Télépathie Psychédélique ? La Première Communication Cerveau-À-Cerveau A Eu Lieu

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

Télépathie Psychédélique ? La Première Communication Cerveau-À-Cerveau A Eu Lieu

C'est une information plutôt étonnante : une communication cerveau-à-cerveau a réussi pour la première fois, et cela pourrait un jour signifier toutes sortes de choses enthousiasmantes pour l'expérience psychédélique !

Même si l'idée relève en général du domaine de la science-fiction, des scientifiques ont fait le premier pas vers la communication télépathique. Cette avancée nous vient de l'Université de Washington et de son utilisation de l'interface cerveau-cerveau (BBI). Ils ont littéralement connecté les esprits de deux personnes afin de voir si l'un pouvait envoyer des signaux à l'autre.

COMMENT ÇA FONCTIONNE

Chaque session de l'étude impliquait deux participants dont les cerveaux étaient reliés en utilisant le système d'interface cerveau. Tous deux assis en face d'un ordinateur, dans des lieux séparés, avec des bouchons d'oreille pour être sûr de ne rien entendre. On a montré au premier participant l'image d'un objet. Le deuxième participant devait alors sélectionner des questions « oui » ou « non » sur son ordinateur pour que le premier y réponde. Le premier participant répondait alors aux questions en regardant le mot « oui » ou le mot « non » sur l'écran de son ordinateur. Répondre oui a alors créé un stimulus suffisamment fort pour activer le cortex visuel du second participant, en créant un flash lumineux ressemblant à un bulle, une vague ou une ligne dans ses yeux.

L'étude a été contrôlée avec une rigueur extrême et comportait des groupes de contrôle. Une fois toutes les analyses effectuées, il a été découvert que le second participant était capable de deviner les objets montrés au premier dans 72 pour cent des cas. Les scientifiques pensent que les échecs des participants pourraient être dus à l'incertitude de savoir si le flash lumineux est apparu ou non.

L'équipe de chercheurs explore à présent des façons de transmettre les états d'esprits, comme par exemple l'envoi de signaux d'un cerveau éveillé à un cerveau endormi.

SUBSTANCES PSYCHÉDÉLIQUES ET COMMUNICATION CERVEAU-À-CERVEAU

Même si c'est un sujet que les scientifiques ont peu de chances d'explorer d'ici peu, les possibilités que les substances psychédéliques pourraient avoir dans ce champ d'études sont très intéressantes.

La recherche Psi est en réalité un champ d'étude tout à fait sérieux et des établissements renommés tels que l'Université de Princeton, le Stanford Research Institute et l'Université Duke mènent tous des expériences scientifiques très contrôlées sur le sujet. Des résultats ont été découverts, surtout quand des substances telles que le LSD ou les champignons sont concernées, avec des résultats significatifs. Par exemple, des participants aux yeux bandés ont reçu de la psilocybine, le composé actif des champignons magiques, et ils ont pu dire quand des personnes les regardaient et quand elles ne les regardaient pas. Cela peut sembler ne pas être très utile en soi, mais ça montre bien que nous ne comprenons pas totalement tout ce qui est en jeu avec l'esprit, et la façon dont les substances psychédéliques interagissent avec – en fait, nous ne savons que très peu de choses.

Imaginez, si cette interface cerveau-à-cerveau était étendue de la façon dont les chercheurs espèrent pouvoir le faire, pour que des états d'esprits puissent être transmis. Imaginez pouvoir être capable de transmettre les sensations d'un voyage psychédélique à une autre personne, ou les visions dynamiques que cela pourrait nous donner sur la façon dont nous percevons le monde. Cette technologie n'en est qu'à ses balbutiements, mais elle renferme toutes sortes de potentialités !