Un Regard Sur Les Nouvelles Lois Du Cannabis En Californie

Publié le :
Catégories : BlogCannabisLois sur les drogues

Un Regard Sur Les Nouvelles Lois Du Cannabis En Californie

La Californie ne copie pas le Colorado ou Washington, et au lieu de ça planifie un système réglementé qui garantit que tout le monde puisse participer - permettant ainsi au secteur du cannabis de s’épanouir comme jamais auparavant.

Nous avons récemment rapporté comment un vrai marché du cannabis médical arrivait enfin en Californie, où la consommation du cannabis à des fins médicales est techniquement légale depuis des années - il n’y avait juste pas de marché réglementé en place. Avec l’avancée de la loi, les détails de la mise en application de cette légalisation sont révélés et les plans sont extrêmement intéressants.

SORTIR DES SENTIERS BATTUS : UN CHEMIN DIFFÉRENT DU COLORADO ET DE WASHINGTON

Même si le cannabis n’est pas légal pour une consommation récréative en Californie (pas encore), de nombreuses personnes pensaient que sa culture et sa régulation suivraient l’exemple des autres états ayant déjà légalisé depuis un an ou deux. Cependant, la Californie suit une approche différente : au lieu de restreindre fortement la culture aux dispensaires vendant du cannabis, la Californie permet à tout le monde de cultiver, petites et grandes entreprises, indépendants ou dispensaires, tant qu’on a une licence et qu’on suit les régulations. La nouvelle loi prévoit un total de 17 différentes licences en lien avec le cannabis pour les cultivateurs, distributeurs et dispensaires ! Ceci garantit efficacement que personne ne soit écarté du secteur, ou qu’il soit dominé par des corporations (en théorie) - de la même façon que les licences fonctionnent pour le secteur de l’alcool.

Cette nouvelle méthode donne au secteur émergent du cannabis en Californie beaucoup de versatilité. Au lieu d’avoir une entreprise qui contrôle tout, un cultivateur indépendant pourra cultiver sa récolte, la livrer dans un réseau de distribution autorisé, d’où la récolte pourra être envoyé dans des dispensaires, laboratoires, usines ou cuisines pour différents buts. Rien ne devra être produit «en interne», donc tout le monde peut se mettre à cultiver.

Ces règles et licences devraient être formalisées au cours des deux années prochaines, en réglementant tout, de la graine à la vente finale. La Californie doit également voter sur la légalisation du cannabis récréatif en 2016, ce qui signifie que ce nouveau cadre devra accueillir les changements potentiels.

S'INFILTRER DANS LES FAILLES

Bien entendu, il existe des inquiétudes sur le fait qu’une autorisation si large et qu’une structure si ouverte soient difficiles à contrôler correctement, de qui permettrait à des trafics illégaux de s’infiltrer. Cependant, le Département des Aliments et de l’Agriculture cherche à combattre ceci, ils mettront en place un système de suivi «track and trace» pour garantir que tout le cannabis ait un numéro unique dès que la graine est mise en terre.

Mais pour de nombreux «criminels», le changement est bienvenu, et il est même accueilli avec excitation et optimisme. La région de Humboldt est en Californie et elle est bien connue pour sa culture du cannabis (et pour ses graines aux gènes de classe mondiale). Comme vous pouvez l’imaginer, c’est aussi un endroit où se retrouvent de nombreux cultivateurs qui fournissent actuellement la demande de cannabis médical dans l’État, tout en étant techniquement des criminels. Cette nouvelle loi leur permettra de devenir autorisés, inspectés et contrôlés. De quoi leur donner une légitimité et améliorer la confiance dans le secteur du cannabis dans son ensemble.

«Tout le monde est inquiet, agité - et espère», déclare Casey O’Neill, un cultivateur médical de la région. «C’est comme une nouvelle ère. Nous sommes désormais des fermiers. Nous ne sommes plus des criminels.»

Une chose est sûre, la Californie se prépare à vivre des moments enthousiasmants, qui espérons-le annoncent une époque de prospérité pour le secteur, et non une retombée brutale sous le poids de la bureaucratie. Les choses changent, et c’est un message clair envoyé au reste du pays et au monde - le secteur du cannabis est légitime et il est là pour durer.

comments powered by Disqus