoque pas les dégâts dont de nombreuses personnes ont peur et l'opposition à une consommation récréative finira par disparaître. La volonté du peuple est claire à ce sujet, ce n'est que le point de vue rétrograde des Républicains de la Colline du Capitole à D.C. qui doit être mis à jour.

comments powered by Disqus